Dysfonction érectile: prenez rendez-vous chez le dentiste

Les hommes qui souffrent de parodontite, une maladie caractérisée par une inflammation des gencives et des dommages aux structures qui entourent et soutiennent les dents, courent un plus grand risque de souffrir d’une dysfonction érectile.

Un brossage efficace des dents, couplé à une bonne hygiène buccale, peut aider à prévenir ce type d’impuissance sexuelle masculine. C’est la conclusion d’une étude menée par des chercheurs du département de chirurgie(urologie) et le département de Stomatologie à l’Université de Grenade (UGR), en Espagne.

Les bactéries de la bouche attaquent aussi les petits vaisseaux sanguins du pénis

La dysfonction érectile est définie comme l’incapacité d’un homme à atteindre une érection, à cause de facteurs physiques ou psychologiques ou une combinaison des deux. La parodontite, elle, est une inflammation chronique des gencives, qui détruit progressivement l’os alvéolaire et les tissus conjonctifs qui ancrent les dents à leur place. Si elle n’est pas traitée, elle peut entraîner une chute des dents.

Les bactéries parodontales ou les cytokines inflammatoires qui proviennent des gencives infectées nuisent aux cellules endothéliales vasculaires. Lorsque ce dysfonctionnement se produit dans les vaisseaux sanguins du pénis, le flux sanguin est affecté négativement, conduisant à l’impuissance.

Santé buccale, testostérone, lipides, glucose, hémoglobine.. une étude à la loupe

L’étude UGR a été réalisée sur un échantillon de 80 hommes, en utilisant 78 contrôles, parmi les patients recevant déjà un traitement au service d’urologie de laClínico San Cecilio Hospital au parc technologique des sciences de la santé de Grenade. Les participants ont fourni leurs données sociodémographiques, ont subi un examen parodontal, le niveau de testostérone, le profil lipidique, la protéine C-réactive, les niveaux de glucose sanguin et l’hémoglobine glyquée.

74% des hommes ayant dune dysfonction érectile ont une parodontale aussi

Les chercheurs ont constaté que 74% des patients atteints de dysfonctionnements érectile présentaient des signes de parodontite. Ceux qui ont la dysfonction la plus sévère ont présenté les pires dommages parodontal, tandis que les malades de la parodontite ont été 2,28 fois plus susceptibles de présenter une dysfonction érectile que les patients avec des gencives saines.

Les résultats ont été publiés dans le journal de parodontologie clinique.

Source:

Amada Martín et al. Chronic periodontitis is associated with erectile dysfunction. A case-control study in european population, Journal of Clinical Periodontology DOI: 10.1111/jcpe.12909