Douleur au poignet: entorse, arthrose, canal carpien? Comment soigner et protéger ses poignets

La douleur au poignet est souvent causée par des entorses ou des fractures résultant de blessures soudaines. Mais la douleur au poignet peut également résulter de problèmes à long terme, comme le stress répétitif, l’arthrite et le syndrome du canal carpien.
Comme de nombreux facteurs peuvent entraîner des douleurs au poignet, il peut être difficile d’en diagnostiquer la cause exacte. Mais un diagnostic précis est essentiel pour un traitement et une guérison appropriés.

Symptômes de la douleur au poignet

La douleur au poignet peut varier en fonction de la cause. Par exemple, la douleur liée à l’arthrose est souvent décrite comme étant similaire à un mal de dent persistant. Tandis que le syndrome du canal carpien provoque généralement une sensation de picotements ou de fourmillements, surtout la nuit. La localisation précise de votre douleur au poignet fournit également des indices sur ce qui se cache derrière vos symptômes.

Quand consulter un médecin

Toutes les douleurs du poignet ne nécessitent pas de soins médicaux. Les entorses et foulures mineures répondent généralement à la glace, au repos et aux médicaments anti-douleur en vente libre. Mais si la douleur et le gonflement durent plus de quelques jours ou s’aggravent, consultez votre médecin. Un diagnostic et un traitement tardifs peuvent entraîner une mauvaise cicatrisation, une réduction de l’amplitude des mouvements et une invalidité de longue durée.

Causes de la douleur au poignet

Les dommages causés à l’une des parties de votre poignet peuvent provoquer des douleurs et affecter votre capacité à utiliser votre poignet et votre main.

Blessures

– Des impacts soudains

Les blessures aux poignets se produisent souvent lorsque vous tombez en avant sur votre main tendue. Cela peut provoquer des entorses, des foulures et même des fractures. Une fracture du scaphoïde implique un os du côté du pouce du poignet. Ce type de fracture peut ne pas apparaître sur les radiographies immédiatement après la blessure.

– Stress répétitif

Toute activité impliquant des mouvements répétitifs du poignet, qu’il s’agisse de frapper une balle de tennis, de faire du violoncelle ou de faire du cross-country, peut enflammer les tissus autour des articulations ou provoquer des fractures de stress. En particulier lorsque vous effectuez le mouvement pendant des heures sans pause. La maladie de De Quervain est une lésion due au stress répétitif qui provoque des douleurs à la base du pouce.

Arthrite

– L’arthrose

Ce type d’arthrite survient lorsque le cartilage qui recouvre les extrémités des os se détériore avec le temps. L’arthrose du poignet est peu fréquente et ne survient généralement que chez les personnes qui se sont déjà blessées à ce poignet dans le passé.

– Polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est un trouble dans lequel le système immunitaire du corps attaque ses propres tissus. Si un poignet est touché, l’autre l’est généralement aussi.
Autres maladies et affections

Les os du poignet

– Syndrome du canal carpien

Le syndrome du canal carpien se développe lorsqu’il y a une pression accrue sur le nerf médian lorsqu’il passe par le canal carpien, un passage situé dans la paume du poignet.

– Kystes ganglionnaires

Ces kystes des tissus mous se produisent le plus souvent sur la partie de votre poignet opposée à votre paume. Les kystes ganglionnaires peuvent être douloureux, et la douleur peut s’aggraver ou s’améliorer avec l’activité.

– Maladie de Kienbock

Cette maladie touche généralement les jeunes adultes et implique l’effondrement progressif de l’un des petits os du poignet. La maladie de Kienbock survient lorsque l’apport sanguin à cet os est compromis.

Facteurs de risque qui provoquent ou amplifient les douleurs au poignet

La douleur au poignet peut arriver à tout le monde, que vous soyez très sédentaire, très actif ou quelque part entre les deux. Mais votre risque peut être accru par :

– La pratique d’un sport

Les blessures au poignet sont fréquentes dans de nombreux sports, qu’il s’agisse de ceux qui impliquent un impact ou de ceux qui impliquent un stress répétitif sur le poignet. Il peut s’agir de football, de bowling, de golf, de gymnastique, de snowboard et de tennis.

– Travail répétitif

Presque toutes les activités qui impliquent vos mains et vos poignets, même le tricot et la coupe de cheveux, si elles sont pratiquées avec suffisamment de force et de fréquence, peuvent entraîner des douleurs invalidantes au poignet.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

– Certaines maladies ou affections

La grossesse, le diabète, l’obésité, l’arthrite rhumatoïde et la goutte peuvent augmenter le risque de développer le syndrome du canal carpien.

Comment prévenir la survenue de la douleur au poignet

Il est impossible de prévenir les événements imprévus qui causent souvent des blessures aux poignets, mais ces conseils de base peuvent offrir une certaine protection :

– Renforcez la solidité des os

Un apport adéquat en calcium, 1 000 milligrammes par jour pour la plupart des adultes et au moins 1 200 milligrammes par jour pour les femmes de plus de 50 ans, peut aider à prévenir les fractures.

– Prévenir les chutes

La chute vers l’avant sur une main tendue est la principale cause de la plupart des blessures au poignet. Pour prévenir les chutes, portez des chaussures adaptées. Éliminez les dangers domestiques. Éclairez votre espace de vie. Et installez des barres d’appui dans votre salle de bains et des mains courantes dans vos escaliers, si nécessaire.

– Utilisez des équipements de protection pour les activités sportives.

Portez des protège-poignets pour les activités à haut risque, telles que le football, le snowboard et le roller.

– Faites attention à l’ergonomie.

Si vous passez de longues périodes devant un clavier, faites des pauses régulières. Lorsque vous tapez, gardez votre poignet dans une position neutre et détendue. Un clavier ergonomique et un support de poignet en mousse ou en gel peuvent vous aider.

Traitement de la douleur du poignet

Les traitements des problèmes de poignet varient considérablement en fonction du type, de la localisation et de la gravité de la blessure, ainsi que de l’âge et de l’état de santé général.

Thérapie de la douleur du poignet

Un kinésithérapeute peut mettre en place des traitements et des exercices spécifiques pour les blessures du poignet et les problèmes de tendons. Si vous devez subir une intervention chirurgicale, votre kinésithérapeute peut également vous aider à vous réadapter après l’opération. Vous pouvez également bénéficier d’une évaluation ergonomique qui aborde les facteurs du lieu de travail susceptibles de contribuer aux douleurs du poignet.

Si vous avez un os cassé dans votre poignet, les attèles devront être alignées pour que l’os puisse guérir correctement. Un plâtre ou une attelle peut aider à maintenir les fragments d’os ensemble pendant qu’ils guérissent.

Si vous vous êtes fait une entorse ou une foulure au poignet, vous devrez peut-être porter une attelle pour protéger le tendon ou le ligament blessé pendant qu’il guérit. Les attelles sont particulièrement utiles en cas de blessures dues à une surutilisation causée par des mouvements répétitifs.

Chirurgie

Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. En voici quelques exemples :
– Fractures osseuses. Dans certains cas, la chirurgie peut être nécessaire pour stabiliser les fractures osseuses afin de permettre leur guérison. Un chirurgien peut avoir besoin de relier les fragments d’os entre eux à l’aide de matériel métallique.

– Le syndrome du canal carpien. Si vos symptômes sont graves, vous devrez peut-être faire ouvrir le ligament qui forme le toit du tunnel pour soulager la pression sur le nerf.

– Réparation du tendon ou du ligament. La chirurgie est parfois nécessaire pour réparer les tendons ou les ligaments qui se sont rompus.