Fréquence cardiaque au repos : Des informations utiles à apprendre !

Comme nous le savons tous, notre rythme cardiaque au repos est un indicateur important de notre état de santé général. Plus notre fréquence cardiaque au repos est faible, plus nous sommes susceptibles d’être en bonne santé. Mais quels sont les chiffres clés à atteindre ? Et comment réduire notre fréquence cardiaque au repos si elle n’est pas là où nous le souhaitons ? Cet article de blog examine tout ce que vous devez savoir sur votre fréquence cardiaque au repos.

Comment expliquer la fréquence cardiaque au repos ?

La fréquence cardiaque au repos (FCR) est le nombre de fois que votre cœur bat par minute lorsque vous êtes au repos. C’est un bon indicateur de votre santé générale. Une fréquence cardiaque au repos faible signifie que votre cœur est en bonne forme et qu’il n’a pas à travailler aussi fort pour pomper le sang dans votre corps. Un RCR plus élevé peut indiquer que vous devez améliorer votre condition physique ou que vous souffrez d’un problème de santé qui doit être examiné par un médecin. Vous pouvez vérifier votre RCR en prenant votre pouls au poignet ou au cou pendant 60 secondes. Le moment propice est de le faire le matin avant de sortir du lit.

Parlons vrai !

Lorsqu’il s’agit de comprendre votre fréquence cardiaque au repos, il y a quelques chiffres clés que vous devez connaître. Premièrement, une fréquence cardiaque normale au repos se situe entre 60 et 100 battements par minute. Deuxièmement, si votre fréquence cardiaque au repos est inférieure à 60 battements par minute, on parle de bradycardie. Troisièmement, si votre rythme cardiaque au repos est supérieur à 100 battements par minute, on parle de tachycardie. Quatrièmement, un certain nombre de facteurs peuvent influencer votre rythme cardiaque au repos, notamment l’âge, la condition physique, le niveau de stress et les médicaments.

Enfin, si vous souffrez de bradycardie ou de tachycardie, il est important de consulter un professionnel de la santé afin d’exclure tout problème de santé sous-jacent. En comprenant ces chiffres clés associés à la fréquence cardiaque au repos, vous pouvez mieux surveiller votre propre santé cardiovasculaire.

Tachycardie, comment réduire la fréquence cardiaque au repos ?

Si vous souffrez de tachycardie, c’est-à-dire d’un rythme cardiaque rapide au repos, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour aider à réduire votre rythme cardiaque. Tout d’abord, essayez d’éviter les causes de stress et d’anxiété. Vous pouvez notamment éviter la caféine et les autres stimulants, dormir suffisamment et faire de l’exercice régulièrement. Vous pouvez également essayer quelques pratiques qui suscitent la relaxation comme : le yoga, la méditation, les massages et la respiration profonde. Si ces changements de mode de vie ne vous sont pas utiles, votre médecin peut vous conseiller un médicament pour ralentir votre rythme cardiaque. Les bêtabloquants sont un type de médicament couramment utilisé pour traiter la tachycardie.

Les Français souffrant de tachycardie ont récemment utilisé un nouveau traitement appelé « le système de rythme cardiaque par sinusoïde transcutané » Des études ont montré que ce traitement est efficace pour réduire le rythme cardiaque et améliorer la qualité de vie. En outre, les patients déclarent se sentir plus énergiques et moins anxieux. Si vous recherchez un nouveau traitement pour la tachycardie, le système de rythme cardiaque par transcutané sinusoïdal peut être intéressant. En général, parlez-en à votre médecin pour trouver le meilleur plan de traitement pour vous.

Nos conseils dans le cas inverse : Bradycardie !

Bien qu’un rythme cardiaque lent ne soit pas nécessairement dangereux, il peut provoquer de la fatigue, un essoufflement et des vertiges. Dans les cas graves, la bradycardie peut conduire à un arrêt cardiaque. Les causes possibles de la bradycardie sont nombreuses, notamment les maladies cardiaques, les déséquilibres électrolytiques et certains médicaments. Heureusement, il existe également plusieurs moyens d’augmenter la fréquence cardiaque au repos. Par exemple, l’exercice régulier contribue à renforcer le muscle cardiaque et peut augmenter la fréquence cardiaque. De plus, la consommation de boissons caféinées peut contribuer à stimuler le système nerveux et à accélérer la fréquence cardiaque. Enfin, le fait d’éviter les produits du tabac et de gérer les niveaux de stress peut également contribuer à maintenir le cœur en bonne santé et à prévenir la bradycardie.

Ces quelques changements simples dans votre mode de vie pourront grandement vous aider à garder votre fréquence cardiaque au repos dans les normes.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -