Exercice physique et maladies chroniques : quels exercices pour quelles maladies ?

Si vous soufrez d’une maladie chronique, vous pourriez avoir des questions sur l’activité physique que vous pouvez pu devriez faire. À quelle fréquence pouvez-vous faire de l’exercice? Quels exercices sont sécuritaires et bénéfiques pour améliorer votre état? Comprendre les bases de l’exercice et des maladies chroniques.

Si vous souffrez d’une maladie chronique, comme une maladie cardiaque, le diabète, l’asthme, des douleurs au dos ou articulaires,  l’exercice peut avoir d’importants avantages pour la santé. Cependant, il est important de bien choisir les exercices physiques que l’on va faire, connaître toutes les précautions que vous pourriez avoir besoin de prendre pour ne pas faire plus de mal.

Comment l’exercice peut-il améliorer une maladie chronique?

Si vous avez une maladie chronique, l’exercice régulier peut vous aider à gérer les symptômes et améliorer votre santé.

– L’exercice aérobique peut aider à améliorer votre santé cardiaque, l’endurance et aider à la perte de poids.

– L’entraînement par intervalles de haute intensité est généralement sûr et efficace pour la plupart des gens et peut prendre moins de temps. Dans l’entraînement par intervalles de haute intensité, vous alternez l’exercice à des niveaux élevés d’intensité et l’exercice à un niveau moins intense pendant de courtes périodes de temps. Même les activités telles que la marche à des intensités plus élevées comptent.

– L’entraînement de force peut améliorer la force et l’endurance des muscles et rendre plus facile des activités quotidiennes à exécuter et fournir une meilleure stabilité aux articulations

– Les exercices de flexibilité peuvent vous aider à avoir une amplitude optimale de mouvement de vos articulations, afin qu’elles puissent fonctionner au mieux.

– Les exercices de stabilité peuvent aider à réduire le risque de chutes.

Par exemple :

-Maladie cardiaque.

-L’exercice régulier peut aider à améliorer votre santé cardiaque. Des études récentes ont montré que l’entraînement par intervalles est souvent bien toléré chez les personnes atteintes de maladies cardiaques, et il peut produire des avantages importants. Pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle, l’exercice peut réduire votre risque de mourir de maladie cardiaque et réduire le risque de progression d’une maladie cardiaque.

-Le diabète.

L’exercice régulier peut aider à abaisser plus efficacement votre taux de sucre dans le sang. L’activité physique peut également vous aider à contrôler votre poids et à stimuler votre énergie. Si vous avez un diabète de type 2, l’exercice peut réduire votre risque de mourir d’une maladie cardiaque.

– L’asthme. Souvent, l’exercice peut aider à contrôler la fréquence et la gravité des crises d’asthme.

– Maux de dos. Des activités aérobiques régulières à faible impact peuvent augmenter la force et l’endurance dans votre dos et améliorer la fonction musculaire. Les exercices abdominaux et musculaires du dos (exercices de renforcement) peuvent aider à réduire les symptômes en renforçant les muscles autour de votre colonne vertébrale.

– L’arthrite. L’exercice peut réduire la douleur, aider à maintenir la force musculaire dans les articulations touchées et réduire la raideur articulaire. Il peut également améliorer la fonction physique et la qualité de vie des personnes atteintes d’arthrite.

– Le cancer. L’exercice peut améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’un cancer, et il peut aussi améliorer leur condition physique. L’exercice peut également réduire le risque de déclenchement ou de récidive du cancer du sein, colorectal et de la prostate.

– La démence. L’exercice peut améliorer la cognition chez les personnes atteintes de démence, et les personnes qui sont actives sur une base régulière sont moins à risque de démence et de déficience cognitive.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Quels exercices sont à éviter

Votre médecin pourrait recommander des exercices spécifiques pour réduire la douleur ou renforcer votre tonicité musculaire. Selon votre état, vous pourriez également avoir besoin d’éviter certains exercices.

Si vous avez des douleurs lombaires, par exemple, vous pouvez choisir des activités aérobiques à faible impact, comme la marche et la natation. Ces types d’activités ne forcent pas sur le dos.

Si vous avez de l’asthme causé par l’exercice, assurez-vous de garder un inhalateur à portée de main pendant que vous faites de l’exercice.

Si vous avez l’arthrite, les exercices qui sont les meilleurs pour vous dépendront du type d’arthrite et quelles articulations sont impliquées. Travaillez avec votre médecin ou un kinésithérapeute pour créer un plan d’exercice qui vous donnera le plus d’avantages avec le moins d’aggravation sur vos articulations.

Combien de fois et à quelle intensité puis-je m’exercer en toute sécurité?

Avant de commencer une routine d’exercice, il est important de parler à votre médecin de la durée de vos séances d’exercice et du niveau d’intensité qui est sécuritaire pour vous.

En général, essayez d’accumuler environ 30 minutes d’activité physique par jour au moins cinq jours par semaine. Par exemple, essayez de marcher rapidement pendant environ 30 minutes la plupart des jours de la semaine. Vous pouvez même briser l’activité physique en petits morceaux de temps étalés dans la journée. Toute activité est meilleure que rien du tout.

Si vous n’êtes pas en mesure de faire autant d’activité, faites en autant que vous le pouvez. Même une heure par semaine d’activité physique peut avoir des avantages pour la santé. Commencez par bouger plus et rester moins assis.

Si vous n’avez pas été actif pendant un certain temps, commencez lentement et progressez graduellement. Demandez à votre médecin quels types d’objectifs d’exercice vous pouvez vous fixer en toute sécurité au fur et à mesure que vous progressez.

Dois-je prendre des mesures spéciales avant de commencer?

Selon votre état, votre médecin peut recommander certaines précautions avant de faire de l’exercice.

Si vous avez un diabète, par exemple, gardez à l’esprit que l’activité physique abaisse la glycémie. Vérifiez votre taux de sucre dans le sang avant toute activité. Si vous prenez des médicaments à base d’insuline ou qui abaissent la glycémie, vous devrez peut-être manger une collation avant de faire de l’exercice pour aider à prévenir l’hypoglycémie.

Si vous avez de l’arthrite, pensez à prendre une douche chaude avant de faire de l’exercice. La chaleur peut détendre vos articulations et vos muscles et soulager toute douleur que vous pourriez avoir avant de commencer. Aussi, assurez-vous de choisir des chaussures qui fournissent une vraie absorption de choc et une  stabilité pendant l’exercice.

À quel genre d’inconfort puis-je m’attendre?

Parlez à votre médecin du genre d’inconfort auquel vous pourriez vous attendre pendant ou après l’exercice, ainsi que de tous les conseils pour minimiser votre douleur. Découvrez quel type ou degré de douleur pourrait être normal et ce qui pourrait être un signe de quelque chose de plus grave.

Si vous avez une maladie cardiaque, par exemple, les signes ou les symptômes que vous devriez arrêter l’exercice comprennent des étourdissements, un essoufflement inhabituel, des douleurs thoraciques ou un rythme cardiaque irrégulier.

Que dois-je savoir d’autre ?

Démarrer une routine d’exercice régulière peut être difficile.

Pour vous aider à respecter votre routine, envisagez de faire de l’exercice avec un ami. Vous pouvez également demander à votre médecin de recommander un programme d’exercice pour les personnes qui ont votre état, peut-être par l’intermédiaire d’un hôpital local, une clinique ou un club.

Pour rester motivé, choisissez des activités amusantes, fixez-vous des objectifs réalistes et célébrez vos progrès.