Les femmes préfèrent l’odeur des hommes végétariens

Ce que vous mangez influe sur l’odeur que vous dégagez. C’est-à-dire sur votre odeur corporelle, et, par conséquent, peut influencer la réaction des autres à votre odeur. De plus, l’odeur que vous dégagez peut également révéler des informations sur votre santé, en particulier en ce qui concerne la région axillaire de votre corps (les aisselles).

Nous transpirons pour différentes raisons. Des éléments tels que le stress, l’anxiété, la peur, l’exercice, les températures élevées, la nervosité, la colère et la fièvre peuvent tous déclencher la sécrétion de sueur. L’âge, l’état de santé globale et le poids peuvent également entrer en jeu mais, même en étant soumises aux mêmes facteurs, certaines personnes transpirent simplement plus que d’autres au cours d’une journée.

Des chercheurs Australiens ont voulu creuser cette hypotghèse. après étude, il est apparu que manger beaucoup de fruits et de légumes, qui contiennent de nombreux et puissants caroténoïdes, affecte de manière positive l’odeur que vous dégagez. Il existe plus de 700 types de caroténoïdes naturels, le plus connu étant le bêta-carotène.

Environ 10 ou 20 caroténoïdes différents circulent sans doute en permanence dans votre sang. Parenthèse: certaines personnes évitent d’ailleurs de manger des oignons ou de l’ail car elles ont l’impression que cela affecte leur odeur corporelle. Mais ce n’est pas le cas, l’odeur corporelle apparaît lorsque les bactéries présentes sur notre peau métabolisent les composés sécrétés par nos glandes sudoripares. Et d ace point du vue, l’ail et l’oignon n’ont pas d’effet particulier.

Ian Stephen, de l’université Macquarie à Sydney, en Australie, auteur de l’étude, souligne que l’odeur de la transpiration d’une personne est plus qu’une simple odeur, elle peut influer sur sa capacité à attirer un partenaire.

Nous savons depuis longtemps que l’odeur est une composante importante de l’attractivité, en particulier pour les femmes. Ajoutant qu’au cours de l’étude, des descriptifs avaient été proposés à des femmes auxquelles on avait fait sentir des odeurs de transpiration, afin qu’elles puissent définir ce qu’elles détectaient.

Les mangeurs de pâtes, pommes de terre, pain ont l’odeur la moins agréable

Les femmes ont généralement trouvé que les hommes qui mangeaient davantage de légumes sentaient meilleur. Fait intéressant, les hommes qui avaient un penchant pour les pâtes, les pommes de terre blanches et le pain, présentaient les odeurs de transpiration les plus fortes et les moins agréables de tous, y compris par rapport à ceux qui avaient des apports élevés de graisses, de viande, d’œufs et de tofu.

Les femmes préfèrent l’odeur des hommes qui ne mangent pas de viande

L’étude de Ian Stephen n’était pas la première à porter sur l’influence de l’alimentation d’une personne sur son odeur corporelle. Une étude menée par des chercheurs en République tchèque, a rapporté que les femmes préféraient l’odeur des hommes qui ne mangeaient pas de viande, à celle de ceux qui en mangeaient.

Les sujets masculins de l’étude ont été divisés en deux groupes, le premier soumis à un régime « avec viande » et le second à un régime « sans viande » pendant deux semaines, et ont porté des compresses au niveau des aisselles pour collecter leur transpiration au cours des dernières 24 heures. Il a été demandé aux 30 femmes participant à l’étude d’évaluer les échantillons de transpiration sur leur caractère agréable, ainsi qu’en termes d’attractivité, de masculinité, et d’intensité.

Un mois plus tard, les mêmes groupes d’hommes ont répété l’exercice en échangeant les régimes. Les scientifiques ont conclu que la consommation de viande rouge a un impact négatif sur la perception de l’odeur corporelle ainsi que sur l’hédonicité (l’odeur corporelle perçue et gardée en mémoire), et le principe s’est révélé constant lorsque les hommes ont changé d’alimentation. Au cours de cette étude, il a été rapporté par les femmes que la consommation de viande a donné un caractère plus « intense » à l’odeur de la transpiration.

Source

Mahmut MK. Do women love their partner’s smell? Exploring women’s preferences for and identification of male partner and non-partner body odor.

Physiol Behav. doi: 10.1016/j.physbeh.2019.04.006.