Infarctus, AVC: protégez votre coeur, mangez des agrumes

Selon une nouvelle étude de Harvard, des apports plus élevés en polyphénols tels que les flavanones et les anthocyanines seraient associés à une diminution du risque et d’infarctus chez l’homme.

Les flavanones et les anthocyanines sont des polyphénols abondants dans les fruits. Les agrumes regorgent des premiers et les fruits rouges sont d’excellentes sources des seconds. Des travaux antérieurs ont montré que leur consommation était associée à une diminution du risque de maladies cardiovasculaires chez la femme seulement. Il trouve désormais confirmation chez l’homme, avec cette étude menée conjointement par l’University of East Anglia (Royaume-Uni) et l’Ecole de Santé Publique de Harvard. Les deux équipes ont compilé les données de 43.880 hommes impliqués dans la célèbre Health Professionals Follow-Up Study. Au cours du suivi de 24 ans, les chercheurs ont documenté 4046 infarctus et 1572 AVC et ont analysé les corrélations avec les apports alimentaires en ces deux familles de polyphénols.

Réduction du risque d’AVC et d’infarctus

Les résultats indiquent que les apports les plus élevés en anthocyanines sont associés à une réduction du risque d’infarctus non fatal de 14%, alors que les apports les plus élevés en flavanones, eux, réduisent le risque d’AVC ischémique de 22%. Dans le premier cas seulement, l’effet est plus marqué chez les hommes présentant une tension artérielle normale. Selon les auteurs, la cardioprotection s’expliquerait probablement en partie par une augmentation du flux sanguin et une inhibition de la fonction plaquettaire.

Source

Cassidy A et al. Habitual intake of anthocyanins and flavanones and risk of cardiovascular disease in men Am J Clin Nutr doi: 10.3945/ ajcn.116.133132

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent. Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider. De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. ` Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.