« Dis moi qui tu es, je te dirais ce que tu manges »

Les choix alimentaires semblent tributaires de la personnalité, comme  le montrer une étude menée par des chercheurs suisses. Une grande ouverture à l’expérience est notamment associée à une consommation plus importante de fruits, légumes et salade, et plus faible de viande et boissons sucrées.

Les chercheurs du ETH Zurich ont voulu recouper les informations concernant les préférences et choix alimentaires avec la personnalité. Ils ont mené leurs travaux auprès d’un échantillon représentatif de la population, constitué de 951 personnes.

Les traits de personnalité ont été caractérisés selon le Big Five, à savoir l’ouverture à l’expérience (O), le fait d’être consciencieux (C), l’extraversion (E), le fait d’être agréable (A) et le névrotisme (N).

Leurs résultats, publiés dans la revue Appetite, indiquent que:

– Les personnes d’une grande ouverture à l’expérience consomment plus de fruits, légumes et salades et moins de viande et de boissons sucrées.

– Celles au névrotisme marqué adoptent plus volontiers un comportement qui n’est pas régulé par l’extérieur, mangent de façon plus émotionnelle et marquent un attrait pour les aliments sucrés et salés denses en énergie.

– Les personnes consciencieuses adoptent plus volontiers un comportement «diététiquement correct», avec plus d’aliments recommandés et moins d’aliments peu recommandés.

– Les personnes extraverties mangent plus dehors et consomment plus d’aliments sucrés et salés, de viande et de boissons sucrées.

– Le fait d’être agréable est associé à une consommation moindre de viande.

Ces relations pourraient s’avérer utiles dans la prise en charge, voire la prévention de la surconsommation et de l’excès de poids.

Source

Keller C: Does personality influence eating styles and food choices? Direct and indirect effects. Appetite