Le millepertuis : une plante testée et approuvée

Si une plante peut mettre de meilleure humeur, c’est bien l’hypericum perforatum ou millepertuis, un remède connu dans le monde entier. Millepertuis veut dire mille trous et perfortum perforées. C’est l’effet que donnent ses feuilles exposées à la lumière. Le millepertuis, de la famille des Hypericacées, est employé dans la pharmocopée depuis plus de 2 000 ans. Au Moyen Âge, on lui prêtait des vertus surnaturelles de chasse diable, autrement dit de faire fuir les mauvais esprits. Et aujourd’hui, alors que ses actifs et ses actions sont bien décryptés, son rôle n’a pas radicalement changé.

Quels sont les composants et actifs du millepertuis ?

Le millepertuis renferme :
  • des composés phénoliques : aux actifs d’hyperforines et d’hypericines à l’origine de ses effets,
  • de l’huile essentielle, anti-inflammatoire,
  • des flavonoïdes, antixoydants,
  • des pigments : des xanthones aux propriétés sédatives,
  • des tannins : anti-inflammatoires, antiviraux, antiseptiques.
Ce cocktail de composants fait du millepertuis un antidépresseur naturel. Mais pas seulement.

À quoi sert-il ?

 

  • apaiser les états dépressifs légers à modérés : dépression saisonnière, fatigue nerveuse, anxiété. Cet effet a été confirmé cliniquement.
  • améliorer les troubles de la ménopause : irritabilité, bouffées de chaleur, baisse de libido, troubles du sommeil (observé dans plusieurs études).
  • apaiser les douleurs articulaires et musculaires : arthrose, arthrite, récupération après un effort sportif.
  • traiter certains lésions cutanées superficielles : piqures d’insecte, brûlures légères, petites irritations, cicatrisation de plaies mineures, infections virales de la peau.

De quelles façons l’utiliser ?

 

  • tisane : les gélules ont supplanté les tisanes de fleurs séchées pour un meilleur contrôle du dosage.
  • comprimés ou gélules à 0,3 % d’hypericine : 300 mg  2à 3 fois par jour, au cours de repas.
  • huile essentielle : dans une huile de support, pour traiter la peau ou en massage anti-inflammatoire.
  • teinture-mère : demander la posologie au pharmacien.

Quelles sont les précautions à prendre ?

 

Les résultats des études cliniques ont amené les autorités sanitaires de plusieurs pays, dont la France, à reconnaître comme médicament des produits à base de millepertuis dans le traitement des dépressions transitoires, légères à modérées.

En cas de symptômes dépressifs, il est recommandé de voir son médecin avant de prendre du millepertuis, de cesser le traitement si aucun effet ne se ressent après 6 semaines et de le consulter à nouveau. Réduire toujours les prises de manière progressive.
Contre-indiqué aux personnes souffrant de troubles bipolaires ou cérébraux, aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants.
Certaines personnes peuvent être allergiques au millepertuis. Peu d’effets secondaires sont à signaler (démangeaison, bouche sèche). Il est impératif de respecter les doses prescrites lors de prise de millepertuis.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Aline Legrand