Etude: 200g de myrtilles par jour pour diminuer rapidement la pression artérielle

Les substances phytochimiques qui donnent aux myrtilles leur couleur bleue peuvent améliorer considérablement la santé cardiovasculaire

Les substances phytochimiques qui donnent aux myrtilles leur couleur bleue peuvent améliorer considérablement la santé cardiovasculaire, selon une belle étude en deux parties.
Surnommée « le tueur silencieux » parce qu’elle ne présente aucun symptôme visible à ses débuts, l’hypertension touche environ un adulte sur trois. Cette affection met le système cardiovasculaire à rude épreuve, ce qui, à long terme, peut contribuer à une insuffisance cardiaque, à un accident vasculaire cérébral et à une insuffisance rénale.

Pour les personnes souffrant d’hypertension, il convient déjà de contrôler son état en mangeant sainement, en faisant de l’exercice, en ne fumant pas et en maintenant un poids sain. Mais devez-vous manger quelque chose en particulier pour garder vos artères en bonne santé ? Oui! Outre le brocoli, les épinards, les légumes secs et le poisson, les baies peuvent également réduire les maladies cardiaques, grâce à leurs polyphénols antioxydants.

Une étude s’est penchée sur les effets cardiovasculaires des myrtilles et révèle que les anthocyanes, les substances phytochimiques qui donnent leur couleur aux myrtilles, sont les médiateurs des effets bénéfiques de ce fruit sur le système cardiovasculaire. L’auteur principal de l’étude est Ana Rodriguez-Mateos, docteur en médecine, du département des sciences nutritionnelles du King’s College de Londres, au Royaume-Uni. Les chercheurs ont publié leurs conclusions dans The Journals of Gerontology : Series A.

Anthocyanines et pression sanguine

Rodriguez-Mateos et ses collègues ont recruté 40 participants à l’étude qui étaient en parfaite santé et les ont répartis au hasard en deux groupes : L’un a reçu une boisson quotidienne composée de 200 grammes (g) de myrtilles, et l’autre groupe a reçu une boisson témoin. Pour examiner les effets des myrtilles, les chercheurs ont pris la tension artérielle des participants et mesuré la dilatation médiée par le flux (DFM) de leurs artères brachiales. La FMD est un indicateur standard du risque cardiovasculaire. Elle mesure l’élargissement de l’artère brachiale lorsque le sang circule à un rythme plus élevé. Dans la deuxième partie de l’étude, les chercheurs ont comparé la consommation de myrtilles avec la consommation d’anthocyanines purifiées ou de boissons témoins ayant des concentrations de fibres, de minéraux ou de vitamines équivalentes à celles des myrtilles.

La pression artérielle diminue de 5 mm Hg en un mois

Les scientifiques ont remarqué les effets bénéfiques des boissons aux myrtilles seulement 2 heures après que les participants les aient consommées. Les anthocyanines purifiées ont amélioré de manière dose-dépendante la fonction endothéliale chez des humains en bonne santé. L’endothélium est un type de membrane située à l’intérieur du cœur et des vaisseaux sanguins. Il contient des cellules endothéliales qui contribuent à contrôler la dilatation et la contraction des artères. Les cellules endothéliales aident également à contrôler la pression artérielle et jouent un rôle clé dans la coagulation du sang.

Les auteurs expliquent que les effets étaient similaires à ceux des myrtilles contenant des quantités similaires d’anthocyanines, tandis que les boissons témoins contenant des fibres, des minéraux ou des vitamines n’avaient aucun effet significatif. Après un mois de consommation de 200 g de myrtilles par jour, la pression artérielle des participants a diminué de 5 millimètres de mercure (mm Hg), en moyenne. Les chercheurs notent qu’une telle baisse est généralement obtenue avec des médicaments.

Ces résultats identifient les métabolites d’anthocyanine comme des médiateurs majeurs des bioactivités vasculaires des myrtilles et des changements des programmes génétiques cellulaires. Le responsable de l’étude conclue que bien qu’il soit préférable de manger la myrtille entière pour en tirer tous les bénéfices, cette étude montre que la majorité des effets peuvent être expliqués par les anthocyanines.

Source

Circulating Anthocyanin Metabolites Mediate Vascular Benefits of Blueberries: Insights From Randomized Controlled Trials, Metabolomics, and Nutrigenomics

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -