Est-il normal de se parler à soi-même? Quand est-ce inquiétant?

Les chercheurs ont largement étudié l’acte de se parler à soi-même, concluant qu’il s’agit d’un comportement courant et normal. Bien que les gens associent souvent cette faculté à des problèmes de santé mentale, les professionnels de la santé considèrent qu’elle est normale à tout âge et même bénéfique dans certaines circonstances. Voici ses avantages et les cas où il peut indiquer un problème de santé mentale.

Recevez gratuitement chaque jour et en avant première notre actualité santé 

Adresse e-mail non valide

Est-il normal de se parler à soi-même ?

Les chercheurs étudient le dialogue à soi-même depuis longtemps. Dans les années 1880, les scientifiques commencent à s’intéresser particulièrement à ce que les gens se disent à eux-mêmes, pourquoi ils se parlent à eux-mêmes et les objectifs du dialogue intérieur. La recherche définit le dialogue intérieur comme l’expression verbale d’une position ou d’une croyance interne, ce qui signifie qu’il exprime des sentiments intérieurs, des pensées non verbales et des intuitions sur une situation par le biais de la parole silencieuse. La personne a uniquement l’intention de s’adresser à elle-même. Si les enfants se parlent souvent à eux-mêmes, cela ne doit pas inquiéter les parents ou les personnes qui s’occupent d’eux. C’est un moyen de développer le langage, de rester stimulé pendant une tâche et d’améliorer les performances pendant l’exécution des tâches. L’habitude de se parler à soi-même peut se poursuivre à l’âge adulte et ne pose généralement pas de problème.

Se parler à soi-même est-il sain ?

Le dialogue intérieur peut présenter plusieurs avantages. Il ne présente aucun risque significatif pour la santé, à moins qu’une personne ne présente également d’autres symptômes d’un problème de santé mentale, comme des hallucinations.

Lors de l’exécution d’une tâche avec un ensemble d’instructions, le dialogue intérieur peut améliorer le contrôle de la tâche, la concentration et la performance. Il peut également améliorer les capacités de résolution des problèmes. Une étude de 2012 a examiné comment l’auto-parler affecte les tâches de recherche visuelle. Les résultats suggèrent que le fait de parler tout en cherchant un objet particulier, tel qu’un vêtement perdu ou un trousseau de clés, ou en essayant de trouver des produits dans une épicerie, peut aider une personne à les trouver plus rapidement.

Les recherches suggèrent également qu’il pourrait y avoir des avantages à s’engager dans un dialogue intérieur pendant le sport, en fonction de la façon dont la personne s’exprime et de ce qu’elle dit. Par exemple, le fait de s’exprimer de manière motivante ou instructive pourrait améliorer les performances. Cependant, bien qu’un dialogue intérieur puisse accroître la motivation dans le sport, il peut ne pas améliorer les performances.

Types de dialogue intérieur

Il existe trois catégories d’autodiscussion qui diffèrent selon le ton de la voix. Il s’agit de:

– Le dialogue  positive : Encourage et renforce les croyances positives à propos d’une personne. S’engager dans un dialogue intérieur positif peut réduire l’anxiété et améliorer la concentration et l’attention.

– Le dialogue intérieur négatif : Il s’agit généralement d’un dialogue critique et décourageant.

– Le dialogue neutre : Ce type de dialogue n’est pas significativement positif ou négatif. Les gens peuvent l’utiliser pour donner eux-mêmes des instructions plutôt que de renforcer ou d’encourager une croyance ou une émotion particulière.

On peut également parler de dialogue direct ou indirect avec soi-même.

Causes

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles une personne peut se parler à elle-même, notamment:

– Régulation des émotions

Le dialogue intérieur peut aider à réguler et à traiter les émotions. Par exemple, si une personne parle d’elle-même de sa nervosité ou de sa colère, cela peut l’aider :

– en orientant son attention vers l’amélioration de ses nerfs ou de sa colère

– contrôler leurs émotions

– réfléchir à la façon de répondre à leurs sentiments à ce moment

– Réduire l’anxiété

Une étude de 2014 suggère que les personnes souffrant d’anxiété, y compris d’anxiété sociale, pourraient tirer profit d’un dialogue avec soi-même. Les chercheurs ont découvert que les personnes qui se réfèrent à elles-mêmes à la troisième personne peuvent prendre leurs distances par rapport à leurs sentiments de détresse et traiter, réguler et analyser ces émotions pour aider à réduire l’anxiété. Le fait de se parler à soi-même peut également réduire l’anxiété après des événements stressants.

