Médecine douce

Les exercices physiques d’endurance protègent le cerveau du déclin cognitif

Les exercices d’endurance, cardiorespiratoires : marcher rapidement, courir, faire du vélo et à peu près n’importe quel autre exercice qui fait pomper votre cœur, sont bons pour votre corps, mais aussi pour lutter contre le déclin cognitif.

Une étude dans la revue Mayo Clinic Proceedings pour les maladies neurodégénératives fournit de nouvelles preuves d’une association entre la condition cardiorespiratoire et la santé du cerveau, en particulier dans la matière grise et le volume total du cerveau, surtout dans les régions du cerveau impliquées dans le déclin cognitif et le vieillissement.

Le tissu cérébral est composé de matière grise et de filaments appelés matière blanche qui s’étendent des cellules de matière grise. Le volume de la matière grise semble être en corrélation avec diverses compétences et capacités cognitives. Les chercheurs ont constaté que les augmentations de l’apport maximal en oxygène sont fortement associées à une augmentation du volume de matière grise.

L’étude a porté sur 2 013 adultes de deux cohortes indépendantes du nord-est de l’Allemagne. Les participants ont été examinés par étapes sur plusieurs années. La condition cardiorespiratoire a été mesurée en fonction de la consommation maximale d’oxygène et d’autres normes pendant que les participants utilisaient un vélo d’exercice. Des images d’IRM du cerveau ont également été analysées.

Les résultats suggèrent que l’exercice cardiorespiratoire peut contribuer à améliorer la santé du cerveau et décélérer un déclin de la matière grise.

Pour le neurolgue Ronald Petersen, M.D., Ph.D. premier auteur de l’éditorial, dit que la caractéristique la plus frappante de l’étude est l’effet mesuré de l’exercice sur les structures cérébrales impliquées dans la cognition, plutôt que la fonction motrice. « Cela fournit des preuves indirectes que l’exercice aérobie peut avoir un impact positif sur la fonction cognitive en plus d’une bonne condition physique, dit-il. « Une autre caractéristique importante de l’étude est que ces résultats peuvent également s’appliquer aux personnes âgées. Il y a de bonnes preuves de la valeur de l’exercice dans la quarantaine, mais il est encourageant qu’il puisse y avoir des effets positifs sur le cerveau plus tard dans la vie aussi.

L’étude a montré que le volume plus élevé de matière grise liée à l’exercice cardiorespiratoire se voit nettement dans les régions de cerveau liées aux changements cognitifs dans le vieillissement, y compris certaines impliquées dans la maladie d’Alzheimer.

Pour avoir une bonne santé cardiorespiratoire

Selon les experts, il est recommandé de faire de l’exercice modéré et régulier, environ 150 minutes par semaine.

Une bonne condition cardiorespiratoire implique également :

  • – Ne pas fumer
  • – Suivre de saines habitudes alimentaires
  • – Perdre du poids ou maintenir un niveau de poids santé
  • – Gérer la pression artérielle et éviter l’hypertension
  • – Contrôler les taux de cholestérol
  • – Réduire la glycémie, qui au fil du temps peut endommager votre cœur et d’autres organes

Articles similaires