Goûtez à la verveine officinale !

verveine officinale

L’usage thérapeutique de la verveine officinale date de l’Antiquité. On lui attribuait aussi des pouvoirs surnaturels. Originaire du sud de l’Europe, elle se trouve à l’état sauvage dans toute l’Europe, l’Asie de l’Ouest, le nord de l’Afrique. De nom scientifique Verbena Officinalis, elle appartient à la famille des verbénacées. Elle renferme des iridoïdes, des glycosides phényléthanoïdes, des flavonoïdes, des traces d’huile volatile, des polysaccharides mucilagineux et des tanins. La verbénaline iridoïde lui procure des propriétés antinévralgiques. Les tanins et mucilages agissent contre la fièvre et en tant qu’anti-inflammatoires.

Indications thérapeutiques de la verveine officinalis

La plante est utilisée pour le traitement de nombreux troubles de santé. Elle agit comme calmant, tonifiant et antithermique.

Actions contre les tensions

La verveine officinale aide à dénouer les diverses tensions musculaires et nerveuses. Elle apporte une relaxation des muscles squelettiques, particulièrement ceux de l’épaule et du cou. Elle produit généralement des résultats lents, mais durables. La verveine officinale permet de soulager les effets du stress et de l’anxiété. Elle élimine les maux de tête liés à ces troubles psychologiques.

Tonifiant digestif

Les composants amers de la plante constituent des stimulants pour la sécrétion des sucs digestifs. Prise avant le repas, elle favorise donc la digestion. Elle réduit l’action inhibitrice de l’adrénaline et du cortisol dont la concentration augmente en cas de stress.

La verveine pour soulager les douleurs

En applications locales, cette plante s’utilise pour calmer différents types de névralgies. On s’en sert aussi pour atténuer les inflammations rhumatismales.

Sevrage de substances addictives

Certains thérapeutes prescrivent la verveine officinale pour libérer leurs patients d’une addiction. D’un côté, elle stabilise les perturbations métaboliques liées au sevrage. De l’autre, elle permet de résister aux sensations de manque.

Contre la toux et la fièvre

Certaines études ont affirmé le pouvoir émétique de la plante. Par cet effet, elle irrite le système digestif transmis au nerf vague. Cela mène à une expectoration des mucus.

La verveine est connue pour ses propriétés diaphorétiques. Elle améliore la fonction de transpiration qui permet une bonne circulation de la chaleur. Elle favorise ainsi le refroidissement corporel. Pour cette vertu, elle est aussi utilisée en cas de bouffées de chaleur.

Menstruations et allaitement

La verveine officinale est préconisée contre le syndrome prémenstruel. On lui suggère une action menant à une baisse du taux de progestérone.

Son usage pour augmenter la production de lait maternel date n’est pas récente.

Les remèdes à base de verveine officinale

Pour la confection des substances phytothérapiques, on utilise les feuilles et les sommités fleuries. On enlève les grosses tiges.

Pour un usage interne, on fabrique une infusion ou une teinture.

L’huile essentielle peut s’utiliser autant en solution orale qu’en application externe. On peut aussi concevoir un cataplasme avec une décoction pour soulager des contusions.

Contre-indications et effets secondaires

L’usage de la verveine officinale est contre-indiqué en cas d’hypertension, d’anémie ou d’insuffisance hépatique. Il est aussi déconseillé pendant la grossesse et les traitements anticoagulants.

Elle peut induire des réactions allergiques, des dermatites. Elle perturbe l’action des enzymes hépatiques et peut provoquer une contraction intestinale.