Diagnostic du cancer : 11 conseils pour faire face immédiatement après l’annonce

Si vous avez reçu un diagnostic de cancer, le fait de savoir à quoi vous attendre et de planifier la marche à suivre peut vous aider à surmonter cette période stressante.

Apprendre que vous avez un cancer est une expérience difficile. Après le diagnostic de votre cancer, vous pouvez vous sentir anxieux, effrayé ou dépassé et vous demander comment vous pourrez faire face aux jours qui viennent.

Voici 11 suggestions pour faire face à un diagnostic de cancer.

1 Obtenez le maximum d’informations concernant votre cancer

Essayez d’obtenir autant d’informations de base et utiles sur votre diagnostic de cancer que nécessaire pour prendre des décisions concernant vos soins.

Notez vos questions et pensez à les poser à votre médecin:

– Quel type de cancer ai-je ?
– Où se trouve le cancer ?
– S’est-il propagé ?
– Mon cancer peut-il être traité ?
– Quelles sont les chances de guérir mon cancer ?
– De quels autres tests ou procédures ai-je besoin ?
– Quelles sont mes possibilités de traitement ?
– En quoi le traitement me sera-t-il bénéfique ?
– À quoi puis-je m’attendre pendant le traitement ?
– Quels sont les effets secondaires du traitement ?
– Que puis-je faire pour éviter la récidive de mon cancer ?
– Quelle est la probabilité que mes enfants ou d’autres membres de ma famille soient atteints d’un cancer ?

Envisagez d’emmener un membre de votre famille ou un ami avec vous lors de vos premiers rendez-vous chez le médecin pour vous aider à vous souvenir de ce que vous entendez.
Vous pouvez également réfléchir à ce que vous voulez savoir sur votre cancer. Certaines personnes veulent connaître tous les faits et détails. De sorte qu’elles peuvent être très impliquées dans le processus de décision. D’autres préfèrent apprendre les bases et laisser les détails et les décisions à leur médecin. Réfléchissez à l’approche qui vous convient le mieux. Faites savoir à votre équipe soignante ce que vous préférez.

2 Gardez les lignes de communication ouvertes

Maintenez une communication honnête et réciproque avec vos proches, les médecins et les autres personnes après le diagnostic de votre cancer. Vous pouvez vous sentir particulièrement isolé si les gens essaient de vous protéger contre les mauvaises nouvelles. Si vous et d’autres personnes exprimez vos émotions honnêtement, vous pouvez tous vous renforcer mutuellement.

3 Anticiper les éventuels changements physiques

C’est maintenant, après le diagnostic de votre cancer et avant de commencer le traitement, que vous devez planifier les changements. Préparez-vous dès maintenant afin de pouvoir mieux faire face à la situation plus tard. Demandez à votre médecin quels sont les changements que vous devez anticiper. Si les médicaments entraînent une perte de cheveux, les conseils d’experts en image sur les vêtements, le maquillage, les perruques et les postiches peuvent vous aider à vous sentir plus à l’aise.

Pensez également à l’impact du traitement sur vos activités quotidiennes. Demandez à votre médecin si vous pouvez vous attendre à poursuivre vos activités habituelles. Vous devrez peut-être passer du temps à l’hôpital ou avoir des rendez-vous médicaux fréquents. Si votre traitement nécessite un congé de vos fonctions habituelles, prenez des dispositions à cet effet.

4 Maintenir un mode de vie sain

Cela peut améliorer votre niveau d’énergie. Choisissez une alimentation saine composée d’une variété d’aliments et reposez-vous suffisamment pour vous aider à gérer le stress et la fatigue liés au cancer et à son traitement. L’exercice physique et la participation à des activités agréables peuvent également vous aider. Des données récentes suggèrent que les personnes qui font de l’exercice physique pendant leur traitement s’en sortent mieux. Mais peuvent aussi vivre plus longtemps et réduire les risques de rechute.

5 Laissez vos amis et votre famille vous aider

Souvent, les amis et la famille peuvent faire des courses, assurer le transport, préparer les repas et vous aider dans les tâches ménagères. Apprenez à accepter leur aide. Accepter de l’aide donne à ceux qui se soucient de vous le sentiment d’apporter une contribution à un moment difficile. Encouragez également votre famille à accepter de l’aide si elle leur est nécessaire. Un diagnostic de cancer touche toute la famille et ajoute du stress, en particulier pour les principaux soignants. Accepter de l’aide pour les repas ou les tâches ménagères de la part de voisins ou d’amis peut contribuer grandement à prévenir l’épuisement des soignants.

6 Revoir vos objectifs et vos priorités

Déterminez ce qui est vraiment important dans votre vie. Trouvez du temps pour les activités qui sont les plus importantes pour vous et qui vous donnent le plus de sens.Si nécessaire, essayez de trouver une nouvelle ouverture avec vos proches. Partagez vos pensées et vos sentiments avec eux. Le cancer affecte toutes vos relations. La communication peut aider à réduire l’anxiété et la peur que le cancer peut causer.

7 Essayez de conserver votre mode de vie normal

Maintenez votre mode de vie normal. Mais soyez ouvert à le modifier si nécessaire. Prenez une journée à la fois. Il est facile de négliger cette simple stratégie en période de stress. Lorsque l’avenir est incertain, l’organisation et la planification peuvent soudainement sembler accablantes.

8 Réfléchissez à l’impact de votre diagnostic sur vos finances

Un diagnostic de cancer peut entraîner de nombreuses charges financières inattendues. Votre traitement peut nécessiter un arrêt de travail ou une absence prolongée de votre domicile. P

9 Parler à d’autres personnes atteintes de cancer

Parfois, on a l’impression que les personnes qui n’ont pas eu de diagnostic de cancer ne peuvent pas comprendre pleinement ce que l’on ressent. Il peut être utile de parler aux personnes qui ont été dans votre situation. D’autres survivants du cancer peuvent partager leur expérience et vous donner un aperçu de ce à quoi vous pouvez vous attendre pendant le traitement.

Vous avez peut-être un ami ou un membre de votre famille qui a eu un cancer. Vous pouvez aussi entrer en contact avec d’autres survivants du cancer par l’intermédiaire d’associations de patients. Demandez à votre médecin s’il existe ce type d’association dans votre région.

10 Combattre les stigmates

Certains anciens stigmates associés au cancer existent toujours. Vos amis peuvent se demander si votre cancer est contagieux. Vos collègues peuvent douter que vous soyez en assez bonne santé pour faire votre travail. Certains peuvent se retirer de peur de dire ce qu’il ne faut pas. De nombreuses personnes auront des questions et des inquiétudes.
Déterminez comment vous allez gérer les comportements des autres à votre égard. Dans l’ensemble, les autres suivront vos conseils. Rappelez à vos amis que même si le cancer a été une partie effrayante de votre vie, il ne doit pas leur faire peur d’être près de vous.

11 Développez votre propre stratégie d’adaptation

Tout comme le traitement du cancer de chaque personne est individualisé, la stratégie d’adaptation l’est tout autant. Idées à essayer :

– Pratiquez des techniques de relaxation.
– Partagez honnêtement vos sentiments avec votre famille, vos amis, un thérapeute
– Tenez un journal pour vous aider à organiser vos pensées.
– Lorsque vous êtes confronté à une décision difficile, dressez la liste des avantages et des inconvénients de chaque choix.
– Trouvez une source de soutien psychologique ou spirituel.
– Réservez du temps pour être seul.
– Restez impliqué dans le travail et les loisirs autant que possible.

Ce qui vous a réconforté dans les moments difficiles avant votre diagnostic de cancer vous aidera probablement à apaiser vos inquiétudes maintenant. Qu’il s’agisse d’un ami proche, d’un religieux ou d’une activité favorite qui vous recharge. Tournez-vous vers ces réconforts maintenant, mais soyez également ouvert à l’idée d’essayer de nouvelles stratégies d’adaptation.

Sources et liens utiles

https://www.ligue-cancer.net

Rock CL, et al. Nutrition and physical activity guidelines for cancer survivors. CA: A Cancer Journal for Clinicians. 2012;62:242.

Ballard-Barbash R, et al. Physical activity, biomarkers and disease outcomes in cancer survivors: A systematic review. Journal of the National Cancer Institute. 2012;104:815.

https://www.who.int/about/iarc/fr/