Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Médecine douceGuide des plantes médicinales

Fenouil : pourquoi la phytothérapie s’intéresse-t-elle à cette plante ?

Aline Legrand

Le fenouil, qui porte le nom botanique Foeniculum vulgare, est une plante aromatique vivace de la famille des Apiacées. Elle se distingue par ses fleurs jaunes à petites graines ovales striées et peut atteindre jusqu’à 1,5 m de hauteur. Originaire du bassin méditerranéen, elle est aujourd’hui cultivée dans toutes les régions tempérées du globe. La phytothérapie utilise particulièrement ses graines et son huile essentielle.

Pourquoi le fenouil est-il indiqué en phytothérapie ?

  • traiter les maux digestifs, ballonnements, flatulences, coliques du nourrisson, remédier à la perte d’appétit,
  • soulager les irritations de la gorge et la toux : expectorant, augmente les sécrétions bronchiques,
  • remédier à l’insuffisance de lactation,
  • soulager la conjonctivite, orgelet, inflammation de la paupière.

De quelle façon l’utiliser ?

Les graines de fenouil sont utilisées en phytothérapie.
Par voie interne : en tisane, en décoction, en teinture-mère pour les troubles digestifs, ORL et la lactation (lire les précautions à prendre).
Par voie externe : en décoction sur une compresse et en huile essentielle diluée dans une huile de support.

Y a-t-il une prudence à avoir avec le fenouil ?

Un traitement à base de fenouil doit être contrôlé en termes de dosage et de durée. En effet, les graines riches en anéthol sont potentiellement toxiques en grande quantité.

Les femmes atteintes, ou à risque de cancer hormonodépendant, doivent s’abstenir car l’anéthol a des propriétés similaires aux œstrogènes.

Alors que cette plante était souvent proposée pour favoriser la lactation, en 2023, l’Agence européenne du médicament a mis en garde que l’estragol est potentiellement cancérigène. Par principe de précaution (non encore validé par des études cliniques ), elle déconseille  le fenouil pendant la grossesse et l’allaitement.

De même pour les coliques du nourrisson : dorénavant l’Agence du médicament ne recommande pas le fenouil avant l’âge de 4 ans.

Les effets indésirables du fenouil sont rares : réactions allergiques, cutanées ou respiratoires.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi