Etes-vous hypocondriaque? Ce test rapide vous permettra de savoir si vous êtes un malade imaginaire

« Je vais bien mais je vais mal.. «  telle pourrait-être la maxime des hypocondriaques.  La première image qui vient à l’esprit lorsque l’on parle de l’hypocondrie est sans doute le personnage du malade imaginaire de Molière.

Mais plus qu’une source de comédie de théâtre, l’hypocondrie est une réalité qui touche bon nombre de Français. D’ailleurs, un Français sur dix est angoissé à l’idée d’être malade ou de le devenir, même s’il n’y a pas de symptômes. On estime que près des trois quarts de ces personnes vont rechercher de l’information sur Internet et 61 % vont en discuter avec leurs proches. Ceux-ci vont également consulter leur médecin (59 %), voire plusieurs médecins.

On parle d’un problème d’hypocondrie lorsque la personne n’arrive pas à se rassurer sur son état de santé. A la différence des anxieux, les hypocondriaques ne parviennent pas à apaiser les inquiétudes qu’ils ont en eux, même après une ou plusieurs visites chez le médecin. De plus, même lorsque leurs symptômes ne correspondent pas à des recherches sur Internet et qu’ils sont en bonne santé, les doutes persistent et reviennent très vite. L’hypocondrie peut littéralement gâcher la vie et vous pousser à consulter médecin après médecin, thérapeute après thérapeute et à prendre beaucoup trop de médicaments ou de traitements.

Pas rigolo donc d’être hypocondriaque, mais l’êtes-vous? Avez-vous raison de vous inquiéter de votre état de santé ou vous posez-vous trop de questions? Répondez à ce petit test et vous le saurez.

 

COMMENCER LE TEST

Si vous n’  arrivez pas à cliquer sur le Test appuyer sur :  » voir l article original en bas tu texte »

Avez-vous une encyclopédie médicale?

Ads

Êtes-vous abonné à des revues médicales?

Ads

Votre fils se plaint de douleurs soudaines au ventre.

Ads

Vous vous réveillez avec une barre au crâne. Votre pensez :

Ads

Vous avez un bouton bizarre, qui vient d'apparaître.

Ads

Vous avez remarqué une boule molle sur votre poignet. Que faites-vous ?

Ads

Votre médecin dirait de vous...

Ads

Vous êtes malade, vous avez une ordonnance du médecin

Ads

Vous êtes en arrêt maladie.

Ads

Vous sortez de chez le médecin. Il n'a rien trouvé de spécial, à part un peu de fatigue.

Etes-vous hypocondriaque ?
Vous prenez soin de vous, vous êtes à l'écoute de votre corps.

Vous prenez soin de vous, vous êtes à l'écoute de votre corps. Vous savez que tout ce que vous avez n'est rien sans la santé, alors vous faites tout pour la préserver. Peut-être que pour les autres vous êtes un peu douillet, mais tant pis. Cela ne vous forcera pas à prendre le risque de tomber malade. C'est pas eux qui seront incommodés, c'est vous. Faites attention de ne pas tomber dans l'excès.
Vous vous croyez indestructible. Jamais malade, jamais vous ne vous plaignez.

Vous vous croyez indestructible. Jamais malade, jamais vous ne vous plaignez. Ah, si, vous étiez malade il y a deux ans mais vous n'avez même pas vu le médecin. Vous jouissez d'une santé de fer et vous croyez que cela durera toujours, alors, pourquoi s'en préoccuper? Quand vos proches sont malades, c'est toujours vous qui jouez les garde-malades. Les maladies graves? Cela n'arrive qu'aux autres. Quand vous êtes malade, c'est pour de vrai et ça peut être grave. Vous ne vous inventez rien et ne vous arrêtez pas pour des broutilles.
Vous êtes constamment à l'écoute de votre corps.

Vous êtes constamment à l'écoute de votre corps. Vous guettez le moindre signe de malaise ou de maladie. Vous épuisez votre entourage avec vos histoires de santé. Vous leur montrez, malgré leur protestations, tous les boutons, rougeurs, grains de beauté... La crainte de la maladie vous empoisonne la vie. Vous devriez penser sérieusement à consulter ...mais pas un généraliste. Vous? Hypocondriaque? Ça se pourrait.

Share your Results: