Hyperglycémie : comprendre les symptômes et les complications

Voici les symptômes de l'hyperglycémie, les raisons pour lesquelles elle se produit et les complications potentielles. Nous aborderons également les facteurs de risque associés à ce trouble et les méthodes de gestion du taux de sucre sanguin.

L’hyperglycémie, également appelée taux de sucre élevé dans le sang, est un problème fréquent chez les personnes atteintes de diabète de type 1 ou de type 2. Elle se caractérise par un niveau de sucre sanguin supérieur à la normale. Voici les symptômes de l’hyperglycémie, les raisons pour lesquelles elle se produit et les complications potentielles. Nous aborderons également les facteurs de risque associés à ce trouble et les méthodes de gestion du taux de sucre sanguin.

Qu’est-ce que l’hyperglycémie ?

L’hyperglycémie peut se présenter sous deux formes principales :

Hyperglycémie à jeun : Elle se produit lorsque le niveau de sucre dans le sang dépasse 130 milligrammes par décilitre (mg/dL) après une période de jeûne d’au moins 8 heures.

Hyperglycémie postprandiale : Elle survient lorsque le niveau de sucre dans le sang atteint 180 mg/dL ou plus, de 1 à 2 heures après un repas.

L’hyperglycémie fréquente ou prolongée peut entraîner plusieurs symptômes indésirables et augmenter le risque de complications graves à long terme. Le sucre sanguin joue un rôle essentiel dans le fonctionnement des organes et des fonctions du corps, mais un excès de sucre ne fournit pas une énergie supplémentaire. En réalité, l’incapacité des cellules du corps à utiliser le sucre sanguin peut entraîner une sensation de fatigue et d’épuisement.

Symptômes de l’hyperglycémie

Les symptômes suivants associés à l’hyperglycémie :

  • Niveau élevé de sucre dans le sang
  • Présence de sucre dans les urines
  • Mictions fréquentes
  • Soif excessive

Les niveaux de sucre sanguin élevés peuvent également se manifester le matin, notamment chez les personnes atteintes de diabète. Il est important de surveiller régulièrement son taux de sucre sanguin pour détecter toute anomalie. Des kits de test pour les niveaux de sucre et de cétones dans le sang sont disponibles à l’achat en ligne pour une utilisation à domicile. Cependant, il est essentiel de consulter un médecin si l’on soupçonne d’être atteint de diabète.

Impact de l’hyperglycémie sur le corps

L’hyperglycémie peut entraîner plusieurs autres symptômes et complications, notamment :

Fatigue extrême : Lorsque le corps ne produit pas suffisamment d’insuline, le sucre reste dans le sang au lieu d’être utilisé par les cellules pour produire de l’énergie. Cela peut provoquer une fatigue intense. De plus, la déshydratation causée par les mictions fréquentes peut également entraîner une fatigue accrue.

Vision floue : Selon l’Institut national du diabète et des maladies digestives et rénales, l’hyperglycémie peut provoquer un gonflement de la partie de l’œil responsable de la mise au point, ce qui peut entraîner une vision floue temporaire.

Soif excessive : Le sucre élevé dans les reins et l’urine peut également entraîner une soif accrue, même si la personne boit déjà beaucoup de liquides.

Cicatrisation lente des coupures et des plaies : L’hyperglycémie peut affecter la circulation sanguine, ce qui peut retarder la cicatrisation des coupures, des ecchymoses, des écorchures et autres blessures.

Perte de poids inexpliquée : L’hyperglycémie peut provoquer une perte de poids soudaine ou inexpliquée. Cela est dû au fait que les cellules du corps ne reçoivent pas le glucose dont elles ont besoin, ce qui entraîne la combustion des muscles et des graisses pour produire de l’énergie.

Mictions fréquentes : Le sucre élevé dans le sang se retrouve dans les reins et l’urine, attirant ainsi plus d’eau et provoquant des mictions fréquentes.

Engourdissement et picotements : L’hyperglycémie peut également provoquer des engourdissements, des brûlures ou des picotements dans les mains, les jambes et les pieds. Il s’agit de la neuropathie diabétique, une complication du diabète qui survient souvent après de nombreuses années de taux de sucre sanguin élevés.

Complications à long terme

Au fil du temps, l’hyperglycémie peut endommager les organes et les systèmes du corps. Les dommages aux vaisseaux sanguins peuvent entraîner des complications potentiellement graves :

Crise cardiaque ou accident vasculaire cérébral : Les vaisseaux sanguins endommagés peuvent augmenter le risque de crises cardiaques ou d’accidents vasculaires cérébraux.

Lésions oculaires et perte de vision : L’hyperglycémie peut affecter les yeux et entraîner des problèmes de vision, voire une perte de vision.

Maladie rénale ou insuffisance rénale : Les reins peuvent être affectés par l’hyperglycémie, entraînant des problèmes de fonctionnement ou une insuffisance rénale.

Problèmes nerveux cutanés : L’hyperglycémie peut provoquer des problèmes de circulation sanguine dans la peau, en particulier au niveau des pieds, entraînant des plaies, des infections et des problèmes de cicatrisation.

Lorsqu’une personne présente un taux de sucre sanguin élevé, elle peut ressentir des maux de tête, des douleurs, des difficultés de concentration, une soif ou une faim excessive, de la somnolence, une vision floue, une sécheresse de la bouche, des ballonnements, des mictions fréquentes, une lenteur de cicatrisation des plaies, ainsi que d’autres symptômes. Dans les cas les plus graves, l’hyperglycémie accompagnée d’une carence en insuline peut entraîner une augmentation des cétones dans le sang, provoquant une complication grave appelée acidocétose diabétique nécessitant une attention médicale d’urgence.

Types de diabète associés à l’hyperglycémie

Différents types de diabète peuvent entraîner une augmentation du taux de sucre dans le sang. Voici les principaux types de diabète :

Diabète de type 1 : Le système immunitaire attaque les cellules du pancréas responsables de la production d’insuline. Par conséquent, le corps manque d’insuline et les niveaux de sucre dans le sang augmentent. Les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent prendre de l’insuline par injection, stylo ou pompe à insuline pour maintenir leur taux de sucre sanguin dans la plage cible. Seulement environ 5 % des personnes atteintes de diabète sont de type 1, selon l’Association américaine du diabète.

Diabète de type 2 : Le corps produit de l’insuline, mais ne peut pas l’utiliser correctement. Le pancréas tente de produire davantage d’insuline, mais souvent en quantité insuffisante pour maintenir un taux de sucre sanguin stable. On parle alors de résistance à l’insuline. Les personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent avoir besoin de médicaments, de changements alimentaires ou d’exercices physiques pour aider à gérer leur taux de sucre sanguin.

Diabète gestationnel : Il peut survenir pendant la grossesse en raison de la résistance à l’insuline et de l’augmentation du taux de sucre dans le sang. Il est important de surveiller ce trouble pendant la grossesse, car il peut entraîner des complications pour la mère et le bébé. Le diabète gestationnel disparaît généralement après l’accouchement.

Diabète associé à la mucoviscidose : Il existe une relation entre le diabète et la mucoviscidose, une maladie génétique qui affecte les poumons, le pancréas et le système digestif.

Effets secondaires de certains médicaments : Certains médicaments, tels que les bêta-bloquants et certains stéroïdes, peuvent également entraîner une augmentation du taux de sucre dans le sang.

Facteurs de risque associés à l’hyperglycémie

Les médecins ne connaissent pas exactement les causes du diabète, mais certains facteurs peuvent accroître le risque de développer cette maladie. Voici quelques-uns des facteurs de risque associés à l’hyperglycémie :

Diabète de type 1 : Les chercheurs estiment que certains facteurs génétiques ou environnementaux peuvent rendre certaines personnes plus susceptibles de développer un diabète de type 1. Certains gènes spécifiques jouent un rôle dans cette maladie, mais d’autres facteurs, tels que les virus ou les infections, peuvent également avoir une influence.

Diabète de type 2 : Les facteurs de risque suivants peuvent augmenter la probabilité de développer un diabète de type 2 :

  • Présence de certains gènes.
  • Surpoids ou obésité.
  • Inactivité physique.
  • Antécédents familiaux de diabète.
  • Âge supérieur à 45 ans.
  • Traitement de l’hypertension artérielle ou hypertension artérielle supérieure à 130/80 mmHg (millimètres de mercure).
  • Niveaux bas de lipoprotéines de haute densité (bon cholestérol) ou niveaux élevés de triglycérides.

 

Mesure du taux de sucre sanguin

Il est important de vérifier régulièrement son taux de sucre sanguin afin de maintenir un niveau sain. Chaque individu est différent, et les niveaux de sucre peuvent varier d’une personne à l’autre. Les mesures du taux de sucre sanguin peuvent être effectuées après une période de jeûne de 8 heures, 2 heures après un repas, ou à ces deux moments.

Gestion du taux de sucre sanguin

De nombreuses personnes atteintes de diabète doivent vérifier leur taux de sucre sanguin quotidiennement à l’aide d’un lecteur de glycémie. Cet appareil préleve une goutte de sang, généralement au bout d’un doigt, et affiche le taux de sucre en quelques secondes.

Les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent prendre de l’insuline conformément aux recommandations de leur médecin, généralement plusieurs fois par jour. Les personnes atteintes de diabète de type 2 ou de diabète gestationnel peuvent être amenées à modifier leur alimentation et leurs habitudes d’exercice, et peuvent également avoir besoin de médicaments oraux ou d’insuline pour contrôler leur taux de sucre sanguin.

Prévention de l’hyperglycémie

Il existe plusieurs stratégies pour prévenir l’hyperglycémie :

  • Vérifier régulièrement son taux de sucre sanguin et prendre la quantité d’insuline appropriée si l’on est atteint de diabète de type 1.
  • Consulter un médecin ou un diététicien pour obtenir des conseils sur les aliments à consommer ou à éviter, les quantités à ingérer et la fréquence des repas.
  • Prendre des précautions pour éviter les infections en se lavant régulièrement les mains, car une maladie, telle qu’un rhume, peut entraîner une augmentation du taux de sucre sanguin.
  • Planifier son alimentation et son exercice physique afin d’équilibrer son taux de sucre sanguin.
  • Réduire le stress par le biais de l’exercice, d’un sommeil adéquat et d’activités de réduction du stress telles que la méditation ou le yoga.

Hypoglycémie : faible taux de sucre sanguin

L’hypoglycémie, ou faible taux de sucre sanguin, peut survenir dans certaines circonstances, telles que des conditions médicales particulières, l’utilisation de certains médicaments, une activité physique intensive, ou lorsque l’on saute des repas ou que l’on mange trop peu. Il peut également s’agir d’un effet secondaire des médicaments contre le diabète. Des symptômes tels qu’une faiblesse ou des tremblements, de la nervosité, de l’anxiété, une transpiration excessive, une faim intense, une confusion ou des battements cardiaques rapides peuvent indiquer une hypoglycémie.

Il est possible de traiter rapidement l’hypoglycémie en buvant du jus de fruits ou en consommant des comprimés de glucose, des morceaux de sucre ou des bonbons. Toute personne souffrant d’épisodes fréquents d’hypoglycémie devrait consulter un médecin, qui pourra recommander de modifier le type ou la dose de médicament. Il est essentiel de consulter un médecin si l’on ressent une fatigue accrue, une soif excessive, des mictions fréquentes ou une perte de poids, car ces symptômes pourraient indiquer un diabète ou un autre problème de santé.

 

L’hyperglycémie est un problème courant chez les personnes atteintes de diabète, mais il peut également toucher d’autres personnes. Il est important de surveiller régulièrement son taux de sucre sanguin pour détecter toute anomalie et de prendre des mesures pour maintenir son taux de sucre dans une fourchette saine. Une alimentation équilibrée, une activité physique régulière et la prise de médicaments appropriés peuvent aider à gérer efficacement le diabète et à prévenir les complications liées à l’hyperglycémie.

5/5 - (3 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn