Hygiène intime : 8 règles pour un vagin sain

Toutes les femmes devraient se préoccuper de leur santé vaginale. Mais qu’est-ce qui constitue un vagin sain ? Bien que cela dépende quelque peu de l’âge de la femme, le vagin a généralement un pH acide, contient de riches quantités de bactéries bénéfiques qui aident à repousser les infections, et est naturellement lubrifié.

Un vagin en bonne santé sécrète naturellement de petites pertes. L’écoulement est une réaction physiologique normale. Il s’agit essentiellement d’une perte de cellules cervicales et vaginales. Mais si les femmes constatent des changements:

  • d’odeur vaginale
  • de couleur de leurs pertes
  • une gêne pelvienne ou vulvaire
  • des démangeaisons ou des brûlures, tout changement doit attirer l’attention.

Suivez ces 8 règles pour garder votre vagin en bonne santé

1 Protéger l’équilibre du PH vaginal

Normalement, le pH vaginal est d’environ 3,8 à 4,5. Les douches vaginales peuvent interférer avec les niveaux de pH du vagin, réduisant l’acidité et perturbant la flore bactérienne vaginale ouvrant la voie aux infections bactériennes.

Si votre vagin dégage une odeur forte ou désagréable, consultez votre médecin. Une douche ne fera que masquer l’odeur sans remédier au problème qui en est la cause. Évitez d’utiliser des savons ou des nettoyants agressifs sur la vulve ou à l’intérieur du vagin, car ils peuvent également affecter l’équilibre du pH.

2 Maintenir un régime alimentaire sain pour la santé vaginale

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais suivre un régime alimentaire équilibré et nutritif et boire beaucoup de liquide sont tous deux essentiels à la santé vaginale et reproductive. En fait, certains aliments peuvent être efficaces pour traiter les problèmes de santé vaginale. Le yaourt peut potentiellement aider à prévenir les infections à levures. Le yaourt est riche en probiotiques, en particulier le yaourt grec nature, donc si une femme est sujette aux infections à levures, prendre un probiotique riche en Lactobacilles ou manger du yaourt grec nature tous les jours peut être utile. Si vous êtes sujette aux infections urinaires, une recherche publiée en juillet 2012 dans la revue Archives of Internal Medicine a suggéré qu’il pourrait être utile de prendre un supplément de canneberge tous les jours.

3 Pratiquer des relations sexuelles protégées pour éloigner les germes nuisibles

L’utilisation de préservatifs, masculins ou féminins, lors des rapports sexuels contribue à protéger contre les infections sexuellement transmissibles (IST), telles que le VIH, l’herpès génital, la syphilis, la gonorrhée, les verrues génitales et la chlamydia. Certaines d’entre elles, comme le VIH et l’herpès génital, sont incurables. Et d’autres, comme le virus du papillome humain (VPH) qui provoque des verrues génitales, sont connues pour provoquer des cancers.

Vous devez changer de préservatif lorsque vous passez d’une relation sexuelle orale ou anale à une relation vaginale, afin d’éviter l’introduction de bactéries nocives dans le vagin. Vous devriez également éviter de partager des jouets sexuels avec votre partenaire, car vous pouvez propager les IST de cette manière, en particulier le VPH.

4 Consultez votre gynécologue, ou votre médecin, pour des soins préventifs

Il est essentiel de passer régulièrement des examens gynécologiques pour préserver la santé de votre vagin. Passez votre premier examen gynécologique de dépistage à l’âge de 21 ans. Il est également recommandé aux femmes de faire un frottis vaginal à partir de 21 ans afin de dépister les modifications des cellules vaginales qui pourraient indiquer la présence d’un cancer. Les gynécologues sont formés pour diagnostiquer les maladies et les troubles qui peuvent nuire au vagin ou à l’ensemble du système reproductif.

5 Traiter les infections lorsqu’elles surviennent

Trois types d’infections vaginales sont courants : l’infection à levures, la vaginose bactérienne et la trichomonase.

Alors que la levure est une infection fongique, la vaginose bactérienne est causée par une surcroissance bactérienne dans le vagin. La trichomonase est une infection causée par un parasite et est sexuellement transmissible. Le traitement de ces infections est crucial, car ne pas les traiter peut entraîner des problèmes de santé désagréables, douloureux et graves. Si vous avez déjà une infection vaginale et que vous êtes ensuite exposé au VIH, vous êtes plus susceptible d’être infecté.

Il convient de noter que les femmes qui ont un diabète mal contrôlé ou qui sont infectées par le VIH peuvent souvent être confrontées à des infections à levures récurrentes. Si vous avez de nombreuses infections à levures au cours d’une année, votre médecin devrait vous examiner pour s’assurer qu’il n’y a rien de plus inquiétant.

6 Utiliser suffisamment de lubrifiant

La lubrification est une partie importante des rapports sexuels. Sans elle, la peau des lèvres et du vagin peut être irritée. Alors que la lubrification vaginale se produit généralement de manière naturelle pendant l’excitation féminine, certaines femmes ne produisent pas assez de lubrifiant naturel. Dans ce cas, elles doivent utiliser un lubrifiant artificiel pour réduire les frottements et accroître le plaisir.

Si vous essayez de tomber enceinte, certains lubrifiants peuvent interférer avec le sperme et rendre la conception difficile. Dans ce cas, utiliser un produit au pH équilibré. Si vous n’essayez pas de tomber enceinte, les lubrifiants à base d’eau, de silicone et d’huile sont parfaits, selon vos besoins. En cas de sécheresse, pensez à utiliser des lubrifiants à base de silicone ou d’huile.

Si vous utilisez des préservatifs pour vous protéger, n’utilisez pas de lubrifiant à base d’huile, car le latex des préservatifs peut se décomposer.

7 Choisissez soigneusement vos vêtements pour rester au sec

Votre vagin doit rester propre et sec. Ce que vous portez peut avoir une incidence sur ce point. Certains types de tissus et de vêtements moulants créent des conditions chaudes et humides dans lesquelles les levures se développent. Portez des sous-vêtements en coton respirant et évitez les strings. Si vous êtes sujette aux infections à levures, enlevez vite les maillots de bain mouillés et les vêtements pleins de sueur.

Astuce:  emportez deux paires de sous-vêtements chaque jour lorsque vous allez au travail ou à l’école, et changez de sous-vêtements pendant la journée. Cela vous aidera à vous sentir plus à l’aise et à prévenir les infections.

8 Respectez une bonne hygiène

Le bon sens peut contribuer grandement à protéger la santé de votre vagin.

– Après une selle, essuyez-vous de l’avant vers l’arrière pour éviter la contamination bactérienne du vagin. Cela réduit aussi le risque d’infection de la vessie.

– Changez régulièrement de serviettes hygiéniques et de tampons hygiéniques pendant vos règles. Les femmes qui les portent tout le temps peuvent éprouver une certaine irritation de la vulve.