Indications thérapeutiques exceptionnelles à découvrir

physalis

Le physalis est une plante aux vertus curatives naturelles (sédatives, tranquillisantes, antalgiques, antirhumatismales, anti-inflammatoires, drainantes, anesthésiantes, émollientes, dépuratives, oxaluriques et laxatives). Faisant partie de la famille des solanacées, elle est originaire de Colombie, d’Europe, de Pérou et de Bolivie. Mais, on la trouve essentiellement dans toutes les régions tropicales, tempérées et subtropicales comme le Québec et l’Afrique. Elle peut aussi être appelée coqueret, mirabelle de Corse, alkékenge, cerise d’hiver, amour en cage, groseille du Cap ou lanterne. Elle se différencie par ses feuilles ovales et ses fruits globuleux colorés en rouge orangé. Ce végétal est connu sous le scientifique physalis alkekengi. Il est octroyé surtout pour l’efficacité de ses composants actifs (vitamines B et E, provitamine Apysanols, phosphore, acide citrique, protéines, caroténoïdes, principes amers stéroïdiens).

Cette plante médicinale est conseillée dans quels cas ?

Le physalis est riche en phytostérols et offre une action tonifiante. Son effet diurétique favorise la purification sanguine. Ce calmant naturel traite davantage :

  • les calculs rénaux et biliaires ;
  • les hémorroïdes et les œdèmes ;
  • les lithiases et la goutte ;
  • les infections et les troubles urinaires ;
  • les maladies du foie ;
  • le diabète (de touts types) ;
  • et la prostate.

Il est également efficace pour soigner les maux de gorge et pour affermir le nerf optique.

Le physalis est employé en phytothérapie sous quelle forme ?

Une accessibilité variante dans le domaine de la phytothérapie : baies fraîches ou séchées, tisane (30 g de feuilles dans 500 ml d’eau), lotions ou crèmes (formule de beauté), poudre des baies, teinture mère, gélule, décoction (45 g de baies mûres et 1000 ml d’eau, à prendre trois fois par jour) et infusion (30 g de fruits mûrs et 1000 ml d’eau, à boire deux fois par jour). Ce sont les fruits, les feuilles et les tiges qui sont spécialement utilisés pour donner naissance à ces différentes formes.

Comment faire pour profiter au mieux toutes les avantages de physalis?

Dans le monde culinaire, il est consommable cru ou transformé en breuvage naturel (jus). Cette espèce de plante dicotylédone offre une saveur exceptionnelle aux yaourts, glaces et toutes sortes de desserts.Elle se prépare aussi en confiture, en salade sucré (mélanger aux fruits de saison) ou salé (associer aux légumes ou aux divers charcuteries et fromages).Si l’enveloppe n’est pas enlevé, la conservation du fruit peut s’étaler jusqu’à 45 jours (à température ambiante).

Usage du physalis : quelles sont les contre-indications ?

La consommation de cette herbacée expectorante doit être modérée. Car à forte dose, elle peut être abortive chez les femmes enceintes. Les fruits immatures sont à éviter parce qu’ils sont toxiques. Dans le cas contraire, ils peuvent être source de fièvre, de diarrhée et des troubles intestinaux. Les compléments nutritionnels à base de cette plante sont déconseillés aux petits enfants.