Etude: Le régime nordique améliore le cholestérol et la glycémie

le régime nordique a un effet positif sur le métabolisme du glucose, le cholestérol et le risque cardiométabolique.

De nouvelles recherches explorent les avantages pour la santé du régime dit nordique. Les chercheurs ont étudié les effets sur la santé d’un régime nordique sain (HND) à l’aide d’une analyse métabolique. Ils ont constaté que ce régime avait un effet positif sur le métabolisme du glucose, le cholestérol et le risque cardiométabolique. Ils concluent que l’analyse métabolique est un moyen efficace d’évaluer les résultats d’un régime alimentaire.

Le régime HND se compose de baies, de poisson, de légumes racines et d’huile de colza. Il est connu pour ses effets bénéfiques sur divers aspects de la santé, notamment la perte de poids, la pression artérielle, l’inflammation, et les profils lipidiques sanguins. Des études montrent également que l’HND réduit le risque de maladie cardiovasculaire, de diabète de type 2 et de décès.

La recherche nutritionnelle est souvent confrontée à des difficultés liées au manque de mesures objectives, car les études s’appuient généralement sur des outils subjectifs, tels que des questionnaires sur la consommation alimentaire. L’utilisation de biomarqueurs peut permettre aux chercheurs de mesurer plus précisément les effets de l’alimentation sur la santé.

Dans la présente étude, des chercheurs scandinaves ont évalué les effets métaboliques de l’HND sur le métabolisme du glucose, les profils lipidiques sanguins et les marqueurs inflammatoires en utilisant les données d’un essai contrôlé randomisé de 2013.

En examinant les métabolites dans le sang et l’urine des participants, ils ont trouvé un lien entre une adhésion plus étroite au régime et plus de bénéfices sur l’inflammation de bas grade et les profils lipidiques, ainsi que sur les indicateurs du métabolisme du glucose. L’analyse originale comparait les participants du groupe d’intervention à ceux du groupe témoin. Cette nouvelle analyse utilise les métabolites présents dans le plasma sanguin et l’urine pour regrouper les personnes présentant des niveaux élevés de métabolites provenant soit du régime d’intervention, soit du régime de contrôle. L’étude est publiée dans Clinical Nutrition.

Analyse métabolique

L’étude de 2013 a recruté 200 participants présentant un surpoids et un syndrome métabolique. L’âge moyen des participants était de 55 ans. Après une période initiale de 4 semaines, au cours de laquelle les participants ont consommé leur régime alimentaire habituel, les chercheurs les ont assignés au hasard à suivre soit le régime HND, soit un régime de contrôle, défini comme l’apport moyen en nutriments dans les pays nordiques.

Les chercheurs ont ensuite demandé aux participants du groupe HND d’augmenter leur consommation de produits céréaliers complets, tels que le seigle et l’orge, ainsi que de baies, de fruits et de légumes. Ceux du groupe témoin ont reçu pour instruction de manger des produits à base de blé pauvres en fibres, notamment du pain blanc raffiné et des pâtes, et de ne pas modérer leur consommation de légumes et de fruits.

Les deux régimes contenaient des quantités similaires de calories afin de maintenir le poids des participants stable tout au long de l’étude. Les chercheurs ont suivi les participants pendant 18 ou 24 semaines et leur ont demandé de fournir des échantillons de sang et d’urine au début et à la fin de l’intervention, ainsi qu’à la semaine 12.

Pour la présente étude de profilage métabolique, les chercheurs ont analysé les données de 98 participants du groupe HND et de 71 participants du groupe témoin. Ils ont constaté que ceux qui adhéraient le plus à la HND avaient des métabolites liposolubles différents dans leur sang que les autres. Les chercheurs associent ces métabolites à une meilleure régulation du glucose, à un meilleur profil de cholestérol et à une réduction du risque cardiométabolique.

Ces résultats s’appuient sur les premiers résultats de 2013, indiquant que si la DNH a un effet positif sur les profils lipidiques et l’inflammation, elle n’affecte pas le métabolisme du glucose sanguin. Les participants ayant des niveaux plus élevés de métabolites provenant du régime nordique avaient des niveaux de triglycérides plus faibles que ceux ayant des niveaux plus faibles de métabolites, même si aucun des participants n’a perdu du poids pendant l’étude. En supposant qu’une plus grande consommation du régime nordique entraîne des niveaux plus élevés de métabolites sanguins, cela signifie qu’une alimentation de meilleure qualité peut améliorer certains paramètres de santé, même en l’absence de perte de poids.

Mécanismes sous-jacents

Pour expliquer leurs résultats, les chercheurs affirment que le poisson, les graines de lin, le tournesol et le colza, tous des aliments de base du HND, contiennent des graisses saines.De plus, l’absence d’aliments hautement transformés et la diminution des graisses saturées d’origine animale ont un effet très positif sur la santé. La composition en graisses du régime nordique, plus riche en graisses insaturées oméga-3 et oméga-6, explique probablement une grande partie des effets sur la santé grâce au régime nordique, même lorsque le poids des participants reste constant

Consommer des baies, des légumes, du poisson, des céréales complètes, des produits laitiers à faible teneur en matières grasses et de l’huile de colza revient à consommer moins de graisses saturées, plus de graisses insaturées, plus de fibres et moins de sodium. Tous ces éléments ont un impact bénéfique sur les lipides, le glucose, la pression artérielle et l’inflammation.

Les auteurs de la présente étude concluent que l’évaluation des métabolites est un moyen efficace d’évaluer les avantages pour la santé de différents régimes alimentaires. Ils précisent toutefois que leurs résultats présentent certaines limites. Par exemple, leur analyse peut avoir négligé certains métabolites que d’autres techniques de profilage auraient pu trouver. Ils précisent également que la taille de leur échantillon était relativement faible.

Source

Analysis of the SYSDIET Healthy Nordic Diet randomized trial based on metabolic profiling reveal beneficial effects on glucose metabolism and blood lipids

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -