Danger des PCB: attention aux poissons que vous mangez

Les biphényles polychlorés (PCB) sont des produits chimiques industriels qui ont été fabriqués de 1929 à 1979. Date à laquelle ils ont été interdits. Il a été démontré que les PCB ont des effets néfastes sur la santé, y compris des cancers potentiels, et des effets négatifs sur les systèmes immunitaire, nerveux et endocrinien.

Contamination de la mère à l’enfant

Les PCB peuvent présenter de graves risques pour la santé des personnes qui consomment fréquemment du poisson contaminé. Ils peuvent être transférés d’une mère à son enfant à naître. Ce qui augmente le risque d’accouchement prématuré et de faible poids à la naissance. Ils peuvent également être transférés de la mère à son bébé par le lait maternel, et l’exposition a été associée à des troubles de l’apprentissage.

Des PCB dans l’eau, l’air, la terre

Les restes de PCB circulent encore entre l’air, l’eau et le sol. On en trouve des traces partout dans le monde. Ils se déposent dans l’eau et les sédiments, où ils sont absorbés par de petits organismes. Puis ils s’accumulent de plus en plus dans les graisses et les organes tels que le foie des poissons et des animaux (y compris les humains) qui en mangent. On en trouve de petites quantités dans la viande, les produits laitiers et l’eau potable. Les poissons sont les principales sources alimentaires de PCB, en particulier les poissons pêchés dans des lacs ou des rivières contaminés.

PCB dans les poissons: diverses selon le poisson et son lieu de pêche

Le niveau de PCB dans le poisson varie selon la région et le type de poisson indigène de cette région. Donc si vous mangez du poisson pêché par votre famille ou vos amis, vérifiez les avis locaux. En général, les poissons se nourrissant sur le fond (bar, anguille, truite de mer) et les grands poissons prédateurs (bar, truite, brochet, sandre) pêchés dans des eaux contaminées contiennent des niveaux plus élevés de PCB. Les saumons d’élevage nourris de poissons de fond contiennent plus de PCB que les saumons sauvages.

Mesures pour réduire l’exposition aux contaminants tels que les PCB :

– Découper les parties grasses (ventre, haut du dos et viande foncée sur le côté)
– Enlever la peau avant la cuisson pour permettre à la graisse de s’écouler
– Griller le poisson et laisser s’écouler la graisse
– limiter votre consommation de poissons contenant des niveaux élevés de PCB, comme le saumon d’élevage

En ce qui concerne le saumon, leurs directives précisent

Le saumon sauvage du Pacifique, frais ou congelé, peut être consommé jusqu’à deux fois par mois
Le saumon atlantique d’élevage frais ou congelé peut être consommé une fois tous les deux mois

Que faire au final

Mangez une variété de poissons deux fois par semaine et maintenez la taille des portions autour de 100 grammes. Lorsque vous mangez des poissons gras comme le saumon, assurez-vous qu’ils sont préparés selon les directives ci-dessus. Lorsque vous pêchez votre propre poisson, renseignez-vous avant sur les taux de pollution des eaux aux PCB.