Huile essentielle d’élémi

vertus thérapeutiques de l’huile essentielle d’élémi

L’élémi, de son nom scientifique Canarium luzonicum, est un arbre exotique provenant des Philippines. Il produit une oléorésine qui est principalement utilisée dans la fabrication des laques et des vernis. En médecine naturelle, on utilise cette résine pour produire des baumes ou onguents. En aromathérapie, sa distillation permet d’avoir une huile essentielle renfermant de nombreuses vertus.

Composition biochimique

L’huile essentielle d’élémi renferme une quantité élevée d’hydrocarbures monoterpéniques. Elle contient, entre autres, 60 % de limonène et 15 % d’alpha-phellandrène. On détecte également la présence d’élémol et d’élémicine qui sont respectivement des alcools sesquiterpéniques et des phénylpropanoïdes.

Indications en médecine douce

L’huile essentielle d’élémi est un excellent remède contre diverses affections dermatologiques. Depuis le Moyen Âge jusqu’à aujourd’hui, elle intervient principalement dans la guérison des plaies et lésions affectant la peau. En effet, elle a la capacité d’accélérer le processus de cicatrisation. Elle est également indiquée en cas d’abcès, de dermatose squameuse et d’ulcères variqueux.

Cette huile améliore également le confort musculaire et articulaire. En premier lieu, elle apaise les douleurs vertébrales et les contractions musculaires. Chez les sujets scoliotiques, elle aide à corriger la posture en redressant la colonne vertébrale. Aussi, elle s’avère utile en cas de blocage de la nuque et de la région cervicale.

Enfin, ses autres actions thérapeutiques sont :

  • Amélioration du confort digestif: diarrhées, fermentations intestinales, amibiase et crampes digestives
  • Amélioration du confort respiratoire: bronchite, toux et catarrhes pulmonaires
  • Atténuation des bourdonnements d’oreilles
  • Participation à l’équilibre émotionnel et nerveux : asthénie nerveuse, surmenage, angoisse et agitation

Recommandations d’utilisation

L’huile essentielle d’élémi s’administre à la fois en interne, en externe, en diffusion et en olfaction.

Usage en interne (voie orale)

Pour une cure de 7 jours, prendre 1 à 2 gouttes d’huile essentielle mélangées à 1 cuillère à café d’huile d’olive. Il est également possible de les prendre sur un comprimé neutre.

Usage externe (application cutanée)

Mélanger 1 goutte d’huile essentielle et 4 gouttes d’huile végétale. Masser les zones douloureuses et lésées avec la préparation obtenue.

Pour la préparation d’un bain aromatique, intégrer quelques gouttes d’huile essentielle d’élémi à votre sel de bain habituel. Ajouter ¼ de tasse de bicarbonate de soude et verser le mélange dans l’eau chaude du bain. Il s’agit là d’un bain à la fois rajeunissant et relaxant.

En diffusion atmosphérique

2 gouttes d’huile essentielle pour une plage de diffusion de 30 minutes à 1 heure.

En inhalation

En cas de rhume ou de grippe, déposer 2 gouttes sur un mouchoir et respirer ; ou verser 2 gouttes dans un inhalateur.

Motifs de prudence

L’huile essentielle d’élémi est contre-indiquée durant la période de grossesse et d’allaitement. Tel est également le cas pour les enfants de moins de 6 ans.

Pour chaque usage, il est recommandé de solliciter au préalable l’avis d’un médecin afin d’avoir un diagnostic précis. En effet, l’usage en interne et sur une durée prolongée est à éviter.

En outre, pour l’administration par voie cutanée, il est conseillé d’effectuer un test d’allergie 24 heures avant l’utilisation.