Deux erreurs à ne pas commettre si vous êtes insomniaque

C’est un cercle vicieux : plus vous vous inquiétez de ne pas dormir, plus il est difficile de vous reposer. L’insomnie peut être débilitante, vous laissant anxieux et épuisé pendant la journée. Il n’est pas toujours facile de trouver des moyens de rompre le cycle de l’insomnie, mais dormir suffisamment est un moyen essentiel de préserver sa santé physique et mentale. Dans cet article de blog, nous allons examiner deux erreurs qui contribuent souvent à l’insomnie, afin qu’avec un peu d’effort, vous puissiez reprendre vos nuits en main et retrouver un sommeil de qualité.

La 1ʳᵉ erreur : Vous vous efforcez de dormir !

Nous sommes tous passés par là, allongés dans notre lit, nous tournant et nous retournant, essayant désespérément de trouver le sommeil. Mais il semble que peu importe nos efforts, rien ne fonctionne. La fameuse insomnie a fait des ravages et il est temps d’agir ! Cependant, avant de prendre des mesures drastiques, il y a quelques erreurs à ne pas commettre pour éviter d’aggraver la situation et de mettre nos nerfs à rude épreuve. En tête de liste ? Ne pas aller se coucher si l’on n’en ressent pas le besoin.

Cela peut paraître simple et évident, mais beaucoup d’entre nous se glissent souvent sous les draps en début de soirée en espérant atteindre les fameuses huit heures de sommeil par nuit décrétées par les experts. Néanmoins, selon l’experte en sommeil Stephanie Romiszewski qui s’est entretenue avec le magazine Stylist, c’est une erreur qui peut vraiment perturber votre cycle de sommeil et vous faire culpabiliser de ne pas vous reposer suffisamment alors que vous avez passé tant de temps à essayer. De plus, cette approche peut également entraîner un sentiment de frustration, car malgré tous vos efforts, vous ne parvenez pas à vous endormir.

La solution…

Au lieu de vous astreindre à une routine nocturne qui pourrait ne pas vous convenir, il est préférable d’écouter les besoins et les rythmes naturels de votre corps en matière de sommeil. Si vous n’avez pas envie de dormir le soir, ne vous forcez pas et n’utilisez pas de somnifères ou d’autres substances pour vous remplacer, mais faites autre chose, comme lire un livre ou écouter de la musique jusqu’à ce que vous vous sentiez suffisamment endormi. Une fois que votre corps se sent naturellement prêt à se coucher, faites-le. Cela vous aidera à créer des habitudes saines qui auront un effet positif global sur vos habitudes de sommeil et réduira le niveau de stress associé au sentiment de culpabilité lié au fait de ne pas réussir à dormir suffisamment pendant la nuit.

La 2ᵉ erreur : Vous restez au lit !

La deuxième erreur à éviter en cas d’insomnie est de rester au lit et d’essayer de s’endormir alors que cela ne semble pas possible. Selon les experts, si vous êtes allongé et que vous vous inquiétez parce que vous avez l’impression que le temps vous manque, la meilleure chose à faire est de vous lever et de quitter la pièce.

Au lieu de rester anxieusement éveillé dans une pièce sombre, distrayez-vous avec des activités qui vous aideront à vous détendre et vous aurez beaucoup plus de chances de passer une bonne nuit de repos. Il peut s’agir d’auto-massage, des étirements légers ou même écouter du bruit blanc.

Il est toutefois important de ne pas mettre notre corps à dure épreuve ; une activité physique douce ou des activités calmes sont préférables pour créer un environnement propice au sommeil. De plus, si votre esprit s’emballe ou si l’anxiété s’installe, respirez profondément et concentrez-vous sur autre chose jusqu’à ce que cela passe. En ce qui concerne l’éclairage, la lumière naturelle nous aide à ajuster nos rythmes circadiens ; essayez donc de sortir en journée si possible. L’obscurité de la nuit aide également à signaler à notre corps qu’il est temps de dormir. Essayez donc de ne pas laisser de lumières vives allumées pendant la nuit, car elles pourraient vous empêcher de profiter des bienfaits d’un sommeil réparateur.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé. [sibwp_form id=5]