Huile essentielle de marjolaine à coquilles

huile essentielle de marjolaine à coquilles

La marjolaine à coquilles possède un nom latin « origanum majorana ». Elle fait partie de la famille des lamiacées et dispose de diverses appellations. En effet, on l’appelle aussi grand origan, marjolaine vraie, marjolaine d’Angleterre, marjolaine d’Orient et marjolaine des jardins. Par ses qualités et ses propriétés aromatiques, la marjolaine est vraiment appréciée en art gastronomique. Par distillation à vapeur d’eau, la sommité fleurie de cette plante offre une magnifique huile essentielle jaunâtre.

Principaux composants de cette huile

Les principaux constituants de l’huile essentielle de marjolaine à coquilles sont les terpinènes 1,4-ol et les monoterpénols. Par ailleurs, elle renferme également des sesquiterpènes, des terpinéols, des terpinènes, des tanins et d’un principe amer. Cette huile est stupéfiante, anti-inflammatoire, hypotonique, diurétique, antispasmodique, hypertenseur, anxiolytique, calmante, immunostimulante, antibactérienne et antivirale.

Pour s’assurer d’avoir une essence de marjolaine de très bonne qualité, demandez conseil à un praticien connaisseur.

Dans quels cas on peut l’utiliser ?

L’huile essentielle de marjolaine est très prise dans le domaine de la phytothérapie. Son utilisation est davantage efficace en cas de déprime. Elle agit sur les affections digestives, hépatiques et pulmonaires (catarrhes, aérophagies, bronchites, spasmes intestinaux, infections du foie). Elle combat contre les insomnies, les torticolis, les sciatiques, l’arthrite, l’arthrose et l’asthénie. Par son action antalgique, elle calme les règles douloureuses, les spasmes musculaires et la fatigue.  Elle élimine les peaux grasses et réduit les palpitations ou l’hypertension. L’huile essentielle de marjolaine nettoie et tonifie le visage. Elle participe également au rééquilibrage du processus thyroïdien.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Usages et posologies.

L’infusion d’une goutte d’huile essentielle de marjolaine dans un verre d’eau soulage les rhumes et maux de tête. Par voie cutanée, faites un mélange parfait de 1 goutte d’essence de marjolaine et de 4 gouttes d’huile d’origine végétale. Utilisez ensuite cette préparation en massage sur la base du cou ou en application sur le plexus solaire. Pour atténuer le stress, mettez cette huile sur les poignets puis faites une respiration profonde pour inhaler le parfum. Vous pouvez renouveler trois fois par jour cette pratique jusqu’à amélioration. Après 3 semaines d’usage, réalisez une pause d’une semaine. En diffusion par plage de 30 minutes, ne versez que le nombre de gouttes déjà indiquées sur le flacon. En aromathérapie, on préconise également l’utilisation de cette huile.

Prudences lors de son utilisation

Avant de l’utiliser, certaines personnes ont besoin d’une prescription médicinale. C’est-à-dire, les enfants en bas âge, les mères encore en période d’allaitement ou les femmes enceintes. Ceci que ce soit par mesure de sécurité ou pour éviter les risques et les effets indésirables. Pour connaître les actions allergiques, le mieux est de toujours faire un test de tolérance. De plus, certains de ces composants sont essentiellement allergènes. Il faut également éviter l’excès de dose et l’usage sur une longue durée, car cela entraîne des gênes significatives. On note par exemple les vertiges, les somnolences, les hématuries, l’intoxication et le risque d’accoutumance.