Hypothermie: reconnaître les dangers du froid et savoir réagir

Nous sommes encore en hiver. Les vacances arrivent et l’exposition au froid va être à l’ordre du jour de ceux qui vont en montagne ou dans une zone froide. Une mauvaise appréciation de la température peut vous exposer, vous ou vos proches, au risque d’hypothermie qui peut survenir sans que l’on s’en rende compte ni que l’on ait mesuré le danger du froid. Pas besoin d’un climat polaire pour être frappé d’hypothermie.

L’hypothermie se produit lorsque votre corps perd de la chaleur plus vite qu’il ne peut en produire et que votre température corporelle tombe en dessous de 35°C. Si elle n’est pas traitée, elle peut mettre la vie en danger. L’hypothermie est souvent causée par l’exposition au froid ou par l’immersion dans une masse d’eau froide. Elle peut être causée à partir d’une exposition continue à des températures seulement inférieures à 10 °C. Vous pourriez être plus exposé si vous êtes également épuisé ou déshydraté.

Les signes que l’hypothermie vous gagne

Les signes et symptômes de l’hypothermie se développent généralement lentement et peuvent inclure:

  • – des frissons, qui peuvent toutefois s’arrêter lorsque la température du corps baisse
  • – Discours ou marmonnements maladroits
  • – Respiration lente et superficielle
  • – Un pouls faible
  • – La maladresse ou le manque de coordination
  • – Somnolence ou très faible consommation d’énergie
  • – Confusion ou perte de mémoire
  • – Perte de conscience
  • – Rouge vif, peau froide (chez les nourrissons)

Les soins à apporter rapidement à une personne en hypothermie

Si vous pensez que quelqu’un souffre d’hypothermie, appelez le numéro d’urgence. Prenez ensuite immédiatement les mesures suivantes :

– Sortez doucement la personne du froid. S’il n’est pas possible de rentrer à l’intérieur, protégez la personne du vent, surtout au niveau du cou et de la tête. Isolez la personne du sol froid.

– Enlevez doucement les vêtements mouillés. Remplacez les objets mouillés par des manteaux ou des couvertures chauds et secs.

– Si un réchauffement supplémentaire est nécessaire, faites-le progressivement. Par exemple, appliquez des compresses chaudes et sèches au centre du corps – cou, poitrine et aine. Une autre option consiste à utiliser une couverture électrique, si elle est disponible. Si vous utilisez des bouillottes ou des compresses chimiques, enveloppez-les d’abord dans une serviette avant de les appliquer.

– Proposez à la personne des boissons chaudes, sucrées et non alcoolisées.

– Commencez la réanimation cardio-pulmonaire si la personne ne présente aucun signe de vie, comme la respiration, la toux ou le mouvement.

Attention

– Ne pas réchauffer la personne trop rapidement, par exemple avec une lampe chauffante ou un bain chaud.

– N’essayez pas de réchauffer les bras et les jambes. Chauffer ou masser les membres d’une personne dans cet état peut stresser le cœur et les poumons.

– Ne donnez pas d’alcool ou de cigarettes à la personne. L’alcool entrave le processus de réchauffement, et les produits du tabac interfèrent avec la circulation nécessaire au réchauffement.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.