Détails sur les vertus médicinales de l’éleuthérocoque

vertus médicinales de l’éleuthérocoque

L’éleuthérocoque est une plante aux baies noires provenant de la Sibérie et du nord-est de l’Asie. Il appartient à la famille des  Araliaceae et son nom scientifique est Eleutherococcus senticosus. En français, on l’appelle communément ginseng de Sibérie ou encore buisson du diable. Depuis des millénaires, cette plante occupe une très grande place dans l’univers de la phytothérapie. Ses principes actifs lui confèrent, en effet, de nombreuses qualités curatives. Parmi ses composants, on distingue des polysaccharides, des dérivés phénoliques, des éleuthérosides, des lignanes ainsi que des acides phénylpropaniques.

Usages thérapeutiques usuels

Actions sur le système nerveux central :

L’éleuthérocoque a une propriété adaptogène. En d’autres termes, il aide l’organisme à s’adapter plus facilement à différentes situations. Il permet, entre autres, de lutter efficacement contre le stress. En outre, c’est un excellent allié lors des préparations des examens. En effet, il améliore la mémoire et la capacité de concentration. Il agit également comme stimulant des capacités intellectuelles et mentales.

Actions sur le système immunitaire :

Cette plante médicinale renforce les défenses immunitaires. Ses activités immunostimulantes et virocides lui permettent, d’ailleurs, de combattre toutes formes d’agressions virales.

Actions sur le corps :

Le ginseng de Sibérie améliore les performances physiques, surtout chez les sportifs. Il stimule la formation des globules sanguins. Ainsi, il participe à l’augmentation de l’endurance et aide à récupérer plus facilement après une épreuve sportive. En outre, étant un tonique général, il permet de combattre la fatigue et est efficace en cas de convalescence ou de baisse d’énergie.

Actions sur le diabète :

L’éleuthérocoque contribue à la régulation du taux de sucre dans le sang. Plusieurs études, notamment, démontrent son effet hypoglycémiant. De ce fait, il aide à prévenir les risques de diabète de type II.

Autres indications :

Dans la médecine traditionnelle chinoise, cette plante est synonyme de santé et de longévité. On l’utilise particulièrement pour améliorer la qualité de vie des personnes âgées.

Formes et préparations

Les différentes formes d’utilisation de l’éleuthérocoque sont :

  • Infusion, tisane ou décoction
  • Teinture mère
  • Extraits secs
  • Poudre
  • Gélules

Modes d’emploi et posologie recommandée

  • Tisane ou décoction: laisser infuser pendant 10 minutes 2 à 4 g d’extraits secs dans 150 ml d’eau bouillante. Boire jusqu’à 3 tasses par jour.
  • Poudre: dans un verre de boisson (jus de fruit ou encore lait végétal), ajouter 1 g de poudre de racine séchée et en prendre 2 à 3 fois par jour.
  • Teinture mère: diluer 20 à 25 gouttes de teinture dans un verre d’eau et en consommer à raison de 3 fois par jour.
  • Gélule: prendre 4 gélules de 375 mg par jour.

Contre-indications et précautions d’emploi

L’éleuthérocoque est contre-indiqué chez :

  • Les femmes en période de grossesse et d’allaitement
  • Les enfants
  • Les personnes souffrant de troubles cardiaques et d’hypertension artérielle

Afin d’éviter les troubles de sommeil, il est préférable de prendre de l’éleuthérocoque avant 16 heures. Par ailleurs, il faut éviter l’association de cette plante avec un traitement contre le diabète ainsi qu’un produit à base caféine.