Comment cesser de se parler à soi-même

Si le dialogue avec soi-même interfère avec la vie d’une personne, il existe des moyens de réduire ce comportement. Le fait de noter le dialogue intérieur dans un journal peut aider une personne à transférer des pensées de son esprit, à organiser les processus de pensée et à gérer le stress et l’anxiété. La tenue d’un journal peut aider les gens à identifier les situations quotidiennes qui les poussent à s’exprimer et à prendre conscience de ce qui pourrait déclencher ces scénarios à l’avenir.

Quand se parler à soi-même nécessite une aide

Il y a un risque lorsque trop se parler à soi-même affecte la santé mentale. Avec notamment des discours  négatifs et autocritiques très virulents.  Dans ces situations, mieux vaut s’adresser à un professionnel de la santé mentale pour trouver des moyens d’améliorer son estime de soi et d’adapter son discours pour qu’il soit plus positif et encourageant.

Schizophrénie

Si une personne parle d’elle-même dans le cadre d’une hallucination, elle doit demander l’aide d’un professionnel de la santé. Le fait de parler de soi et les hallucinations peuvent indiquer un état de santé mentale, comme la schizophrénie.

Une personne atteinte de schizophrénie peut connaître des changements dans son comportement et ses pensées, comme des hallucinations ou des délires. Les hallucinations amènent une personne à voir, entendre, sentir, goûter ou ressentir des choses qui ne font pas partie du monde qui l’entoure et qui ne sont présentes que dans son esprit. Entendre des voix et y répondre est une hallucination courante dans la schizophrénie. Ces voix et ces sensations semblent réelles pour la personne qui les ressent. Les prestataires de soins de santé affirment que le cerveau réagit à ces voix de la même manière que s’il s’engageait dans une conversation avec une personne réelle. Les personnes atteintes de schizophrénie peuvent également se retirer du monde, se désintéresser des interactions quotidiennes avec leurs amis et leur famille et avoir du mal à exprimer leurs émotions.

Se parler à soi-même : plus d’avantages que d’inconvénients

Pour la plupart des gens, se parler à soi-même est un comportement normal qui n’est pas un symptôme d’un problème de santé mentale. L’auto-parler peut présenter certains avantages, notamment en améliorant les performances dans les tâches de recherche visuelle. Il peut également faciliter la compréhension lors de tâches plus longues nécessitant de suivre des instructions. Le dialogue intérieur n’est pas un acte nuisible et les parents ou les personnes qui s’occupent d’enfants qui se parlent souvent à eux-mêmes ne doivent pas s’inquiéter. Il est naturel pour une personne d’avoir un monologue interne lorsqu’elle s’engage dans des tâches et traite des pensées et des émotions. Elle peut choisir de verbaliser ce monologue intérieur, ce qui est courant.

Sources

Journaling for mental health. (n.d.).

Kirkham, A. J., et al. (2012). The impact of verbal instructions on goal-directed behavior [Abstract].

Kross, E., et al. (2014). Self-talk as a regulatory mechanism: How you do it matters.

Launer, J. (2020). Why you should talk to yourself: Internal dialogue and reflective practice.

Lupyan, G., et al. (2012). Self-directed speech affects visual search performance.

Schizophrenia. (2019).

Van Raalte, J. L., et al. (2017). Self-talk in sport and performance.

Winsler, A., et al. (2007). « Should I let them talk?”: Private speech and task performance among preschool children with and without behavior problems [Abstract].

Recevez gratuitement chaque jour et en avant première notre actualité santé 

Adresse e-mail non valide

Recevez gratuitement chaque jour et en avant première notre actualité santé 

Adresse e-mail non valide