Fatigue, anémie: augmentez vos apports en vitamine C pour absorber plus de fer

La vitamine C a un effet favorable méconnu sur l’absorption du fer provenant des végétaux.

Maintenir les apports nutritionnels recommandés en fer, n’est pas chose aisée, surtout pour les femmes non ménopausées, dont les besoins sont supérieurs à ceux des hommes, alors que les apports en fer héminique (d’origine animale) sont généralement plus bas.

Le phénomène qui consiste à réduire la consommation de viande et charcuteries pour une alimentation plus équilibrée, n’est pas favorable au statut en fer puisqu’il entraîne une réduction du fer héminique, nettement mieux assimilé que le fer non-héminique (d’origine végétale). Ce dernier peut voir son absorption modulée dans un sens ou dans l’autre par divers facteurs.

La vitamine C aide à mieux absorber le fer

La vitamine C a largement démontré sa capacité à favoriser l’absorption du fer non-héminique en favorisant sa forme réduite. Cet effet s’est d’ailleurs ajouté aux allégations de santé approuvées par l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA). L’EFSA considère que ce rôle est bien documenté à tout âge, y compris chez les jeunes enfants (de la naissance à 3 ans).

L’allégation «La vitamine C contribue à augmenter l’absorption du fer non-héminique» s’applique tant à la vitamine C naturellement présente dans l’aliment, qu’à celle qui y est ajoutée, pour autant que les quantités présentes soient suffisantes.

Source

EFSA Journal: Scientific Opinion on the substantiation of a health claim related to vitamin C and increasing non haem iron absorption pursuant to Article 14 of Regulation (EC).

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.