Bruits bizarres dans les poumons: qu’est-ce que ca peut-être?

Voici les différents bruits pulmonaires et ce qui peut les provoquer et les options de traitement possibles. Les bruits pulmonaires ou respiratoires sont les bruits que fait une personne lorsqu'elle inspire et expire. Ces bruits comprennent une respiration régulière, mais des sifflements ou des craquements peuvent également se produire.

Un médecin peut écouter les poumons d’une personne pour rechercher des problèmes de santé sous-jacents.

Un médecin écoute le bruit des poumons d’une personne pour essayer déjà d’en trouver l’origine qui peut-être:

– les poumons
– les voies respiratoires, telles que la trachée et les bronches
– les vaisseaux sanguins et les muscles
– les côtes
– le diaphragme

Lorsqu’une personne respire, ces parties travaillent ensemble pour fournir de l’oxygène à l’organisme. Pendant la respiration, les poumons d’une personne peuvent émettre une variété de sons. Si certains bruits pulmonaires sont typiques et indiquent que les poumons fonctionnent correctement, d’autres bruits pulmonaires peuvent indiquer un problème de santé sous-jacent.

Voici les différents bruits pulmonaires et ce qui peut les provoquer et les options de traitement possibles.

Bruits pulmonaires habituels

Lorsqu’un médecin écoute les poumons d’une personne, il note la fréquence, l’intensité et la qualité des sons qu’il entend. Ces facteurs peuvent les aider à déterminer si les bruits provenant des poumons sont réguliers ou non. Les bruits respiratoires peuvent différer selon l’endroit où ils se produisent dans le système respiratoire. Les professionnels de la santé les classent de la manière suivanteSource fiable :

– Le son du poumon normal ou du souffle vésiculaire : Un médecin peut entendre ce son sur la majeure partie de la poitrine à l’aide d’un stéthoscope, un appareil permettant d’écouter les bruits internes du corps d’une personne. Les bruits respiratoires vésiculaires se produisent lorsque l’air entre et sort des poumons pendant la respiration. Le son est doux, grave et bruyant. Il est également continu, plus intense et plus aigu pendant l’inspiration que pendant l’expiration.

– Le bruit de la respiration bronchique : Le bruit de la respiration bronchique est audible au-dessus de la trachée lorsqu’une personne expire. Ce son est fort, creux et aigu. Cependant, si un médecin entend un souffle bronchique en dehors de la trachée, cela peut indiquer un problème de santé.

– Bruit normal de la respiration trachéale : Un médecin peut entendre ce son au-dessus de la trachée. Il est très fort, dur et aigu.

Respiration sifflante

La respiration sifflante est un son aigu et continu. Un médecin peut être capable d’entendre la respiration sifflante d’une personne avec ou sans stéthoscope.

Les experts de la santé classent les sifflements en trois groupes :

– Sifflements monophoniques : Ce type de sifflement produit une seule note et se produit pendant l’inspiration ou l’expiration. Un sifflement monophonique peut avoir une fréquence constante ou variable, et il peut avoir une longue durée ou se produire pendant les deux phases de la respiration.

– Sifflements polyphoniques : Un sifflement polyphonique a plusieurs notes et se produit pendant l’expiration. Ils peuvent également augmenter en hauteur vers la fin de l’expiration.

– Sifflements : Un sifflement est une brève respiration sifflante qui se produit pendant l’inspiration.

La respiration sifflante peut résulter de blocages ou d’un rétrécissement des voies respiratoires d’une personne. Les causes de la respiration sifflante peuvent inclure:

– l’asthme
– maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)
– tumeurs
– l’obstruction des voies respiratoires par un corps étranger
– accumulation de mucus dans les voies respiratoires.

Crépitements

Les crépitements, également appelés râles, sont des sons intermittents généralement audibles pendant l’inhalation. Ils peuvent ressembler à des bruits de bulles, d’éclats ou de cliquetis.

Les experts définissent un crépitement comme suit :

Fins : ils se produisent dans les petites voies respiratoires et sont doux et aigus. Les crépitements fins peuvent se produire plus fréquemment au cours d’une respiration que les crépitements grossiers et ne se produisent que pendant l’inhalation.

Moyens : Ils résultent des bulles d’air qui traversent le mucus dans les petites bronches, deux tubes qui transportent l’air de la trachée aux poumons. Les bronches se ramifient en passages de plus en plus petits, qui aboutissent finalement à des sacs d’air appelés alvéoles.

