Découvrir l’étendue des qualités médicinales de l’huile essentielle d’orange douce

huile essentielle d’orange douce

Des zestes de l’orange douce, on extrait une huile essentielle mondialement appréciée grâce à ses nombreuses vertus. Depuis plusieurs décennies, cette essence concentrée intervient dans la guérison de plusieurs maladies. L’orange douce appartient à la famille botanique des Rutaceae. Elle répond au nom scientifique de Citrus sinensis.

Comment la reconnaître ?

D’un point de vue organoleptique, l’huile essentielle d’orange douce présente une couleur pouvant varier du jaune à des nuances plus orangées. Elle dégage une senteur à la fois douce et fruitée.

D’un point de vue biochimique, elle est particulièrement riche en limonène. En effet, ce dernier représente jusqu’à 95 % de l’ensemble des composés actifs. Elle renferme également une trace de myrcène.

Dans quels cas l’utiliser ?

L’huile essentielle d’orange douce stimule les fonctions digestives. En premier lieu, elle permet de traiter divers troubles digestifs, notamment ceux liés à un transit lent et paresseux. On cite les ballonnements, la constipation, l’indigestion ou encore une inflammation des muqueuses gastriques et intestinales. En second lieu, elle entre dans la protection du foie et améliore le drainage de la vésicule biliaire.

En outre, cette huile essentielle permet de résoudre plusieurs problèmes affectant la peau. Tout d’abord, elle participe à la tonification de la peau. Ainsi, elle intervient principalement dans le cadre du soin des peaux matures. Elle convient également aux peaux grasses. Ensuite, elle aide à se débarrasser des imperfections comme les cicatrices, les furoncles ou encore les cellulites.

Côté bien-être, l’essence concentrée d’orange douce offre des propriétés tant calmantes que sédatives. De ce fait, elle favorise la détente ainsi que la relaxation. Elle est particulièrement efficace lors des épisodes de crises de nerfs, des situations stressantes, des attaques de panique et des sautes d’humeur. Par ailleurs, en cas d’insomnies, elle tend à faciliter l’endormissement tant chez les adultes que chez les enfants. Enfin, en cas d’asthénie ou de convalescence, elle permet de bénéficier d’un regain d’énergie.

Comment la doser ?

Prise en interne :

En usage culinaire, il faut respecter les doses indiquées dans les recettes. En usage thérapeutique, prendre après le repas, 2 gouttes d’huile essentielle d’orange douce sur une base de comprimé neutre.

Application externe :

En application locale, diluer 2 gouttes d’huile essentielle dans 8 gouttes d’huile végétale. Appliquer la préparation directement sur la peau en massant les zones à traiter.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

En bain, ajouter 2 à 3 gouttes d’huile essentielle dans une préparation pour bain.

Pour les soins de la peau, diluer 1 à 2 gouttes d’huile essentielle dans les préparations cosmétiques.

Voie respiratoire :

En diffusion, cette huile contribue à l’assainissement de l’atmosphère tout en éliminant les agents infectieux. Elle aide également à chasser les mauvaises odeurs.

En outre, elle est compatible à l’inhalation humide et à l’olfaction.

Quelles sont les contre-indications ?

Sauf sous la recommandation d’un thérapeute, l’huile essentielle d’orange douce est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans.

Enfin, après une application cutanée, il vaut mieux éviter une exposition au soleil.