Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Bien être

Le Golf, un vrai sport? Quels sont ses bénéfices?

une étude publiée dans BMJ Open Sport & Exercise Medicine montre les bénéfices de pratiquer le golf

Marie Desange

Le golf est-il considéré comme un exercice physique ? Compte tenu du rythme tranquille auquel ce sport est couramment pratiqué, c’est une question que se posent sans doute de nombreux amateurs de santé.
Aujourd’hui, grâce à une étude publiée dans BMJ Open Sport & Exercise Medicine, nous avons peut-être la réponse… et elle ne manquera pas de vous surprendre.

Étude : Le golf comme exercice

En matière de sport, le golf n’est généralement pas considéré comme le plus actif physiquement, mais il s’avère qu’une partie de golf présente des avantages surprenants pour le corps et l’esprit. En fait, il pourrait même être plus bénéfique que d’autres formes d’exercice, comme la marche nordique (qui est tout à fait bénéfique en soi). C’est ce que révèle l’étude BMJ Open Sport & Exercise Medicine menée en Finlande. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont examiné trois formes d’exercice aérobie adaptées à l’âge: le golf, la marche nordique et la marche et leurs effets sur la santé.

Plus précisément, 25 golfeurs en bonne santé (neuf femmes et 16 hommes) âgés de 64 à 72 ans ont participé à une expérience croisée randomisée pour les trois formes d’exercice : jouer 18 trous de golf, faire une marche nordique de six kilomètres ou une marche classique de six kilomètres. L’étude a ensuite comparé les effets de ces trois activités sur la tension artérielle, la glycémie et le taux de cholestérol.

Ils ont constaté que les trois formes d’exercice avaient des effets positifs sur ces marqueurs cardiométaboliques, la marche nordique et la marche normale offrant une plus grande intensité d’exercice et une diminution plus importante de la tension artérielle diastolique. Cependant, de manière quelque peu surprenante, le golf a eu un impact positif plus important sur le métabolisme du glucose et le profil lipidique, en partie grâce à la durée plus longue pour jouer 18 trous de golf.

Les auteurs de l’étude ont finalement conclu :

« Les exercices aérobiques aigus améliorent le profil cardiovasculaire des personnes âgées en bonne santé. Malgré l’intensité d’exercice plus faible du golf, la durée plus longue et la dépense énergétique plus élevée semblent avoir un effet plus positif sur le profil lipidique et le métabolisme du glucose par rapport à la marche nordique et à la marche ».

Ils ajoutent :

« En conclusion, les trois types d’EA améliorent le profil cardiovasculaire des personnes âgées lorsqu’ils sont pratiqués de manière intensive, malgré les différences de durée et d’intensité. Cependant, l’intensité d’exercice plus faible du golf par rapport à la marche nordique et à la marche, la durée plus longue et la dépense énergétique totale plus élevée qu’implique la pratique du golf semblent avoir un effet positif sur le profil lipidique et le métabolisme du glucose.

Ces activités physiques adaptées à l’âge peuvent être recommandées aux personnes âgées en bonne santé comme une forme d’activité physique bénéfique pour la santé afin de prévenir les maladies cardiovasculaires et peuvent également être utilisées comme stratégie de traitement pour améliorer la santé cardiométabolique chez les personnes souffrant déjà d’une maladie cardiovasculaire ».

Les bienfaits du golf

Bien que l’étude finlandaise ait eu une portée limitée et qu’elle ait présenté d’autres limites, de l’aveu même des chercheurs, plusieurs autres études ont montré les effets bénéfiques du golf en tant qu’exercice physique.

Par exemple, un grand nombre de preuves publiées en 2017 dans le British Journal of Sports Medicine ont mis en évidence de nombreux avantages associés au golf, notamment:

– Amélioration des profils cardiovasculaire, respiratoire et métabolique
– L’amélioration du bien-être général
– Avantages aérobiques, y compris la marche entre quatre et huit miles pendant une partie de golf.
– Peut être pratiqué à une intensité faible, modérée ou élevée.
– Peut améliorer la proprioception, l’équilibre, l’endurance musculaire et la fonction, en particulier chez les personnes âgées.
– Peut contribuer à réduire la mortalité et à augmenter la longévité
– Peut aider à traiter et/ou à prévenir les maladies chroniques, notamment les cardiopathies ischémiques, le diabète de type 2, les accidents vasculaires cérébraux et les cancers du côlon et du sein.
– Pourrait améliorer et aider à maintenir la fonction pulmonaire
– Aide à créer des liens sociaux, ce qui est bénéfique pour la santé mentale
– Favorise l’amélioration générale de la santé mentale et du bien-être, en partie grâce au temps passé dans la nature.

Dans l’ensemble, les chercheurs de cette étude ont conclu que les praticiens et les décideurs politiques peuvent être encouragés à inciter davantage de personnes à jouer au golf, en raison de l’amélioration de la santé physique et du bien-être mental qui en découle, et de la contribution potentielle à l’allongement de l’espérance de vie.

Les blessures et les maladies associées au golf ont été identifiées et des stratégies de réduction des risques sont justifiées. D’autres priorités de recherche incluent des examens systématiques pour explorer plus avant la nature de cause à effet des relations décrites. Des recherches sur la contribution du golf au renforcement musculaire, à l’équilibre et à la prévention des chutes, ainsi qu’une évaluation plus poussée des associations et des effets entre le golf et la santé mentale sont également indiquées.

5/5 - (2 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi