Dyslexie chez l’enfant et l’adulte: les traitements et solutions qui aident

La dyslexie est un trouble de l’apprentissage qui implique des difficultés de lecture dues à des problèmes d’identification des sons de la parole et d’apprentissage de leur relation avec les lettres et les mots. Appelée également trouble de la lecture, la dyslexie affecte les zones du cerveau qui traitent le langage. Les personnes atteintes de dyslexie ont une intelligence normale et ont généralement une vision normale. La plupart des enfants atteints de dyslexie peuvent réussir à l’école grâce à un soutien spécialisé. Le soutien émotionnel joue également un rôle important.

Bien qu’il n’existe pas de remède à la dyslexie, une évaluation et une intervention précoces donnent les meilleurs résultats. Parfois, la dyslexie n’est pas diagnostiquée pendant des années et n’est pas reconnue avant l’âge adulte, mais il n’est jamais trop tard pour demander de l’aide.

Les signes de dyslexie peuvent être difficiles à reconnaître avant que votre enfant n’entre à l’école. Mais certains indices précoces peuvent indiquer un problème. Une fois que votre enfant a atteint l’âge scolaire, son enseignant peut être le premier à remarquer un problème. La gravité varie, mais l’état devient souvent apparent lorsque l’enfant commence à apprendre à lire.

Les signes de dyslexie avant l’école

Les signes qui indiquent qu’un jeune enfant peut être à risque de dyslexie sont notamment les suivants:

– Parler tardivement
– Apprendre lentement de nouveaux mots
– Problèmes de formation des mots correctement. Comme l’inversion des sons dans les mots ou la confusion des mots qui se ressemblent
– Problèmes de mémorisation ou de dénomination des lettres, des chiffres et des couleurs
– Difficulté à apprendre des comptines ou à jouer à des jeux de rimes

Les signes de Dyslexie à l’âge scolaire

Une fois que votre enfant est scolarisé, les signes et symptômes de la dyslexie peuvent devenir plus apparents, notamment

– Lecture bien en dessous du niveau attendu pour l’âge
– Problèmes de traitement et de compréhension de ce qu’il ou elle entend
– Difficulté à trouver le bon mot ou à former des réponses aux questions
– Problèmes pour se souvenir de l’ordre des choses
– Difficulté à voir (et parfois à entendre) les similitudes et les différences entre les lettres et les mots
– Incapacité à sonder la prononciation d’un mot inconnu
– Difficultés d’orthographe
– Passer un temps anormalement long à accomplir des tâches qui impliquent de lire ou d’écrire
– Éviter les activités qui impliquent de la lecture

Le signes de dyslexie chez les adolescents et les adultes

Les signes de dyslexie chez les adolescents et les adultes sont similaires à ceux des enfants. Parmi les signes et symptômes de dyslexie les plus courants chez les adolescents et les adultes, on peut citer:

– Difficulté à lire, y compris à voix haute
– Lecture et écriture lentes et à forte intensité de main-d’œuvre
– Problèmes d’orthographe
– Éviter les activités qui impliquent de la lecture
– Mauvaise prononciation des noms ou des mots, ou problèmes de récupération des mots
– Difficulté à comprendre des blagues ou des expressions dont la signification n’est pas facile à saisir à partir de mots spécifiques (idiomes)
– Passer un temps anormalement long à accomplir des tâches qui impliquent de lire ou d’écrire
– Des difficultés à:

– résumer une histoire
– apprendre une langue étrangère
– mémoriser
– résoudre des problèmes de mathématiques

Quand consulter un médecin

Bien que la plupart des enfants soient prêts à apprendre à lire dès la maternelle ou la première année, les enfants dyslexiques ne peuvent souvent pas saisir les bases de la lecture à ce moment-là. Consultez votre médecin si le niveau de lecture de votre enfant est inférieur à ce qui est attendu pour son âge ou si vous remarquez d’autres signes de dyslexie. Lorsque la dyslexie n’est pas diagnostiquée ni traitée, les difficultés de lecture de l’enfant se poursuivent à l’âge adulte.

Les causes de la dyslexie

La dyslexie a tendance à se manifester dans les familles. Elle semble être liée à certains gènes qui affectent la façon dont le cerveau traite la lecture et le langage, ainsi qu’à des facteurs de risque dans l’environnement.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque de la dyslexie comprennent :

– Des antécédents familiaux de dyslexie ou d’autres troubles de l’apprentissage
– Naissance prématurée ou faible poids à la naissance
– Exposition pendant la grossesse à la nicotine, aux drogues, à l’alcool ou à une infection susceptible de modifier le développement du cerveau du fœtus
– Différences individuelles dans les parties du cerveau qui permettent la lecture

Les complications de la dyslexie

La dyslexie peut entraîner un certain nombre de problèmes, notamment:

– Difficultés d’apprentissage

La lecture étant une compétence de base pour la plupart des autres matières scolaires. Un enfant dyslexique est désavantagé dans la plupart des classes et peut avoir du mal à suivre ses camarades.

– Problèmes sociaux

Si elle n’est pas traitée, la dyslexie peut entraîner une faible estime de soi, des problèmes de comportement, de l’anxiété, de l’agressivité et un retrait des amis, des parents et des enseignants.

– Problèmes à l’âge adulte

L’incapacité à lire et à comprendre peut empêcher un enfant de réaliser son potentiel en grandissant. Cela peut avoir des conséquences éducatives, sociales et économiques à long terme.

Les enfants qui souffrent de dyslexie courent un risque accru de souffrir d’un trouble de déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH), et vice versa. Le TDAH peut entraîner des difficultés à maintenir l’attention ainsi qu’une hyperactivité et un comportement impulsif, ce qui peut rendre la dyslexie plus difficile à traiter.

Diagnostic de la dyslexie

Il n’existe pas de test unique permettant de diagnostiquer la dyslexie. Un certain nombre de facteurs sont pris en compte, tels que :

– Le développement de votre enfant, les questions éducatives et les antécédents médicaux. Le médecin vous posera probablement des questions dans ces domaines et voudra savoir si des membres de la famille ont des difficultés d’apprentissage.

– Vie familiale. Le médecin peut vous demander une description de votre famille et de votre vie de famille, y compris qui vit à la maison et s’il y a des problèmes à la maison.

– Tests de vision, d’audition et du cerveau (neurologique). Ces tests peuvent aider à déterminer si un autre trouble peut causer ou aggraver la mauvaise capacité de lecture de votre enfant.

– Tests psychologiques.

Le médecin peut vous poser des questions, à vous et à votre enfant, pour mieux comprendre la santé mentale de votre enfant. Cela peut aider à déterminer si des problèmes sociaux, l’anxiété ou la dépression peuvent limiter les capacités de votre enfant.

– Tests de lecture et autres compétences scolaires. Votre enfant peut passer une série de tests éducatifs et faire analyser le processus et la qualité de ses compétences en lecture par un expert en lecture.

Traitement de la dyslexie

Il n’existe aucun moyen connu de corriger l’anomalie cérébrale sous-jacente qui cause la dyslexie. la dyslexie est un problème qui dure toute la vie. Toutefois, un dépistage et une évaluation précoces permettant de déterminer les besoins spécifiques et le traitement approprié peuvent améliorer le succès.

Techniques éducatives

La dyslexie est traitée à l’aide d’approches et de techniques éducatives spécifiques, et plus l’intervention commence tôt, mieux c’est. Des tests psychologiques aideront les enseignants de votre enfant à élaborer un programme d’enseignement adapté.
Les enseignants peuvent utiliser des techniques impliquant l’audition, la vision et le toucher pour améliorer les compétences en lecture. Aider un enfant à utiliser plusieurs sens pour apprendre. Par exemple, écouter une leçon enregistrée et tracer avec un doigt la forme des lettres utilisées et des mots prononcés peut aider à traiter l’information.

Le traitement vise à aider votre enfant :

– Apprendre à reconnaître et à utiliser les plus petits sons qui composent les mots (phonèmes)
– Comprendre que les lettres et les chaînes de lettres représentent ces sons et ces mots (phonétique)
– Comprendre ce qu’il ou elle lit
– Lire à haute voix pour améliorer la précision, la rapidité et l’expression de la lecture (fluidité)
– Construire un vocabulaire de mots reconnus et compris

Si elles sont disponibles, les séances avec un spécialiste de la lecture peuvent être utiles pour de nombreux enfants atteints de dyslexie. Si votre enfant souffre d’un grave handicap de lecture, les séances peuvent devoir être plus fréquentes et les progrès peuvent être plus lents.

