Déviation de la cloison nasale: quand faut-il se tourner vers son médecin?

De nombreuses personnes ignorent souvent qu'elles ont une déviation de la cloison nasale car elles sont asymptomatiques, ce qui est normal. Après tout, aucun traitement n'est nécessaire dans ce cas.

La déviation de la cloison nasale, ou septum dévié est une condition dans laquelle la structure cartilagineuse ou osseuse qui divise le nez en deux (le septum) est décentrée. La recherche soutient que chez la plupart des personnes, le septum nasal est décentré dans une certaine mesure et ne divise pas le nez de manière égale. Cela peut affecter la respiration par une ou les deux narines ou causer des infections sinusales. Nous décrivons ici ce qu’est un septum dévié, les symptômes qu’il provoque et les méthodes de diagnostic et de traitement utilisées par les professionnels de la santé.

Qu’est-ce qu’un septum dévié ?

Un septum dévié se produit naturellement au cours de la croissance et du développement. Cependant, le septum nasal est composé d’os et de cartilage, ce qui le rend sensible aux dommages. Ainsi, une blessure ou un traumatisme au nez, comme un coup de poing ou une chute, peut casser le septum nasal et provoquer une guérison de travers, ce qui entraîne un septum dévié.

Symptômes d’un septum dévié

De nombreuses personnes atteintes d’un septum dévié ne sont pas conscientes de leur condition car elles ne présentent aucun signe ou symptôme, tels que des difficultés à respirer par le nez. Si vous soupçonnez d’avoir un septum dévié, voici quelques signes et symptômes courants associés à cette condition :

  • Difficulté à respirer par une ou les deux narines
  • Saignements de nez
  • Infections sinusales
  • Respiration par la bouche pendant le sommeil chez les adultes ou respiration bruyante pendant le sommeil chez les nourrissons et les jeunes enfants

Comment diagnostiquer un septum dévié ?

Il n’existe aucun test standard permettant de diagnostiquer un septum dévié. Cependant, il existe plusieurs options recommandées que les professionnels de la santé peuvent utiliser pour aider à poser le diagnostic :

Inspection visuelle : Un professionnel de la santé examine l’intérieur du nez avec une lumière pour observer plus précisément le septum nasal.

Nasofibroscopie : Un professionnel de la santé insère un petit tube flexible avec une lumière dans le nez pour une inspection plus détaillée.

Traitement d’un septum dévié

De nombreuses personnes atteintes d’un septum dévié n’ont pas de symptômes (ou des symptômes minimes), ce qui ne nécessite aucun traitement. Si les symptômes s’aggravent ou de nouveaux apparaissent, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé qualifié, tel qu’un médecin de premier recours ou un oto-rhino-laryngologiste. Ils peuvent recommander une intervention chirurgicale pour réparer un septum dévié.

Chirurgie pour un septum dévié

La chirurgie est le seul traitement qui corrige la déviation structurelle du septum. Si les options de traitement non chirurgical ne soulagent pas les symptômes, un professionnel de la santé peut recommander une intervention chirurgicale. Il existe deux types de chirurgies pour les septums déviés :

Septoplastie : La septoplastie est la chirurgie privilégiée pour un septum dévié. La chirurgie pour une septoplastie se fait par les narines, il est donc rare d’avoir des ecchymoses et des incisions. Selon la gravité de la déviation, une rhinoplastie ou une chirurgie des sinus peut être réalisée en même temps, ce qui peut nécessiter une nuit à l’hôpital.

Rhinoplastie : La rhinoplastie modifie la forme et l’apparence du nez. Vous pouvez avoir des incisions visibles, des ecchymoses et un gonflement après une rhinoplastie. Pour assurer une guérison correcte du nez, une attelle nasale temporaire peut être appliquée à l’extérieur du nez pendant cinq à sept jours après la chirurgie.

La récupération après une septoplastie

La septoplastie peut résoudre les symptômes d’un septum dévié, mais comme pour toute chirurgie, il peut y avoir des complications potentielles pendant la récupération, notamment :

  • Saignements
  • Douleur
  • Infection
  • Engourdissement de la mâchoire supérieure ou du nez en raison d’éventuels dommages nerveux pendant la chirurgie
  • Changements de forme du nez
  • Une perforation, ou trou, d’un côté du nez à l’autre à travers le septum nasal
  • Fuite de liquide céphalorachidien

Que se passe-t-il si un septum dévié n’est pas traité ?

Bien que jusqu’à 80 % des personnes aient un septum dévié, peu d’entre elles présentent des symptômes ou une obstruction nasale totale. L’AAO-HNS ne recommande aucun traitement pour les personnes atteintes d’un septum dévié qui ne présentent aucun symptôme. Si vous avez un septum dévié et commencez à avoir fréquemment des saignements de nez, des infections sinusales récurrentes ou des difficultés à respirer, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé pour un examen et pour déterminer le traitement approprié.

 

De nombreuses personnes ignorent souvent qu’elles ont un septum nasal dévié car elles sont asymptomatiques, ce qui est normal. Après tout, aucun traitement n’est nécessaire dans ce cas. Cependant, si vous développez de nouveaux symptômes ou que vos symptômes s’aggravent, consultez un professionnel de la santé pour un traitement. Les symptômes d’un septum dévié non traité peuvent affecter la respiration et entraîner des infections. Un professionnel de la santé recommandera des options de traitement non chirurgical ou chirurgical en fonction de la gravité des symptômes. Toutes les interventions visent à soulager les symptômes afin de prévenir les problèmes respiratoires ou les infections répétées.

5/5 - (4 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn