On en parle

Gaz hilarant: les risques sur la santé du protoxyde d’azote

Le protoxyde d'azote, "gaz hilarant" ou "proto" ne fait rire la santé du tout. Voici les effets secondaires et les risques.

Le protoxyde d’azote est un gaz incolore et inodore. On appelle souvent le protoxyde d’azote, « gaz hilarant » ou « proto ». Une fois inhalé, ce gaz ralentit le temps de réaction et provoque un sentiment d’euphorie. Lorsqu’une personne utilise du protoxyde d’azote, il ne faut pas longtemps pour qu’elle ressente les effets. Lorsque l’on cesse de l’utiliser, les effets disparaissent rapidement.

cependant, il existe des risques d’effets délétères et graves sur la santé à court et à long terme. Il peut également y avoir un risque de surdosage.

Effets à court terme du protoxyde d’azote

Les effets secondaires à court terme du protoxyde d’azote peuvent inclure des étourdissements, des nausées ou des vomissements. La raison la plus courante pour laquelle une personne peut éprouver des effets secondaires à court terme est due à l’inhalation trop rapide du gaz ou à une inhalation trop importante.

Les effets secondaires les plus courants du protoxyde d’azote sont les suivants :

– des étourdissements, des nausées ou des vomissements
– fatigue
– maux de tête
– transpiration excessive
– frissons
Il est également possible qu’une personne ait la sensation de planer lorsqu’elle reçoit du protoxyde d’azote. Elle peut également être victime de distorsion de sons.

Effets à long terme du protoxyde d’azote

La plupart des effets secondaires disparaissent rapidement après l’utilisation du gaz. Un utilisateur doit néanmoins informer son médecin si elle ressent des effets secondaires inhabituels ou si ceux-ci persistent pendant quelques heures ou quelques jours après l’inhalation.

Bien qu’une personne moyenne puisse ne pas ressentir d’effets secondaires à long terme, une exposition prolongée ou une mauvaise utilisation intentionnelle du protoxyde d’azote peut entraîner des problèmes de santé. Une surexposition peut entraîner une anémie ou une carence en vitamine B-12. Cette dernière peut provoquer des lésions nerveuses, ce qui peut entraîner un engourdissement des membres, des doigts ou des orteils.

Les cas dans lesquelles il faut éviter de prendre du protoxyde d’azote de façon récréative:

– une carence en vitamine B-12
– des antécédents de troubles mentaux
– être dans le premier trimestre de la grossesse
– des antécédents de toxicomanie
– un déficit enzymatique en méthylène-tétrahydrofolate-réductase
– des antécédents de maladies respiratoires.

Overdose de protoxyde d’azote : comment la reconnaitre et qui faire

Si une personne fait une overdose de protoxyde d’azote, elle peut ressentir une oppression dans la poitrine ou s’étouffer. Les raisons les plus courantes d’une overdose sont l’absorption d’une trop grande quantité de gaz en une seule fois et une exposition à long terme.

Si une personne est victime d’une overdose, elle peut présenter l’un des symptômes suivants :

– oppression dans la poitrine
– irritation des yeux, de la gorge et du nez
– difficulté à respirer
– hallucinations ou psychose
– étouffement
– teinte bleue des orteils, des lèvres ou des doigts
– augmentation de la pression artérielle et risque de crise cardiaque ou d’AVC
– crises d’épilepsie
– augmentation du rythme cardiaque

Si une personne consomme trop de protoxyde d’azote en même temps que peu ou pas d’oxygène, elle peut également développer des lésions cérébrales. Si une personne pense avoir fait une overdose de protoxyde d’azote, elle doit immédiatement consulter un médecin. En l’absence de traitement, la personne peut tomber dans le coma ou mourir.

Les jeunes adolescents ou préadolescents sont plus susceptibles de consommer des substances inhalées que les adolescents plus âgés. Étant donné que l’euphorie ne dure que quelques secondes, l’utilisateur prend souvent des doses répétées du gaz pendant plusieurs minutes ou heures, ce qui peut entraîner une surdose accidentelle et laisser des séquelles lourds.

Sources

Nitrous. (2019).

Nitrous oxide. (2017).

Nitrous oxide. (n.d.).

Nitrous oxide for sedation. (n.d.).

What are inhalants? (2017).

Articles similaires