Traitement précoce

Les enfants dyslexiques qui bénéficient d’une aide supplémentaire en maternelle ou en première année améliorent souvent suffisamment leurs compétences en lecture pour réussir à l’école primaire et au lycée. Les enfants qui ne reçoivent pas d’aide avant la fin de l’année scolaire peuvent avoir plus de difficultés à acquérir les compétences nécessaires pour bien lire. Ils risquent d’être à la traîne sur le plan scolaire et de ne jamais pouvoir rattraper leur retard. Un enfant atteint de dyslexie sévère n’aura peut-être jamais de facilité à lire. Mais il peut acquérir des compétences qui lui permettront d’améliorer sa lecture et de développer des stratégies pour améliorer ses performances scolaires et sa qualité de vie.

Ce que les parents peuvent faire

Vous jouez un rôle clé pour aider votre enfant à réussir. Prenez ces mesures :

– Réglez le problème à un stade précoce

Si vous pensez que votre enfant est dyslexique, parlez-en au médecin de votre enfant. Une intervention précoce peut améliorer la réussite.

– Lisez à voix haute à votre enfant

Il est préférable de commencer lorsque votre enfant a 6 mois ou même moins. Essayez d’écouter des livres enregistrés avec votre enfant. Lorsque votre enfant est assez âgé, lisez les histoires ensemble après que votre enfant les a entendues.

– Travaillez avec l’école de votre enfant.

Parlez à l’enseignant de votre enfant de la manière dont l’école l’aidera à réussir. Vous êtes le meilleur défenseur de votre enfant.

– Encouragez le temps de lecture

Pour améliorer ses compétences en lecture, un enfant doit s’entraîner à lire. Encouragez votre enfant à lire.

– Donnez l’exemple en matière de lecture.

Désignez un moment chaque jour pour lire quelque chose de votre cru pendant que votre enfant lit. Cela donne l’exemple et soutient votre enfant. Montrez à votre enfant que la lecture peut être agréable.

Ce que peuvent faire les adultes dyslexiques

La réussite dans l’emploi peut être difficile pour les adultes souffrant de dyslexie. Pour vous aider à atteindre vos objectifs :

– Demandez une évaluation et une aide pédagogique en matière de lecture et d’écriture, quel que soit votre âge

– Renseignez-vous sur les formations supplémentaires et les aménagements raisonnables auprès de votre employeur.

Les problèmes scolaires ne signifient pas nécessairement qu’une personne dyslexique ne peut pas réussir. Les élèves dyslexiques peuvent réussir, à condition de disposer des ressources adéquates. De nombreuses personnes atteintes de dyslexie sont créatives et brillantes, et peuvent être douées en mathématiques, en sciences ou en arts.
Certaines ont même une carrière d’écrivain florissante.

Adaptation et soutien émotionnel

Le soutien émotionnel et les possibilités de réussite dans des activités qui n’impliquent pas la lecture sont importants pour les enfants atteints de dyslexie. Si votre enfant est dyslexique :

– Apportez-lui votre soutien

Les difficultés d’apprentissage de la lecture peuvent affecter l’estime de soi de votre enfant. Assurez-vous de lui exprimer votre amour et votre soutien. Encouragez votre enfant en faisant l’éloge de ses talents et de ses points forts.

– Parlez à votre enfant

Expliquez à votre enfant ce qu’est la dyslexie et que ce n’est pas un échec personnel. Mieux votre enfant le comprendra, mieux il sera en mesure de faire face à un trouble de l’apprentissage.

– Prenez des mesures pour aider votre enfant à apprendre à la maison.

Prévoyez un endroit propre, calme et organisé pour que votre enfant puisse étudier, et désignez une heure d’étude. Veillez également à ce que votre enfant se repose suffisamment et prenne des repas réguliers et sains.

– Limitez le temps d’écran.

Limitez le temps passé devant un écran électronique chaque jour et utilisez le temps supplémentaire pour vous exercer à la lecture.

– Restez en contact avec les enseignants de votre enfant.

Parlez fréquemment avec les enseignants pour vous assurer que votre enfant est capable de rester sur la bonne voie. Si nécessaire, veillez à ce qu’il bénéficie de temps supplémentaire pour les tests qui nécessitent de la lecture. Demandez à l’enseignant si cela peut aider votre enfant à enregistrer les leçons de la journée pour pouvoir les relire plus tard.

– Rejoignez une association de parents d’enfants dyslexiques

Cela peut vous aider à rester en contact avec les parents dont les enfants sont confrontés à des difficultés d’apprentissage similaires. Les association de parents d’enfants dyslexiques peuvent fournir des informations utiles et un soutien émotionnel. Demandez à votre médecin ou au spécialiste de la lecture de votre enfant s’il existe des association de parents d’enfants dyslexiques dans votre région.