Grossesse après 35 ans : augmentez vos chances, prévoyez les risques

Envisagez-vous une grossesse après 35 ans ? Voici les risques et problèmes possibles des mères « plus âgées » et sachez ce qu’il faut faire pour avoir une grossesse en bonne santé.

Si vous avez plus de 35 ans et que vous espérez tomber enceinte, vous êtes en bonne compagnie. De nombreuses femmes retardent leur grossesse bien au-delà de la trentaine et mettent au monde des bébés en bonne santé. En prenant des précautions particulières, vous pouvez donner à votre bébé le meilleur départ possible.

Comprendre les risques

L’horloge biologique est une réalité de la vie, mais il n’y a rien de tragique à 35 ans, rassurez-vous. C’est simplement un âge où certains risques deviennent plus significatifs Par exemple :

– Il se peut que la grossesse prenne plus de temps

On naît avec un nombre limité d’ovules. Lorsque vous atteignez la mi-trentaine ou la fin de la trentaine, vos ovules diminuent en quantité et en qualité. En outre, les ovules des femmes plus âgées ne sont pas aussi facilement fécondés que ceux des femmes plus jeunes. Si vous avez plus de 35 ans et que vous n’avez pas pu concevoir depuis six mois, pensez à demander conseil à votre gynécologue ou sage-femme.

– Vous êtes plus susceptible d’avoir une grossesse multiple

Le risque d’avoir des jumeaux augmente avec l’âge en raison des changements hormonaux qui peuvent provoquer la libération de plusieurs ovules en même temps. Le recours aux technologies de reproduction assistée, comme la fécondation in vitro, peut également jouer un rôle.

– Vous êtes plus susceptible de développer un diabète gestationnel

Ce type de diabète, qui ne survient que pendant la grossesse, est plus fréquent chez les femmes qui vieillissent. Il est essentiel de contrôler étroitement le taux de sucre dans le sang grâce à un régime alimentaire et à l’activité physique. Non traité, le diabète gestationnel peut entraîner une croissance du bébé nettement supérieure à la moyenne, ce qui augmente le risque de blessures pendant l’accouchement. Le diabète gestationnel peut également augmenter le risque de naissance prématurée, d’hypertension pendant la grossesse et de complications pour le nourrisson après l’accouchement.

– Vous êtes plus susceptible de faire de l’hypertension pendant la grossesse

Les recherches indiquent que l’hypertension artérielle qui se développe pendant la grossesse est plus fréquente chez les femmes âgées. Votre médecin surveillera attentivement votre pression artérielle ainsi que la croissance et le développement de votre bébé. Vous aurez besoin de rendez-vous obstétriques plus fréquents et vous devrez peut-être accoucher avant la date prévue pour éviter les complications.

– Vous risquez davantage d’avoir un bébé de faible poids à la naissance et d’avoir un accouchement prématuré.

Les bébés prématurés, en particulier ceux qui naissent très tôt, ont souvent des problèmes médicaux compliqués.

– Vous aurez peut-être besoin d’une césarienne

Les mères plus âgées ont un risque plus élevé de complications liées à la grossesse qui pourraient conduire à un accouchement par césarienne. Une complication est par exemple un état dans lequel le placenta bloque le col de l’utérus (placenta previa).

– Le risque d’anomalies chromosomiques est plus élevé

Les bébés nés de mères plus âgées ont un risque plus élevé de présenter certains problèmes chromosomiques, comme la trisomie.

– Le risque de perte de grossesse est plus élevé

Le risque de perte de grossesse, par une fausse-couche augmente avec l’âge. Peut-être en raison de conditions médicales préexistantes ou d’anomalies chromosomiques fœtales. Des recherches suggèrent que la diminution de la qualité de vos ovules, combinée à un risque accru de maladies chroniques telles que l’hypertension et le diabète, pourrait augmenter votre risque de fausse-couche. Demandez à votre médecin de surveiller le bien-être de votre bébé au cours des dernières semaines de la grossesse.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires, des études suggèrent que l’âge des hommes au moment de la conception pourrait également présenter des risques pour la santé des enfants.

Faire des choix sains pour votre santé et celle du bébé

Prendre soin de soi est la meilleure façon de prendre soin de son bébé. Portez une attention particulière à l’essentiel :

– Prenez un rendez-vous avant la conception

Parlez à votre médecin ou gynécologue de votre état de santé général et discutez des changements de mode de vie qui pourraient améliorer vos chances d’avoir une grossesse et un bébé en bonne santé. Répondez à toute préoccupation que vous pourriez avoir concernant la fertilité ou la grossesse. Renseignez-vous sur les moyens d’augmenter vos chances de conception, et sur les options qui s’offrent à vous si vous avez des difficultés à concevoir.

– Demandez des soins prénataux réguliers

Des visites prénatales régulières aident votre médecin à surveiller votre santé et celle de votre bébé. Mentionnez tout signe ou symptôme qui vous préoccupe. Parler à votre médecin vous rassurera probablement.

– Adoptez un régime alimentaire sain

Pendant la grossesse, vous aurez besoin de plus d’acide folique, de calcium, de fer, de vitamine D et d’autres nutriments essentiels. Si vous suivez déjà un régime alimentaire sain, continuez à le suivre. Une supplémentation vitaminique prénatale quotidienne, idéalement quelques mois avant la conception, peut aider à combler les carences.

– Gagnez du poids de manière judicieuse

Prendre le poids adéquat peut contribuer à la santé de votre bébé et lui permettre de perdre plus facilement les kilos en trop après l’accouchement.

– Restez active

Une activité physique régulière peut contribuer à atténuer, voire à prévenir, les malaises, à augmenter votre niveau d’énergie et à améliorer votre état de santé général. Elle peut également vous aider à vous préparer au travail et à l’accouchement en augmentant votre endurance et votre force musculaire.

– Évitez les substances à risque

L’alcool, le tabac et les drogues illicites sont interdits pendant la grossesse. Evitez de prendre des médicaments ou des compléments alimentaires sans en avertir le professionnel de santé qui vous suit.

– Renseignez-vous sur les tests prénataux de dépistage des anomalies chromosomiques

Renseignez-vous auprès de votre médecin sur le dépistage prénatal de l’ADN libre de cellules. C’est une méthode permettant de dépister certaines anomalies chromosomiques chez un bébé en développement. Lors du dépistage prénatal de l’ADN acellulaire, l’ADN de la mère et du fœtus est extrait d’un échantillon de sang maternel et soumis à un test de dépistage pour détecter les risques accrus de problèmes chromosomiques spécifiques, tels que la trisomie. Les tests diagnostiques tels que le prélèvement de villosités choriales et l’amniocentèse peuvent également fournir des informations sur les chromosomes de votre bébé ou sur le risque d’anomalies chromosomiques spécifiques. Mais ils comportent également un léger risque de fausse couche. Votre médecin peut vous aider à évaluer les risques et les avantages.

Regardez vers l’avenir

Les choix que vous faites maintenant, même avant la conception, peuvent avoir un effet durable sur votre bébé. Considérez la grossesse comme une occasion de prendre soin de votre bébé et de vous préparer aux changements passionnants qui vous attendent.