Hypoglycémie: reconnaitre les symptômes et y remédier, même quand on n’est pas diabétique

Les symptômes de l’hypoglycémie et leur gravité peuvent varier d’une personne à l’autre. Ils peuvent comprendre des vertiges, de l’agitation ou de la confusion. L’hypoglycémie, ou faible taux de sucre dans le sang, est souvent associée au diabète. Mais elle peut également se produire chez des personnes qui n’en sont pas atteintes.

Symptômes de l’hypoglycémie

L’hypoglycémie survient lorsque la quantité de sucre dans le sang tombe en dessous de la normale. Les médecins définissent généralement ce phénomène comme étant de 70 milligrammes par décilitre (mg/dL) ou moins.

En cas d’hypoglycémie, une personne peut présenter un ou plusieurs symptômes. Ceux-ci peuvent varier d’une personne à l’autre et être plus ou moins graves. Les symptômes peuvent être légers ou modérés :

la faim
le trac ou les tremblements
la transpiration
étourdissements ou vertiges
vision floue
maux de tête
fatigue ou somnolence
peau pâle
confusion
le sentiment de faiblesse
nervosité
irritabilité
le manque de coordination
rythme cardiaque ou pouls irrégulier ou rapide
les changements de personnalité ou de comportement
la difficulté à se concentrer

Dans les cas graves, une personne peut présenter les symptômes suivants :

crise d’épilepsie
convulsions
l’incapacité de manger ou de boire
la perte de conscience

Les causes de l’hypoglycémie

L’hypoglycémie est souvent associée au diabète. Mais elle peut survenir chez des personnes qui ne souffrent pas de cette maladie. Quelle qu’en soit la cause, l’hypoglycémie est dangereuse, et il faut la traiter le plus rapidement possible.

L’hypoglycémie en cas de diabète

Les personnes atteintes de diabète risquent de voir leur taux de sucre dans le sang descendre en dessous de la normale. Les causes les plus fréquentes sont les suivantes:

l’utilisation d’une trop grande quantité d’insuline
prendre trop de médicaments contre le diabète
augmentation ou modification de l’exercice
la consommation d’alcool
sauter un repas

D’autres causes potentielles sont à prendre en compte :

être malade
ne pas consommer suffisamment de glucides
retarder un repas trop longtemps
Causes non liées au diabète

Les deux types d’hypoglycémie

L’hypoglycémie non liée au diabète est rare mais peut survenir.

Il existe deux types d’hypoglycémie :

l’hypoglycémie à jeun, souvent associée à une affection sous-jacente
l’hypoglycémie réactive, qui survient quelques heures après un repas

Les causes de l’hypoglycémie à jeun peuvent inclure

une consommation excessive d’alcool ou une forte consommation d’alcool
maladie du foie, du cœur ou des reins
les tumeurs qui affectent le pancréas
de faibles niveaux d’hormones
certains médicaments, tels que les salicylates (aspirine) ou les sulfa (antibiotiques)

Les causes de l’hypoglycémie réactive sont notamment les suivantes

une personne souffrant de prédiabète
déficience enzymatique
chirurgie de l’estomac
Les médecins ne savent toujours pas exactement ce qui provoque une hypoglycémie réactive. Cependant, ils savent que les personnes atteintes de cette maladie ont tendance à avoir un excès d’insuline dans le sang.

Hypoglycémie après les repas

Si une personne fait de l’hypoglycémie peu après avoir terminé un repas, elle peut avoir une hypoglycémie réactive. Les personnes qui se remettent d’une récente opération de l’estomac peuvent être plus exposées à ce risque après les repas. Cela est dû au fait que les aliments passent trop rapidement dans l’estomac. De même, les personnes qui souffrent de pré-diabète peuvent remarquer une baisse du taux de sucre dans le sang après avoir mangé parce que leur corps ne peut pas réguler l’insuline correctement.

Diagnostic de l’hypoglycémie

Si les symptômes d’hypoglycémie sont graves, une personne peut avoir besoin de soins d’urgence. Les professionnels de la santé peuvent évaluer les personnes et leur fournir un traitement si nécessaire. Les personnes qui ne souffrent pas de diabète doivent parler de leurs symptômes à leur médecin. Les tests permettant de déterminer ces causes sous-jacentes varient selon les personnes. Dans certains cas, les médecins peuvent procéder à un examen physique et à des analyses sanguines.

Traitement de l’hypoglycémie

La gravité des symptômes de l’hypoglycémie détermine le traitement nécessaire.

Dans les cas graves d’hypoglycémie, une personne peut ne pas être en mesure de s’administrer elle-même ses médicaments contre le diabète. Ou le temps est passé pour la « règle des 15-15 ». Dans ces cas, il faut injecter en urgence du glucagon à la personne et appeler le SAMU.

Règle des 15-15

Pour les symptômes d’hypoglycémie légère à modérée, suivrez la règle des 15-15 :

Consommez 15 grammes de glucides.
Attendez 15 minutes et testez à nouveau votre taux de glycémie.
Si le taux de sucre dans le sang est toujours inférieur à 70 mg/dL, répétez le processus.
Si la glycémie atteint 70 mg/dL, prenez un petit repas ou une collation pour éviter qu’elle ne baisse à nouveau.
Enregistrez les cas de chute de la glycémie et parlez-en avec un médecin.

Parmi les aliments ou boissons pouvant contenir 15 grammes de glucides, on peut citer

Un verre de jus de fruit ou de soda
comprimés de glucose
une cuillère à soupe de sucre ou de miel
bonbons durs
Le traitement immédiat suit la règle des 15-15 pour les personnes non diabétiques.

Complications l’hypoglycémie

Si une personne présente une hypoglycémie constante ou régulière due au diabète ou à d’autres maladies, elle risque de développer de graves complications.

Les complications à long et à court terme peuvent inclure

des changements dans la qualité de vie
le manque de sommeil
problèmes rénaux
des problèmes de flux sanguin vers le cerveau
altération des fonctions cognitives
crise cardiaque
perte de la vue
coma

La meilleure façon de gérer l’hypoglycémie est de rechercher un diagnostic et de modifier son mode de vie pour éviter l’apparition des symptômes. La détection précoce du diabète ou de toute autre cause sous-jacente est importante. Cela permet de mettre en place un plan de traitement avant que les symptômes ne s’aggravent.

Une personne qui présente des symptômes d’hypoglycémie doit vérifier son taux de sucre dans le sang :

avant et après les repas
au milieu de la nuit
avant de se coucher
plus fréquemment en réponse à des changements de médicaments ou de mode de vie
avant et après l’exercice

On  peut souffrir d’hypoglycémie si l’on manque un repas ou s’il on a trop d’insuline dans le sang. L’hypoglycémie liée ou non au diabète peut entraîner une baisse du taux de sucre dans le sang. Si une personne présente des symptômes d’hypoglycémie, elle doit demander un diagnostic afin que le traitement puisse commencer rapidement.
La prévention est essentielle pour empêcher l’apparition de symptômes graves. La surveillance et la gestion constantes du taux de sucre dans le sang peuvent aider à prévenir de futures complications, telles que la perte de vision.