Épaule disloquée : Que faire, symptômes et traitement

capsulite de l’épaule

Une épaule disloquée se produit lorsque la partie supérieure de l’os du bras sort partiellement ou entièrement de l’alvéole. C’est douloureux et entraîne une perte temporaire de la mobilité et de la fonction du bras affecté. Dans le cas d’une épaule disloquée il faut consulter un médecin dès que possible afin de remettre l’articulation en place.

La réduction de l’articulation, ou sa remise en place, peut soulager considérablement la douleur intense associée à une luxation. Cependant, une guérison complète peut nécessiter l’utilisation d’une écharpe, d’une thérapie physique. Dans les cas les plus graves, une stabilisation chirurgicale de l’articulation de l’épaule.

Qu’est-ce qu’une épaule disloquée ?

Une luxation de l’épaule se produit lorsque le haut de l’os du bras, l’humérus, sort partiellement ou totalement de l’os de l’épaule appelé glénoïde. L’épaule est l’articulation la plus mobile du corps et donc la plus souvent disloquée. L’épaule peut se disloquer vers l’avant, vers l’arrière ou vers le bas. Les dislocations avant, également appelées dislocations antérieures, représentent environ 97 % de tous les cas. Une luxation antérieure se produit généralement lorsque le bras est sorti sur le côté et tourné vers l’arrière. Lorsque l’os sort de la cavité, il cause des dommages aux tissus environnants qui aident à stabiliser l’articulation. Lorsqu’une personne se disloque l’épaule, elle ressent souvent une douleur intense et une perte de mobilité dans l’épaule. Parfois, un changement dans la forme de l’épaule est également perceptible.

Causes de la dislocation de l’épaule

Une force exercée sur l’articulation de l’épaule lorsqu’elle se trouve dans une position vulnérable peut entraîner une luxation de l’épaule.

Les causes possibles sont notamment les suivantes :

une chute
un accident de voiture
être frappé lors d’un sport de contact

Facteurs de risque de l’épaule disloquée

N’importe qui peut se démettre l’épaule. Cependant, elle est plus fréquente dans certains groupes de personnes, notamment :

les jeunes qui pratiquent des sports de contact
les personnes âgées, en particulier après une chute
Les recherches montrent que plus une personne est jeune au moment de sa première luxation, plus la probabilité qu’elle se luxe à nouveau est élevée.

Cela est probablement dû au fait que les jeunes pratiquent des sports et des activités à haut risque. Plus l’épaule se disloque, plus les tissus qui stabilisent l’articulation s’étirent.Une fracture de la glénoïde qui se produit parfois lorsque l’épaule se disloque est également un facteur de risque de luxations récurrentes.

Une fois que l’épaule se disloque pour la première fois, on peut prendre certaines mesures pour aider à prévenir les luxations récurrentes, notamment:

suivre une thérapie physique
faire des exercices de renforcement
l’étirement des muscles autour des épaules
éviter les sports et activités à haut risque

Symptômes d’une épaule disloquée

Les personnes qui souffrent d’une luxation de l’épaule peuvent présenter des symptômes tels que:

une douleur qui apparaît soudainement
une diminution de l’amplitude de mouvement des épaules
sentir l’os sortir de la cavité
une sensation d’éclatement dans l’épaule
engourdissement ou picotement dans le bras
une modification de la forme de l’épaule
des ecchymoses
faiblesse musculaire
un gonflement autour de l’épaule

Quand contacter un médecin

Pour remettre l’épaule en place, un médecin aura généralement besoin d’une radiographie de l’articulation afin de déterminer la direction de la luxation.

Mieux vaut toujours consulter immédiatement un médecin si le bras ou la main affecté commence à virer au bleu ou si l’épaule présente un gonflement, une aggravation de la douleur, ou les deux, dans le bras, l’épaule ou la main. Afin de diagnostiquer correctement une épaule disloquée, votre médecin commencera probablement par s’enquérir des symptômes et des antécédents médicaux. Il procédera ensuite à un examen physique.

Traitement de l’épaule disloquée

Il existe plusieurs techniques que les médecins utilisent pour effectuer une réduction de l’articulation de l’épaule. La méthode exacte pour remettre l’articulation de l’épaule dans sa position normale peut varier légèrement selon l’expérience du médecin et la direction de la luxation. Avant une réduction, certains médecins injectent un anesthésique local dans l’articulation pour aider à réduire la douleur. Les médecins optent souvent pour une sédation intraveineuse pour permettre aux muscles entourant l’épaule de se détendre.

Après la réduction, un médecin fera de nouvelles radiographies pour s’assurer que l’articulation est dans la bonne position. Lorsqu’une personne porte un harnais pendant un certain temps, son médecin lui suggère souvent une thérapie physique pour l’aider à retrouver l’amplitude de ses mouvements et à renforcer les muscles autour de l’épaule.

Dans certains cas, une personne peut avoir besoin d’une intervention chirurgicale pour stabiliser l’articulation. La plupart des premières luxations ne nécessitent pas d’opération. Cependant, il est nécessaire d’opérer une épaule qui continue à se disloquer, afin de prévenir d’autres dislocations et de minimiser le risque d’autres problèmes à long terme, comme l’arthrite dégénérative.

Traitement à domicile

Dans la plupart des cas, une luxation de l’épaule nécessite des soins médicaux pour aider à réduire le risque de récidive et minimiser la probabilité de complications.

En attendant le traitement médical, vous pouvez prendre certaines mesures pour soulager les symptômes. Par exemple, utiliser la méthode connue sous le nom de RGCE, qui signifie repos, glace, compression et élévation. Cela permettra de protéger l’articulation et de prévenir le gonflement.

L’articulation de l’épaule est l’articulation la plus fréquemment disloquée du corps. Une force exercée sur l’articulation de l’épaule lorsqu’elle se trouve dans une position vulnérable, comme lorsqu’une personne lance une balle, peut entraîner une luxation de l’épaule.

La luxation est douloureuse et peut temporairement causer une mobilité réduite. Si on ne reçoit pas un traitement approprié, des luxations récurrentes et des problèmes potentiels à long terme, tels que l’arthrite, peuvent survenir.

Sources

Abrams, R., et al. (2020). Shoulder dislocations overview.

Cutts, S., et al. (2009). Anterior shoulder dislocation.