Découvrez les divers bienfaits de l’orange amer

orange amer

Le Citrus aurantium, communément appelé l’orange amer ou bigaradier, est une plante qui appartient à la famille des rutacées. Le bigaradier est un arbre qui peut atteindre 10 m de hauteur, avec des feuilles persistantes luisantes et ovales. Ses fruits ont une peau rugueuse, avec une couleur vert-jaune. Les fleurs quant à eux sont blanches ou roses. En phytothérapie, c’est surtout le zeste du fruit immature qui est utilisée. Le Citrus vulgaris est très prisé en cuisine et en médecine grâce à ses nombreux principes actifs : flavonoïdes, pectines, synéphrine, limonènes, huile essentielle, vitamine C, N-méthyl-tyramine, coumarines, carotènes.

Historique

Le zeste du bigaradier contient de la synéphrine et de la N-méthyltyramine. À la fin des années 1990, cela a donné lieu à la création d’un produit pharmaceutique aux propriétés adrénergiques, par des médecins chinois. Autrement dit, un produit à action stimulante au même titre que l’adrénaline. Grâce à un procédé d’hémisynthèse, ils ont concentré ces 2 substances et ont pu obtenir un extrait  qui était un médicament de la classe des sympathomimétiques. Dès lors, on l’a utilisé sous la forme d’injection au niveau des hôpitaux chinois, afin de contrer les effets du choc anaphylactique.

Quand l’utiliser et comment profiter de ses bienfaits ?

L’orange amer est particulièrement indiqué :

  • Pour perdre du poids : 1 g de poudre de Citrus aurantium par jour, qu’il faut prendre en 3 fois en dehors des repas ;
  • Contre la perte d’appétit et les symptômes de dyspepsie : consommer 1 à 2 g de zestes de la plante, séchés 3 fois par jour. Il est aussi possible de boire 1ml de teinture mère en 3 fois par jour ;
  • Autres indications : l’eau distillée de la fleur de cette plante peut traiter les insomnies et les palpitations. Par ailleurs, l’huile essentielle de bigaradier, en massage, permet quant à elle de régénérer la peau en cas d’eczéma ou d’acné. D’autre part, pour soigner la nervosité ou l’anxiété, vous pouvez mettre 40 gouttes dans un diffuseur, ou déposer 5 à 10 gouttes dans l’eau du bain.

Sous quelle forme peut-on l’utiliser ?

La phytothérapie utilise le bigaradier sous forme de poudres, d’infusions, d’huile essentielle ou de sirops.

Quels sont les précautions d’emploi ?

Il faut utiliser le bigaradier avec précaution, étant donné qu’il contient de la synéphrine, qui est une substance proche de l’éphédrine, laquelle est interdite. L’association du Citrus vulgaris avec la caféine est donc en mesure de provoquer des troubles cardiovasculaires.

Contre-indications

Cette plante est contre-indiquée pour les individus présentant les troubles suivants :

  • Hypertension artérielle ;
  • Thrombose coronarienne ;
  • Diabète ;
  • Anxiété, dépression, agitation ;
  • Troubles cardiovasculaires ;
  • Glaucome à angle fermé ;
  • Troubles de la thyroïde.

Par ailleurs, le zeste de bigaradier est aussi proscrite pour :

  • Les individus qui suivent un traitement aux inhibiteurs de la monoamine oxydase (famille d’antidépresseurs) ;
  • Les femmes enceintes ou qui allaitent ;
  • Les enfants de moins de 6 ans.