Déprime, mauvaise humeur: ces 3 aliments qui tirent votre moral vers le bas

De la même façon que certains aliments peuvent doper votre moral, d’autres peuvent au contraire le mettre rapidement au plus bas. Voici le top 3 des aliments qui peuvent provoquer une baisse de moral.

1) Le sucre :

Le sucre peut entraîner des variations de glycémie, ce qui peut provoquer des sautes d’humeur, mais son rôle dans une baisse de moral est bien plus important encore. Il existe au moins trois mécanismes par lesquels un apport de sucre peut potentiellement exercer un effet toxique sur l’humeur et la santé mentale :

– Le sucre (en particulier le fructose) et les céréales contribuent à la résistance à l’insuline et à la leptine ainsi qu’à une déficience de la signalisation, ce qui joue un rôle important dans la santé mentale.

– Le sucre annihile l’activité du BDNF (Brain-Derived Neurotrophic Factor) qui favorise la santé des neurones du cerveau. Le taux de BDNF est très faible chez les personnes atteintes de dépression ou de schizophrénie, et les études animales laissent à penser qu’il pourrait exister une relation de causalité entre ces deux éléments.

– La consommation de sucre entraîne également une cascade de réactions chimiques dans le corps, qui favorisent l’inflammation chronique. À long terme, l’inflammation perturbe le fonctionnement normal du système immunitaire, ce qui est lié à un risque accru de dépression.

2) Le gluten

Le gluten est une protéine présente dans les céréales telles que le blé, le seigle et l’orge, et qui peut avoir un impact négatif sur l’humeur et la santé du cerveau. De nombreuses études ont même démontré que le blé peut avoir un effet néfaste sur l’humeur,  et qu’il favoriserait la dépression voire même des problèmes mentaux plus graves, tels que la schizophrénie. L’un des mécanismes qui peut expliquer le mystérieux rapport entre le blé et les problèmes de santé mentale est le fait que le blé inhibe la production de sérotonine.

On trouve des neurotransmetteurs tels que la sérotonine dans le cerveau, mais également dans les intestins. En fait, on trouve même une plus forte concentration de sérotonine, qui intervient dans le contrôle de l’humeur, de la dépression et de l’agressivité, dans les intestins, et non dans le cerveau !

Le blé , en particulier, a aussi été incriminé dans certains problèmes psychiatriques, de la dépression à la schizophrénie, en raison d’un réseau de peptides opioïdes qui perturbent l’activité du cerveau, et de la lectine de blé (AGB), dont une recherche préliminaire a indiqué qu’elle a une action neurotoxique.

3) Les aliments transformés

La liste des ingrédients présents dans les aliments transformés, et néfastes pour le moral, est longue. En plus du sucre et du gluten, ils sont également susceptibles de contenir des gras trans, des colorants artificiels, du glutamate de sodium (GMS), des édulcorants artificiels et d’autres ingrédients synthétiques liés à l’irritabilité et à la déprime.