Huile essentielle de romarin à camphre

romarin à camphre

Le rosmarinus officinalis, romarin camphré ou à camphre est un herbacé aromatique vivace venant de la France. Elle appartient à la famille des lamiacées et offre une miraculeuse huile grâce à sa sommité fleurie. L’huile essentielle de romarin à camphre dégage une fragrance fraîche et épicée. Une huile très utilisée en aromathérapie et aussi dans le domaine de la narcothérapie ou de la phytothérapie. Cet aromate a connu une réussite totale depuis de nombreuses années en gastronomie.

Pourquoi utiliser l’huile essentielle de romarin à camphre ?

Fortifiée en camphre, en 1,8 cinéole et en monoterpènes, l’huile essentielle de romarin à camphre agit sur l’organisme. A l’origine, elle propage des effets chauffants, stimulants, antidouleurs, décongestionnant veineux, neuromusculaires, décontracturants, emménagogues, relaxantes, vasodilatateurs et cardiotoniques. Renommée également pour ses actions lipolytiques, antidouleurs et mucolytiques.

L’huile essentielle de romarin pour maintenir la santé et le bien-être physique

De manière générale, l’huile essentielle de romarin accompagne efficacement les sportifs. En effet, cette huile aromatique intervient dans le soulagement de différents troubles et raideurs musculaires. Elle lutte contre la chute du tonus musculaire tout en évitant les courbatures, les contractures et les crampes. Utilisée aussi pour permettre l’amélioration du confort articulaire.

L’huile essentielle de romarin solutionne les dysfonctionnements des règles, aide le système biliaire et tonifie amplement l’organisme. Elle répare les troubles circulatoires, l’hypertension cérébrale et les dyspepsies digestives. Antirhumatismale puissante, elle soulage les gouttes, l’arthrose et toutes les autres affections ostéo-articulaires. Pour la peau, cette huile agit notamment sur les psoriasis, les durillons, les cicatrices chéloïdes.

L’huile essentielle de romarin à camphre, sa posologie et ses utilisations

Les modes d’utilisation favorisés sont surtout par voie respiratoire et cutanée. En diffusion, on l’utilise pour éliminer les odeurs infectes, pour optimiser l’assainissement et la purification de l’air. Pour cette propagation aérienne, les spécialistes ont déjà inscrit le nombre de gouttes suffisant sur le flacon ou la notice.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Elle permet de traiter plusieurs infections (cutanées, digestives, articulaires, virales, hépatiques, musculaires, respiratoires). La proportion idéale : 1 à 2 gouttes diluées dans l’essence d’eucalyptus citronné ou petit grain bigarade.

Huile essentielle de romarin à camphre : les mesures à prendre

L’huile essentielle de romarin à camphre est irritante notamment pour les muqueuses fragiles. Pour l’emploi par voie interne ou externe, il y a une certaine dose à respecter. En principe, il ne faut pas dépasser 1 ou 2 gouttes et il ne faut pas oublier la dilution. En cas d’incertitude ou d’hésitation, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin.

Les petits bébés, les femmes enceintes ou en lactation requièrent un avis thérapeutique prescrit par un médecin. Pour les autres personnes aptes à l’utiliser, il faut privilégier une cure courte. Mais pour une nécessité d’un traitement plus long, suivez une cure de 3 semaines et 1 semaine d’arrêt.