Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Guide des huiles essentielles

L’huile essentielle de cumin : des bienfaits calmants et relaxants

Aline Legrand

Le cumin, ou Cuminum cyminum, est une petite plante herbacée aux graines aromatiques originaire d’Égypte. Considéré et utilisé comme une épice, il possède également de nombreuses propriétés médicinales et occupe une place importante dans la sphère digestive. En aromathérapie, les propriétés de l’huile essentielle jaune pâle ou orangée extraite de ses semences, sont exploitées. Comme l’épice, elle se reconnait à son odeur aromatique puissante et épicée.

Quelle est sa composition ?

L’huile essentielle de cumin renferme des :
  • aldéhydes monoterpéniques : 30 à 50 % de cuminal, alpha-terpinène-7-al, gamma-terpinène-7-al,
  • monoterpènes : alpha et gamma-terpinène, alpha et béta-pinène,myrcène et  para-cymène, alpha et béta-phellandrène, limonène,
  • alcools monoterpéniques : alpha-terpinéol, terpinène-4-ol, cuminol.
C’est une tonique digestive, antispasmodique, anti-inflammatoire, antalgique, emménagogue (stimule le flux sanguin) mais aussi calmante et relaxante.

Quelles sont les indications de l’huile essentielle de cumin ?

Elle est préconisée pour :
  • soutenir le système digestif : manque d’appétit, digestion douloureuse, motricité des muscles gastriques, prévention des gaz gastriques et intestinaux, ballonnement, constipation,
  • améliorer le cycle menstruel : aménorrhée,
  • calmer les spasmes : respiratoires (asthme), crampes digestives,
  • soulager les douleurs inflammatoires : douleur ostéo-articulaire, arthrose, arthrite,
  • apaiser le système nerveux : relaxation, sommeil, épuisement nerveux.

Comment l’utiliser ?

  • voie interne (orale, rectale ou vaginale) : consulter un thérapeute.
  • voie cutanée : diluer l’huile essentielle de cumin pour faire un massage (abdomen, bas ventre, colonne vertébrale, dos) ou l’ajouter dans un bain relaxant avec un dispersant.
  • voie respiratoire : diffusion (possible et sur une courte durée mais peu pratiquée en raison de l’odeur), inhalation ou olfaction.

Quelle prudence avoir ?

Son usage ne convient pas aux femmes enceintes (pourrait stimuler les contractions utérines), allaitantes et aux enfants.
L’ingestion d’une forte dose d’huile essentielle de cumin peut provoquer un effet psychotrope et un usage excessif des risques hépatotoxiques ou néphrotoxiques.
Suspectée d’effets hormonaux œstrogéniques, elle est contre-indiquée aux femmes atteintes ou ayant souffert d’un cancer hormono-dépendant.
Elle est irritante pour la peau et doit être diluée. Elle est aussi photosensibilisante (ne pas s’exposer au soleil après une application cutanée) et potentiellement allergisante.
Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques. Ne pas prolonger le traitement si aucune amélioration et consulter.
Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi