Diabète: 7 trucs simples pour contrôler votre glycémie et éviter le diabète

Votre corps est une combinaison complexe de substances chimiques, d’enzymes et d’hormones. Bien qu’il pourrait être tentant de croire que chaque problème de santé n’est influencé que par une seule hormone, la réalité est bien plus complexe.

Cela s’applique également au diabète. Vous avez peut-être entendu dire que le diabète est provoqué par une trop grande quantité de sucre dans votre sang, mais il est en fait provoqué par une résistance à l’insuline au niveau des cellules.

L’insuline est une hormone sécrétée par votre pancréas, qui sert à faire passer le sucre présent dans le sang à travers les membranes des cellules, afin qu’il soit utilisé comme carburant à l’intérieur des cellules.

Lorsque vos cellules deviennent résistantes à l’insuline, le glucose (c’est à dire le sucre) reste dans le sang, ce qui augmente la glycémie.

L’augmentation de la glycémie est également provoquée par le dysfonctionnement de la signalisation de la leptine. La leptine est une hormone fabriquée par les cellules graisseuses.

Le rôle de la leptine est d’indiquer à votre cerveau que vous avez stocké suffisamment de graisse, que vous avez assez mangé, et qu’il doit brûler les calories à un rythme normal. La leptine n’agit pas uniquement sur votre métabolisme et vos réserves de graisses.

Elle influence également votre système immunitaire, la fertilité et la régulation de la quantité d’énergie que vous brûlez.

La troisième hormone la plus intimement liée au diabète est la ghréline. Cette hormone est sécrétée par les parois de votre estomac, c’est l’hormone qui donne le « départ » et indique à votre cerveau que vous avez faim. La ghréline est affectée par l’hormone de croissance présente dans votre corps et fonctionne donc différemment chez les hommes et chez les femmes.

Ce sont les trois principaux acteurs, parmi toute une troupe, qui jouent un rôle dans le développement du diabète. Un dysfonctionnement de la signalisation de la leptine ou de la ghréline peut vous entrainer à manger trop par rapport à votre niveau d’activité et à votre métabolisme, ce qui provoque gain de poids et obésité. Avec l’obésité apparaît souvent une résistance à l’insuline au niveau des cellules, ce qui entraine une glycémie élevée et un diagnostic de diabète.

7 astuces pour contrôler naturellement votre glycémie

Une glycémie élevée chronique provoquée par une mauvaise alimentation et une activité physique inadaptée, peut endommager votre organisme à long terme. Ces dommages peuvent aller jusqu’à entrainer la mort. Il est impératif que vous évaluiez vos choix actuels en matière d’alimentation et d’activité physique, par rapport aux façons naturelles de prévenir le diabète énumérées ci-dessous:

1) Augmentez votre consommation de fibres

Votre objectif est d’inclure aussi bien des fibres solubles que des fibres insolubles dans votre alimentation quotidienne. La consommation de baies, de noix, de légumes et de graines de chia est une excellente façon de les obtenir. Visez 40 à 50 grammes de fibres par jour pour 1000 calories consommées. Vous pouvez commencer par noter ce que vous mangez chaque jour en attendant de savoir juger de la quantité de fibres et de glucides que vous consommez.

 

2) Réduisez vos glucides nets

Une alimentation faible en glucides nets réduit le stress subi par votre organisme, ainsi que l’inflammation et la quantité d’insuline nécessaire à la transformation des aliments que vous mangez, en énergie. Réduisez votre consommation quotidienne de glucides nets à 50 grammes par jour. Ce sont les glucides nets que vous devrez mesurer.

 

3) Les graisses de haute qualité

Si vous réduisez votre consommation de glucides, par quoi allez-vous les remplacer ? Votre meilleure alternative sont les graisses saines de haute qualité, nécessaires à la santé du cœur, à l’alimentation du cerveau, mais aussi pour moduler régulation génétique et prévenir le cancer. En voici quelques exemples :

  • Avocats
  • Huile de noix de coco
  • Beurre bio à base de lait bio de vaches élevées en pâturages
  • Noix bio
  • Olives et huile d’olive
  • Viandes élevées en pâturage
  • Œufs biologiques

4) La pratique d’une activité physique .Que ce soit sur le court terme ou le long terme, le sport ne semble pas avoir d’effet sur la quantité de leptine sécrétée par le corps. Toutefois, le sport à un impact significatif sur la résistance que votre corps développe à la leptine. Plus vous faites de sport, plus vos cellules sont sensibles à la leptine. Lorsque votre organisme est plus sensible à la leptine, il réduit votre résistance potentielle à l’insuline et par conséquent votre risque de diabète.

5) L’hydratation

Lorsque vous êtes déshydraté, votre foie secrète une hormone qui augmente votre glycémie. Lorsque vous vous hydratez, la glycémie diminue naturellement.

Restez bien hydraté en surveillant la couleur de vos urines tout au long de la journée. La couleur devrait être jaune pâle. Parfois le premier signe qui indique que le corps a besoin de plus d’eau, est la sensation de faim. Commencez par boire un grand verre d’eau et attendez 20 minutes pour déterminer si vous avez vraiment faim ou si vous aviez soif.

6) Réduisez votre stress.

Lorsque vous êtes stressé, votre corps sécrète du cortisol et du glucagon, qui affectent tous les deux votre glycémie. Contrôlez votre stress grâce au sport, au yoga, à la prière ou par des techniques de relaxation. Ces techniques peuvent réduire votre stress et corriger les problèmes de sécrétion d’insuline. En les associant à des méthodes pour réduire votre résistance à l’insuline, vous pouvez contribuer à prévenir le diabète.

7) Le sommeil

Il est indispensable de dormir suffisamment et d’avoir un sommeil de qualité pour se sentir bien et être en bonne santé. Une mauvaise hygiène du sommeil peut réduire la sensibilité à l’insuline et favoriser le gain de poids.