Etes-vous atteint de fibromyalgie?

3120

La multiplicité et la complexité des symptômes de la fibromyalgie, parfois communs à d’autres pathologies, contribuent à expliquer la tardive reconnaissance de la maladie, la difficulté de son diagnostic et les hésitations souvent prolongées des patients à aller consulter. Pourtant, au fil des études, des symptômes et des combinaisons de symptômes émergent comme caractéristiques de la fibromyalgie. Une première étape vers la reconnaissance avant le diagnostic clinique de la maladie. 

Des symptômes divers

De plus, tous les patients fibromyalgiques n’éprouvent pas les mêmes symptômes, certains sont plus handicapés par la douleur, d’autres par la fatigue, certains sont pris en charge par des traitements pharmacologiques plus lourds, d’autres tentent des approches complémentaires de santé (hypnose, shiatsu, compléments alimentaires, etc).  Enfin, la maladie peut rester modérée préservant la capacité d’effectuer normalement les activités du quotidien où se développer sous une forme plus sévère qui handicape le patient au point qu’il devient incapable de travailler. Cependant, les symptômes les plus fréquents se retrouvent chez la grande majorité des patients.

Les symptômes caractéristiques

– La douleur musculo-squelettique généralisée : cette douleur a bien été documentée et caractérisée sur plusieurs sites du corps, intérieur des genoux, intérieur des coudes, sous les bras, au niveau des hanches, de la base du crâne, du cou, au bas du dos, au niveau des omoplates, des épaules et parfois même des mains. Souffrir au niveau d’une majorité de ces sites peut évoquer la maladie.

– Une fatigue chronique non réparable par le sommeil et présente dès le réveil.

– Une grande faiblesse musculaire, elle-aussi chronique qui se manifeste à l’occasion de toutes les activités du quotidien. Marcher, porter, soulever, chaque geste devient pénible.

– Une rigidité musculaire : une rigidité plus sévère lorsque le sujet reste dans la même position pendant une longue période de temps, au réveil le matin par exemple et pouvant aller jusqu’au spasme musculaire.

– Les maux de tête, de modérés à la migraine sévère, y compris au coucher où le patient peine à trouver la bonne position de la tête sur l’oreiller.

– Un sommeil jamais réparateur : chez les patients fibromyalgiques, la fatigue est toujours là, même après une bonne nuit de sommeil, les siestes sont parfois nécessaires.

– Le  » brain ou fibrofog « : il s’agit d’une sorte de déficience cognitive globale, avec une réduction de la mémoire verbale (fluidité), du rappel de mémoire, de la mémoire de travail ou capacité à utiliser une donnée mémorisée au cours d’une tâche ou d’un autre processus mental.

– Une sensibilité extrême, non seulement à la douleur physique (hyperalgésie), mais aussi aux événements non-douloureux.

– Le syndrome du côlon irritable (SCI) est largement associé à la fibromyalgie, avec des symptômes de douleurs, de ballonnements, de constipation ou diarrhée.

N’hésitez pas à consulter

D’autres symptômes, moins fréquents ont également été documentés: les vertiges, la sensation d’avoir toujours trop chaud ou trop froid, le syndrome des jambes sans repos, des picotements et des engourdissements dans les mains et dans les pieds, des règles anormalement douloureuses, l’anxiété et la dépression. En conclusion, si vous retrouvez vos symptômes dans un tel  tableau, n’hésitez plus à consulter votre médecin généraliste ou un professionnel de santé spécialisé.

Sources :

NHS Fibromyalgia Symptoms

National Institutes of Health (NIH) 2014 Questions and Answers about Fibromyalgia

American Journal of Managed Care 2004 A review of fibromyalgia

Current Gastroenterol Reports 2005 DOI: 10.1007/s11894-005-0018-9 Symptom overlap and comorbidity of irritable bowel syndrome with other conditions

1 COMMENTAIRE

  1. Si j’avais attendu que mon generaliste trouve le diagnostique je serais morte à l’heure actuelle!!!mais bon vous etes obligée de dire ça je pense!!!!par contre une fascia bio énergéticienne m’a sortie de mon fauteuil roulant en 3 seances le même jour et 2 par an ensuite!! maintenant je peux danser le tango argentin même si j’ai encore beaucoup de douleurs… car lorsque je danse je n’ai plus mal…. à méditer…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here