Douleur chronique: les 7 aides naturelles anti-inflammatoires et antidouleur

Pour aider à apaiser les douleurs chroniques, souvent articulaires, essayez ces antidouleurs que nous propose Mère Nature :

Le gingembre :

cette épice est anti-inflammatoire, soulage la douleur et a un effet apaisant sur l’estomac. Le gingembre frais fonctionne bien, infusé dans de l’eau bouillante comme du thé, ou râpé dans un jus de légumes.

La curcumine : la curcumine est le principal composé thérapeutique identifié dans le curcuma. Au cours d’une étude portant sur des patients atteints d’arthrite, ceux ayant ajouté 200 mg de curcuma par jour à leur traitement ont vu leurs douleurs réduites et leur mobilité augmentée. Il a en fait été démontré par plus de 50 études cliniques que la curcumine a une activité anti-inflammatoire puissante.

Le boswellia :

le boswellia, ou boswellia serrata, a de puissantes propriétés anti-inflammatoires qui sont prisées depuis des milliers d’années. Cette plante peut donner de très bons résultats pour de nombreux patients souffrant d’arthrite rhumatoïde.

La bromélaïne :

cette enzyme, qui digère les protéines, et que l’on trouve dans les ananas, est un anti-inflammatoire naturel. On peut en consommer sous forme de supplément, mais manger des ananas frais peut également être bénéfique. Sachez que la bromélaïne se trouve en majorité dans le cœur de l’ananas, vous pouvez donc laisser de côté un peu de pulple lorsque vous consommez le fruit.

Le myristoléate de cétyle (CMO) :

cette huile, que l’on trouve dans le poisson et le beurre frais, agit comme un « lubrifiant articulaire » et un anti-inflammatoire.

 L’huile d’onagre, de cassis et de bourrache :

elles contiennent des acides gras gamma-linoléique (GLA), qui sont utiles dans le traitement de la douleur de l’arthrite.

La crème de Cayenne :

également appelée crème de capsaïcine, cette épice est obtenue à partir de piments forts déshydratés. Elle atténue la douleur en épuisant la réserve de substance P de l’organisme, un composant des cellules nerveuses qui transmet le signal de la douleur au cerveau.