Nutrition

Envie fréquente d’aller à la selle ? 9 causes principales

Voici neuf causes potentielles du besoin fréquent d'aller à la selle et les moyens de revenir à la normale

Les selles diffèrent d’une personne à l’autre. Les gens peuvent aller à la selle plusieurs fois par semaine ou plusieurs fois par jour. Un changement soudain de la fréquence des selles peut être dû au stress, à un changement de régime alimentaire ou d’exercice, ou à une maladie sous-jacente. Si les selles reviennent à la normale au bout de quelques jours, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Cependant, le fait de faire constamment beaucoup plus de selles que la normale peut signaler une maladie sous-jacente qui peut nécessiter un traitement.

Voici neuf causes potentielles du besoin fréquent d’aller à la selle. Voici également des informations sur les options de traitement et sur le moment où il faut consulter un médecin en cas d’inconfort gastro-intestinal.

Causes principales d’envie fréquente d’aller à la selle

Les changements alimentaires et la consommation d’alcool peuvent affecter le transit intestinal d’une personne. Voici quelques causes potentielles de faire caca plus souvent que la normale.

1 Changements alimentaires

Un changement de régime alimentaire peut entraîner une modification des mouvements intestinaux. Par exemple, consommer plus de fibres aide les aliments à passer dans le système digestif. Ainsi, une personne qui ajoute plus de fruits, de légumes et de céréales complètes à son régime alimentaire peut constater qu’elle a besoin de faire caca plus souvent.

2 La consommation d’alcool

L’alcool peut avoir un effet immédiat sur la quantité de selles qu’une personne fait. Les boissons à forte teneur en alcool peuvent ralentir le système digestif, tandis que les boissons à faible teneur en alcool peuvent l’accélérer. Les boissons à faible teneur en alcool comprennent la bière et le vin. Après avoir consommé ces boissons, les gens peuvent avoir envie de faire caca plus souvent ou plus rapidement. Cet effet devrait disparaître une fois que l’alcool aura quitté l’organisme.

3 Exercice

Une revue de 2017 suggère que l’exercice de faible intensité peut diminuer le temps nécessaire aux aliments pour passer dans l’intestin. Cela pourrait se traduire par des selles plus régulières. Certaines personnes signalent un besoin de selles pendant ou immédiatement après une activité physique. Un exercice intense a un impact plus important sur l’organisme et peut provoquerles symptômes suivants :

diarrhée
douleur à l’estomac
nausées

4 Stress

Le stress peut avoir un impact important sur le fonctionnement et la santé de l’intestin. Il accélère le mouvement des aliments dans le gros intestin, tandis qu’un stress persistant pourrait déclencher un besoin de vider les intestins plus souvent. Les personnes souffrant de stress aigu ou d’anxiété peuvent également ressentir un besoin accru d’aller aux toilettes. Ce phénomène est dû à l’axe intestin-cerveau de l’organisme, le réseau qui relie le système nerveux central aux nerfs du tractus gastro-intestinal (GI). L’axe intestin-cerveau est responsable des « papillons » qu’une personne ressent dans son estomac lorsqu’elle est anxieuse.

5 Diarrhée

La définition de la diarrhée est la suivante : au moins trois selles molles et liquides par jour. Les autres symptômes peuvent inclure:

– un besoin urgent d’aller aux toilettes
– une perte de contrôle des selles
– des douleurs abdominales
– des nausées
La diarrhée peut survenir à la suite d’une infection virale, bactérienne ou parasitaire. La cause exacte peut ne pas être évidente dans certains cas. La plupart des cas de diarrhée devraient disparaître dans les 4 jours. Dans l’intervalle, mieux vaut se reposer et boire beaucoup de liquide pour éviter la déshydratation.

6 Menstruations

Les personnes sont plus susceptibles de ressentir des douleurs abdominales et des diarrhées dans les jours précédant les règles. Les personnes qui déclarent des symptômes émotionnels et de la fatigue avant ou pendant leurs règles étaient plus susceptibles de ressentir des symptômes GI multiples. Les chercheurs concluent que cela peut être dû à des voies communes entre le cerveau, l’intestin et les hormones. Ces symptômes disparaissent généralement une fois les règles terminées.

7 Le syndrome de l’intestin irritable (SII)

Le syndrome du côlon irritable (SCI) est un trouble gastro-intestinal chronique qui peut provoquer les symptômes suivants :

– crampes d’estomac
– ballonnements
– diarrhée
– constipation
La cause du SII n’est pas claire, mais certaines raisons possibles incluent :

– une hypersensibilité des nerfs à l’intérieur de l’intestin
– les aliments traversent l’intestin trop rapidement ou trop lentement
– le stress
– des facteurs génétiques.

Les déclencheurs alimentaires courants de l’SII sont les suivants:

– la caféine
– produits laitiers
– les boissons gazeuses
Intolérances alimentaires

8 Les intolérances alimentaires

Les intolérances alimentaires surviennent lorsqu’une personne est incapable de digérer correctement certains aliments.

Les symptômes comprennent :

– diarrhée
– douleur ou gêne abdominale
– nausées
– vomissements

Voici quelques exemples d’intolérances alimentaires

– l’intolérance au lactose, où une personne est incapable de décomposer le lactose présent dans le lait et les produits laitiers
– l’intolérance au fructose, dans laquelle une personne est incapable de décomposer le fructose, un sucre de fruit
– la sensibilité au gluten non cœliaque, qui se traduit par une incapacité à décomposer les protéines du gluten contenues dans les céréales.

9 La maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire de l’intestin (MII) qui provoque une inflammation chronique du tube digestif. Les symptômes varient d’une personne à l’autre, en partie en fonction de la partie du tube digestif touchée. Voici quelques-uns des symptômes les plus courants:

– un besoin urgent de vider les intestins
– une sensation de vidange incomplète des intestins
– une diarrhée persistante
– constipation
– des saignements rectaux
– crampes et douleurs abdominales

Il n’existe pas de cause précise à la maladie de Crohn, bien que des facteurs génétiques et environnementaux soient susceptibles de jouer un rôle.

Traitement

Le traitement des mictions plus fréquentes dépend de la cause sous-jacente. Si une personne souffre d’un problème médical sous-jacent, un médecin devra le traiter pour soulager les symptômes.

Cependant, les personnes peuvent également bénéficier de traitements plus généraux.

Par exemple, les options suivantes pourraient aider une personne souffrant de diarrhée aiguë :

– des médicaments anti-diarrhéiques en vente libre
– boissons pour sportifs ou solutions de réhydratation pour aider à prévenir la déshydratation
– éviter l’alcool, la caféine et les édulcorants
– éviter les aliments gras, épicés ou laitiers.
Une personne qui pense que son régime alimentaire l’amène à aller à selle plus fréquemment peut pourrait tenir un journal alimentaire. Cela peut l’aider à reconnaître les aliments qui peuvent affecter ses habitudes intestinales. Une fois que la personne a identifié les aliments déclencheurs, elle doit les éviter ou les limiter.

Quand consulter un médecin

Un besoin d’aller à la selle plus souvent que d’habitude n’est pas nécessairement une source d’inquiétude. Cependant, une personne doit consulter un médecin si elle présente l’un des symptômes suivants :

– des douleurs abdominales
– diarrhée qui dure plus de 2 jours
– aller à la selle 6 fois ou plus en 24 heures
– selles noires ou contenant du sang
– nausées ou vomissements
– une fièvre persistante
– symptômes de déshydratation
Ces symptômes peuvent indiquer un grave problème médical sous-jacent.

Prévention

Il n’est pas toujours possible d’empêcher les déclencheurs de selles plus fréquentes. Cependant, les conseils suivants peuvent aider à réduire le risque de problèmes digestifs.

– Augmenter la consommation de fibres

Une personne qui consomme beaucoup de fibres peut favoriser des selles plus régulières. Les personnes devraient consommer davantage de légumes, de céréales complètes et de légumineuses.
Il est important d’augmenter progressivement la consommation de fibres alimentaires et de boire beaucoup d’eau. Cela aidera à prévenir la constipation.

– Réduire le stress

Les personnes qui connaissent des problèmes intestinaux dus au stress peuvent bénéficier des activités suivantes :

– exercice physique
– méditation
– thérapie de relaxation
– thérapie par la parole
– Pratiquer une bonne hygiène

Les conseils suivants peuvent réduire le risque de contracter des bactéries et des virus qui peuvent causer des troubles gastriques et de la diarrhée :

– se laver soigneusement les mains après être allé aux toilettes
– se laver soigneusement les mains avant de préparer et de manger des aliments
– bien faire cuire les viandes
– éviter de partager des objets personnels, tels que: les ustensiles de cuisine, les brosses à dents, rasoirs, les serviettes

Articles similaires