Du zinc pour réduire les symptômes et la durée du rhume et de la grippe

Les suppléments de zinc peuvent prévenir et réduire la durée des symptômes des infections des voies respiratoires.

Une méta-analyse récentre examine si le zinc peut réduire la gravité des infections respiratoires. Le zinc est un oligo-élément essentiel chez l’homme qui joue un rôle dans le système immunitaire. Les infections des voies respiratoires sont courantes et produisent une variété de symptômes allant de légers à graves. Selon une récente étude et méta-analyse, les suppléments de zinc peuvent prévenir et réduire la durée des symptômes des infections des voies respiratoires.

Les affections qui ont un impact sur le système respiratoire sont courantes. Parfois, leurs symptômes sont légers, mais dans certains cas, ils sont graves. Les infections des voies respiratoires peuvent se développer à cause de bactéries ou de virus et comprennent la grippe, le rhume. Les chercheurs étudient constamment les options de traitement qui pourraient améliorer les symptômes, réduire leur durée ou les prévenir entièrement. Une étude récente, publiée dans la revue BMJ Open, indique que la prise de zinc pourrait raccourcir la durée des symptômes des infections des voies respiratoires, voire les prévenir.

Qu’est-ce que le zinc ?

Le zinc soutient le système immunitaire et joue un rôle dans une série de fonctions corporelles, notamment:

la division et la croissance des cellules
la cicatrisation des plaies
l’odorat et le goût
la dégradation des glucide
le renforcement de l’action de l’insuline

Où trouver du zinc dans l’alimentation

Les aliments qui contiennent du zinc sont les huîtres, la viande rouge, le poulet, les fruits de mer, les haricots, les noix, les céréales complètes et les produits laitiers. Les multivitamines contiennent souvent du zinc. Il est également disponible dans les sprays et les gels nasaux et dans certaines pastilles contre le rhume. La plupart des personnes en Europe tirent suffisamment de zinc des aliments qu’elles consomment. Cependant, les chercheurs tentent toujours de déterminer les avantages de la prise de zinc sous forme de supplément. Certains scientifiques se concentrent sur la manière dont le zinc pourrait protéger contre les infections virales.

 

Infections des voies respiratoires

Les voies respiratoires sont constituées de les structures impliquées dans la respiration, telles que le nez, la gorge, le larynx, la trachée, les bronches et les poumons.
Les symptômes des infections des voies respiratoires peuvent varier. Par exemple, les symptômes du rhume peuvent être les suivants:

– des éternuements,
– un mal de gorge,
– une toux
– un écoulement nasal.

Les symptômes de la grippe peuvent être plus graves comme la fièvre, les frissons, la fatigue, les courbatures et les maux de tête.
Les personnes atteintes de COVID-19 peuvent présenter des symptômes semblables à ceux de la grippe. Les symptômes du COVID-19 comprennent fièvre et frissons, essoufflement ou difficulté à respirer, fatigue, toux, congestion ou écoulement nasal.

Les auteurs de la nouvelle étude notent que les options pour prévenir ou traiter thérapeutiquement les infections virales des voies respiratoires sont limitées.

Zinc et infections

L’étude en question est une revue systématique rapide et une méta-analyse qui s’est concentrée sur des essais contrôlés randomisés.
Les chercheurs ont identifié des études qui incluaient:

– des adultes présentant un risque d’infection virale des voies respiratoires ou en ayant souffert
– examinaient l’utilisation du zinc, quelle que soit la dose, la voie d’administration ou la durée du traitement
– mesuraient des résultats spécifiques, tels que l’incidence des infections des voies respiratoires et la gravité des symptômes.

En outre, ils ont spécifiquement exclu les études qui examinaient le zinc en tant que traitement avec d’autres interventions médicamenteuses. À l’aide de ces critères, les chercheurs ont examiné 28 études portant sur un total de 5 446 participants. Aucune de ces études n’était spécifique au SRAS-CoV-2. Seule une des quatre études ayant évalué le zinc prophylactique avait été précédemment identifiée et rapportée dans des revues systématiques.

L’analyse a donné des résultats parlant. Par exemple, les chercheurs ont constaté que:

– l’utilisation de zinc par voie orale ou intranasale prévenait les infections des voies respiratoires chez certaines personnes

– les symptômes des infections des voies respiratoires disparaissaient environ deux jours plus tôt chez les personnes prenant du zinc par voie sublinguale ou intranasale, par rapport au placebo

– la prise de zinc a contribué à réduire l’intensité des symptômes au troisième jour d’évaluation de l’intensité des symptômes.

Ils ont toutefois constaté que la prise de zinc n’avait pas d’incidence sur l’intensité quotidienne moyenne des symptômes. Dans l’ensemble, les auteurs concluent que pour les personnes qui ne présentent pas de carence en zinc, la prise de zinc contribue à prévenir les infections virales des voies respiratoires et à raccourcir la durée de leurs symptômes.

Source

Zinc for the prevention or treatment of acute viral respiratory tract infections in adults: a rapid systematic review and meta-analysis of randomised controlled trials

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -