Dépression : les signes qui doivent vous alerter

Dépression

Sentir son humeur passer par des hauts et des bas fait partie de la vie, rien d’inquiétant. Mais quand vous ressentez une tristesse persistante, une fatigue écrasante, un désespoir  ou autre signe qui vous empêche de vivre votre vie de tous les jours, là c’est le signe distinctif de la dépression clinique. Voici quelqu’un des symptômes les plus clairs de la dépression qui doivent vous alerter et vous inciter à consulter un spécialiste.

Environ 7% des adultes vont traverser une dépression un jour ou l’autre durant leur vie. Il est difficile pour une personne déprimée de savoir si elle est vraiment atteinte par cette maladie.  Presque tous les symptômes de la dépression sont expérimentés séparément par tout le monde à un moment ou un autre. Alors, si vous avez de un à quatre ou plusieurs des symptômes suivants tous les jours depuis deux semaines et qu’ils ont altéré votre façon de vivre habituelle, comme par exemple, vous a empêché de travailler, d’être un parent responsable, ou de voir des amis, il est temps de consulter un spécialiste.

Votre appétit fluctue

La dépression peut se manifester par une perte d’appétit. Si votre cerveau est préoccupé par des pensées négatives, vous pouvez oublier de manger ou vous perdez l’intérêt pour la cuisine et la préparation des repas. Parfois, la maladie déclenche l’effet inverse, et vous pousse à trop manger. Le mélange des émotions qui  accompagnent la dépression: la tristesse, le pessimisme sur l’avenir, et la faible estime de soi, peut vous pousser à essayer de calmer vos angoisses avec des aliments très gras ou très sucrés.

Vous dormez trop ou trop peu

Certaines personnes souffrant de dépression se retrouvent à somnoler outre mesure sous les couvertures. Dormir plus est aussi un moyen pour des personnes déprimées d’échapper à leur tristesse, le sommeil devient un refuge. D’autres, avec une expérience de dépression agitée ont un sommeil interrompu ou même souffrent d’insomnie. Les pensées obsessionnelles et les ruminations empêchent de se détendre et de se reposer les sept à huit heures par nuit dont la plupart des adultes ont besoin. Non seulement les changements du cycle du sommeil qui perdurent sont une indication de la maladie, mais cela empire quand le sommeil est irrégulier, car alors votre l’horloge interne se désynchronise, et vous êtes encore plus fatigué et moins capable de faire face.

Les petites choses vous irritent

C’est un signe sournois que peu de gens reconnaissent: la dépression accrois l’irritabilité. Vous vous sentez plus facilement grincheux et grognon, les petites choses qui normalement ne vous touchent pas vous mettent hors de vous. Les douleurs psychiques sont comme les douleurs physiques, quand vous ressentez une douleur physique, vous êtes plus facilement irritables, c’est la même chose avec la douleur psychologique. Vous ne pouvez plus vous concentrer et tout devient un problème.

La sensation permanente de tête dans le brouillard

Oublier de rendre un travail à l’heure ou de récupérer les enfants après leur activité du mercredi, vous ressentez votre esprit semblable à une photo qui ne serait pas nette et le flou rend difficile la façon dont vous pesez les choix et prenez vos décisions. Être préoccupé par des pensées tristes et de vide peut vous plonger la tête dans un brouillard qui affecte votre vie quotidienne, la mémoire, les compétences décisionnelles et le travail. Dans cet état mental, votre pensée peut vous conduire à faire de mauvais choix ou adopter des comportements malsains et risqués.

Vous n’appréciez plus ce qui vous rendez heureuse jusque-là

Vous aviez l’habitude du bon temps avec vos amis, votre famille ou vos collègues, mais depuis un moment vous les fuyez. Les choses que vous appréciiez ne vous donnent plus de plaisir,  c’est un signe révélateur de la dépression.  Une personne qui a tout simplement un « bleues » passager peut rater quelques occasions et sorties, puis reprendre le rythme de ses activités, mais en cas de dépression, la maladie vous rend apathique et favorise l’isolement. La dépression vous vole votre capacité à tirer du plaisir des expériences de la vie.

Vous vous dévalorisez et vous auto-dénigrez

Si vous vous sentez inutile, que vous vous répétez « je ne suis pas assez bon» ou «je n’ai pas d’importance», ces pensées dévalorisantes répétées vont alimenter un comportement d’auto-dénigrement. Lorsque vous pensez de cette façon, vous avez tendance à trouver des moyens de vérifier cette négativité par  l’expérience, ce qui va à son tour vous rendre plus déprimé. La culpabilité extrême pour des choses dont vous n’êtes pas l’unique responsable, par exemple comme une mauvaise rupture ou une perte soudaine d’emploi accentue la mésestime de soi et accrois la dépression.

Les pensées de mort récurrentes

Des réflexions persistantes sur la fin de votre vie, se demander comment les amis et la famille se sentiraient si vous mourriez, méditant même différentes façons de passer à l’acte, et même des pensées générales sur la mort sont tous des indicateurs forts qu’il est temps de se tourner vers un professionnel. Ces pensées font peser une menace directe sur votre vie, à ce moment ,il est important de demander de l’aide si vous y pensez quotidiennement ou presque tous les jours pendant plus ou moins deux semaines, même si vous ne reconnaissez pas d’autres symptômes de la dépression en vous.

Vous êtes paniquée et anxieuse

Des sentiments accablants de crainte sont généralement des signes de troubles anxieux et sont un indice que la dépression guette. Les sentiments anxieux coïncident souvent avec la dépression, et certaines personnes déprimées ont des crises de panique. L’anxiété est plus que la simple appréhension normale que la plupart d’entre nous ressentons quand nous sommes remis en question. C’est un sentiment constant de panique accompagné de pensées obsessionnelles qui se traduisent souvent par des symptômes physiques tels que le battement du coeur qui s’accélère, une transpiration excessive, et des problèmes de sommeil.  Si vous ressentez une anxiété écrasante, considérez-la comme une raison cruciale de demander de l’aide à votre médecin.

Votre niveau d’énergie est au plus bas

La léthargie liée à la dépression peut être simplement la conséquence d’un manque d’aliments ou de sommeil. Mais elle peut être aussi le résultat de pensées noires et tristes ou de désespoir toujours présentes. Si vous vous sentez submergé par la vie jour après jour, où même sortir du lit et prendre une douche devient une épreuve harassante, lorsque vous êtes toujours fatigué et que la fatigue entrave votre vie, il est temps de chercher de l’aide.

Vous avez des douleurs chroniques inexpliquées

La douleur émotionnelle de la dépression peut être canalisée dans tout le corps et se présenter comme des maux physiques, comme des maux de tête, des problèmes d’estomac, douleur au cou, au dos, même des nausées. Si vous souffrez de troubles chroniques, dont vous ne voyez pas la cause physique, voyez d’abord un médecin pour vous assurer que ce n’est rien de médical, et profitez-en pour considérer ces souffrances récurrentes comme un signe possible de dépression et en parler avec lui.

Marie Desange est journaliste santé, passionnée tant par les dernières recherches en scientifiques en nutrition, neurosciences et bien être que par les nouvelles approches de santé qui ne sont pas encore passées par le filtre des études scientifiques, mais qui marchent.Ostéopathie, chiropractie, acupuncture, neuro-feedback, méditation, aromathérapie, homéopathie, médecine chinoise ou Indienne (Ayurveda), shiastu, soins énergétiques, techniques corporelles ou thérapies psychologiques, toutes ces disciplines méritent d’être mises en avant pour que les lecteurs puissent être bien informés et faire leur choix sur ce qui peut les aider.De plus, la pratique journalistique lui permet de rencontrer toujours plus d’acteurs de ces nouvelles approches et de sélectionner ceux qui ont une particularité et une réelle maîtrise de ce qu’ils proposent. Les soins complémentaires et les nouvelles approches de santé doivent être rigoureux et sans danger pour les personnes qui se tournent vers elles. Avec le temps et l’expérience, Marie sait sélectionner ce qui peut apporter, selon les cas, de vrais bénéfices pour le mieux être des personnes qui le recherchent. `Journaliste pour le journal on-line pressesante.com, Marie a encore plein de supers sujets sous le coude à vous proposer, que vous ne lirez pas ailleurs.