Le saviez vous ?

Faut-il arrêter de boire de l’alcool si on veut perdre du poids?

Voici huit façons dont l'alcool peut entraver votre perte de poids et ce que vous devriez boire à la place.

En été, comme le reste de l’année d’ailleurs, la consommation d’alcool est un des passe-temps favoris des humains, tant sur le plan social que culturel. Certaines études suggèrent que l’alcool peut avoir des effets bénéfiques sur la santé. Par exemple, le vin rouge peut réduire le risque de maladie cardiaque. Cependant, l’alcool joue également un rôle important dans la gestion du poids. Les personnes qui cherchent à perdre leurs derniers kilos tenaces devraient peut-être envisager de ne pas boire leur verre de vin du soir.

Voici huit façons dont l’alcool peut entraver votre perte de poids et ce que vous devriez boire à la place.

1. L’alcool est souvent des calories « vides »

Les boissons alcoolisées sont souvent qualifiées de calories « vides ». Cela signifie qu’elles apportent des calories à votre corps mais contiennent très peu de nutriments. Il y a près de 155 calories dans une canette de bière et 125 calories dans un verre de vin rouge. En comparaison, une collation recommandée dans l’après-midi devrait contenir entre 150 et 200 calories. Une sortie nocturne avec plusieurs verres peut conduire à la consommation de quelques centaines de calories supplémentaires. Les boissons contenant des mixers, comme les jus de fruits ou les sodas, contiennent encore plus de calories.

2. L’alcool est utilisé comme source primaire de carburant

En dehors de l’apport calorique, d’autres éléments peuvent entraîner une prise de poids. Lorsque l’alcool est consommé, il est d’abord brûlé comme source de carburant avant que votre corps n’utilise autre chose. Cela inclut le glucose provenant des glucides ou les lipides provenant des graisses. Lorsque votre corps utilise l’alcool comme principale source d’énergie, l’excès de glucose et de lipides se retrouve, malheureusement pour nous, sous forme de tissu adipeux, ou graisse.

3. L’alcool peut affecter vos organes

Le rôle principal de votre foie est d’agir comme un « filtre » pour toutes les substances étrangères qui pénètrent dans votre corps, comme les drogues et l’alcool. Le foie joue également un rôle dans le métabolisme des graisses, des glucides et des protéines. Une consommation excessive d’alcool peut conduire à ce que l’on appelle la stéatose hépatique alcoolique. Cette affection peut endommager votre foie et affecter la façon dont votre organisme métabolise et stocke les glucides et les graisses. Les changements dans la façon dont votre corps stocke l’énergie provenant des aliments peuvent rendre très difficile la perte de poids.

4. L’alcool peut contribuer à l’excès de graisse du ventre

Le « ventre de bière » n’est pas seulement un mythe. Les aliments riches en sucres simples, comme ceux que l’on trouve dans les bonbons, les sodas et même la bière, sont également riches en calories. Les calories supplémentaires finissent par être stockées sous forme de graisse dans le corps. La consommation d’aliments et de boissons riches en sucre peut rapidement entraîner une prise de poids.
Nous ne pouvons pas choisir la destination de ces kilos en trop. Mais le corps a tendance à accumuler la graisse dans la zone abdominale.

5. L’alcool affecte le jugement… surtout en ce qui concerne la nourriture.

Même le plus grand fan de régime aura du mal à résister à l’envie de manger lorsqu’il est en état d’ébriété. L’alcool diminue les inhibitions et peut conduire à une mauvaise prise de décision dans le feu de l’action, notamment en ce qui concerne les choix alimentaires.

6. L’alcool et les hormones sexuelles

On sait depuis longtemps que la consommation d’alcool peut affecter les niveaux d’hormones dans le corps, en particulier la testostérone. La testostérone est une hormone sexuelle qui joue un rôle dans de nombreux processus métaboliques, notamment la formation des muscles et la capacité à brûler les graisses. Une étude a révélé qu’un faible taux de testostérone peut prédire la prévalence du syndrome métabolique chez les hommes. Le syndrome métabolique se caractérise par:

– un taux de cholestérol élevé
– une pression artérielle élevée
– un taux élevé de sucre dans le sang
– un indice de masse corporelle élevé
De plus, la baisse du taux de testostérone peut affecter la qualité du sommeil, surtout chez les hommes âgés.

7. L’alcool peut nuire à votre sommeil

Un petit verre avant de se coucher peut sembler être un bon moyen de se reposer, mais vous devriez peut-être y réfléchir à deux fois. Les recherches suggèrent que l’alcool peut entraîner une augmentation des périodes d’éveil pendant les cycles de sommeil. La privation de sommeil, qu’elle soit due à un manque de sommeil ou à un sommeil perturbé, peut entraîner un déséquilibre des hormones liées à la faim, à la satiété et au stockage de l’énergie.

8. L’alcool affecte la digestion et l’absorption des nutriments

Votre anxiété sociale n’est pas la seule chose que l’alcool inhibe. La consommation de boissons alcoolisées peut également inhiber la fonction digestive. L’alcool peut provoquer un stress sur l’estomac et les intestins. Cela entraîne une diminution des sécrétions digestives et du mouvement des aliments dans le tube digestif. Les sécrétions digestives sont un élément essentiel d’une bonne digestion. Elles décomposent les aliments en macro- et micronutriments de base qui sont absorbés et utilisés par l’organisme. La consommation d’alcool à tous les niveaux peut entraîner une altération de la digestion et de l’absorption de ces nutriments. Cela peut affecter considérablement le métabolisme des organes qui jouent un rôle dans la gestion du poids.

Les meilleures boissons alcoolisées pour perdre du poids

Tout cela peut donner l’impression que l’alcool ruine vos chances d’obtenir un corps de rêve. Mais n’ayez crainte : surveiller son poids ne signifie pas nécessairement qu’il faille supprimer complètement l’alcool de son alimentation.

Plutôt que d’opter pour des boissons riches en sucre ou en calories, profitez plutôt de ces options à 100 calories :

1. Vodka

Calories : 100 calories dans 45 ml de vodka.

Cocktail alternatif : Choisissez des mélanges à faible teneur en calories comme le soda light et évitez les jus trop sucrés.

2. Whisky

Calories : 100 calories dans 45 ml de whisky .

Cocktail alternatif : Laissez tomber le cola et prenez votre whisky sur glace pour une alternative faible en calories.

3. Gin

Calories : 115 calories dans 45 ml de gin.

Cocktail alternatif : Visez quelque chose de simple, comme un martini-gin et ne négligez pas les olives, elles contiennent des antioxydants bénéfiques comme la vitamine E.

4. Tequila

Calories : 100 calories dans 45 ml de tequila

Cocktail alternatif : La meilleure façon de boire de la tequila est le « shot » habituel de tequila, juste du sel, de la tequila et du citron vert.

La conclusion

Si l’élimination totale de l’alcool de votre régime alimentaire n’est pas nécessairement le seul moyen de perdre du poids, de nombreuses améliorations peuvent être apportées à votre santé en réduisant simplement votre consommation d’alcool. Vous pouvez profiter d’un corps plus sain, d’un meilleur sommeil, d’une meilleure digestion et d’une diminution de ces calories « vides » superflues. Et si vous avez l’intention de boire, prenez une vodka ou un whisky avec des glaçons et évitez le soda !

Sources

Barret-Connor E, et al. (2008). The association of testosterone levels with overall sleep quality, sleep architecture, and sleep-disordered breathing. 

Bode C, et al. (1997). Alcohol’s role in gastrointestinal tract disorders.

Emanuele MA, et al. (2008). Alcohol’s effects on male reproduction.

Jiang L, et al. (2013). Increased brain uptake and oxidation of acetate in heavy drinkers.

Khan TA, et al. (2016). Controversies about sugars: Results from systematic reviews and meta-analyses on obesity, cardiometabolic disease and diabetes. 

Lippi G, et al. (2010). Moderate red wine consumption and cardiovascular disease risk: Beyond the “French paradox.” 

 

 

Articles similaires