Grossier : Les crépitements grossiers se produisent dans les bronches les plus larges et sont forts, peu aigus et durent plus longtemps que les crépitements fins. Ils se produisent principalement pendant l’inspiration, mais peuvent également survenir pendant l’expiration.

Les crépitements résultent de l’ouverture soudaine des petites voies respiratoires. Ils peuvent indiquer que les poumons d’une personne contiennent du liquide ou qu’ils ne se gonflent pas correctement.

Les causes des crépitements sont les suivantes:

– la pneumonie
– BPCO
– l’œdème pulmonaire, qui correspond à la présence de liquide dans les poumons
– les pneumopathies interstitielles, un groupe de maladies qui provoquent une cicatrisation des poumons
– l’insuffisance cardiaque
– bronchite chronique

Rhonchi

Les ronchonnements sont des sons graves et continus qui ressemblent à des ronflements. Ils sont dus à des blocages dans les grandes voies respiratoires des poumons. Les rhonchis peuvent se produire pendant l’expiration ou l’expiration et l’inspiration, mais pas pendant l’inspiration seule. Ils sont dus au déplacement de liquide et d’autres sécrétions dans les grandes voies respiratoires. Ils peuvent résulter d’affections telles que l’asthme et les infections virales du système respiratoire supérieur.

Stridor

Le stridor est un son aigu qui se développe dans les voies respiratoires supérieures. Il se produit principalement lorsqu’une personne inhale et est surtout audible dans le cou. Il se développe en raison d’une obstruction dans les voies respiratoires supérieures. Le son provient de la compression de l’air par une zone rétrécie des voies respiratoires supérieures.

Les causes du stridor comprennent :

– la laryngomalacie, lorsque les tissus du larynx d’un nourrisson sont mous et flasques
– les lésions des cordes vocales
– la trachéomalacie, qui se traduit par un affaiblissement et un ramollissement du cartilage de la trachée d’un nourrisson
– bronchomalacie, affection caractérisée par l’affaiblissement du cartilage des bronches d’un nourrisson
– la compression due à un gonflement ou à des lésions

Frottement pleural

Le frottement pleural est un bruit de craquement, de grincement et de frottement qui se produit en raison du frottement des surfaces pleurales enflammées l’une contre l’autre. Les plèvres sont des membranes qui recouvrent les poumons d’une personne et facilitent la respiration. Les plèvres d’une personne peuvent s’enflammer en raison de certains problèmes de santé qui provoquent une douleur ou une sensibilité. Les causes de frottement pleural comprennent :

– pneumonie
– l’embolie pulmonaire, un caillot de sang qui se déplace vers une artère des poumons
– la pleurésie maligne, une accumulation de liquide et de cellules cancéreuses qui se forment entre la paroi thoracique et les poumons
– pleurésie, lorsque les plèvres sont enflammées.

Diagnostic

Lorsqu’un médecin veut écouter les poumons d’une personne, il utilise généralement un stéthoscope, qu’il place sur différentes parties de la poitrine et du dos d’une personne pour vérifier les différents bruits pulmonaires. Il peut également tapoter le dos d’une personne pour rechercher des nodules ou une accumulation de liquide. Cette technique consiste à placer le stéthoscope sous la cage thoracique d’une personne et à tapoter le long de son dos. Cela permet au professionnel de santé d’écouter tout changement de tonalité lorsqu’il tapote.

Traitement

Le traitement des bruits pulmonaires atypiques dépendra de la cause et de la gravité de leurs symptômes. Une personne présentant des bruits pulmonaires atypiques peut avoir besoin d’antibiotiques s’il y a une infection. Les médecins peuvent également recommander des anti-inflammatoires pour traiter les affections impliquant une inflammation. Une personne souffrant d’une affection pulmonaire à long terme peut avoir besoin de médicaments ou de traitements réguliers. En cas de symptômes plus graves, un traitement à l’hôpital et éventuellement une intervention chirurgicale peuvent être nécessaires.

Quand contacter un médecin

Toute personne qui entend des bruits pulmonaires inhabituels ou atypiques doit consulter un médecin. Certains bruits pulmonaires peuvent indiquer des problèmes de santé graves.

Bien que les bruits pulmonaires soient généralement typiques, certains peuvent indiquer qu’une personne souffre d’un problème de santé sous-jacent. Si une personne remarque des bruits pulmonaires inhabituels, elle doit consulter un médecin. Il existe plusieurs méthodes que les professionnels de la santé peuvent utiliser pour déterminer la raison de l’apparition de bruits pulmonaires irréguliers. Consultez d’urgence un médecin si une personne a des difficultés à respirer ou cesse de respirer.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.