Cueillette de champignons: ce qu’il faut savoir pour éviter une intoxication

L’automne et la saison des champignons va bientôt commencer. Avant de se régaler des champignons fraichement cueillis en forêt, quelques informations indispensables et précautions à prendre pour éviter tout risque d’intoxication.

La cueillette des champignons va bientôt battre son plein avec lac saison d’automne qui arrive. Avec son lot d’incidents et d’intoxications qui, dans la plupart des cas, sont associés à une confusion avec des champignons comestibles. D’où l’importance de rester vigilant, que l’on soit connaisseur ou que l’on pratique la cueillette ponctuellement. L’ANSES rappelle quelques conseils de rigueur:

On ne connait pas un champignon, on ne le ramasse pas

Une petite check-list vaut mieux qu’un long discours:

  • Ne ramasser que les champignons parfaitement connus: certains champignons vénéneux hautement toxiques ressemblent beaucoup aux espèces comestibles
  • Au moindre doute sur l’état ou l’identification: ne pas ramasser et/ou ne pas consommer
  • Cueillir uniquement les spécimens en bon état et prélever la totalité du champignon (pied et chapeau), afin d’en permettre l’identification
  • Ne pas cueillir les champignons près de sites pollués (bords de routes, aires ou friches industrielles, décharges)
  • Bien séparer les champignons récoltés par espèce, pour éviter le mélange de morceaux de champignons vénéneux avec des champignons comestibles et examiner les champignons un à un
  • Déposer les champignons séparément, dans une caisse, un panier ou un carton, mais jamais dans un sac plastique qui accélère le pourrissement et les rend inconsommables

La seule façon d’éviter les intoxications est d’apprendre à reconnaître les espèces comestibles ainsi que les quelques espèces mortelles de nos régions. Avec un spécialiste, et non à la seule consultation d’un livre et de quelques photos.

Les précautions à prendre à la maison

D’autres précautions s’imposent

  • Se laver soigneusement les mains après la récolte
  • Conserver les champignons à part et dans de bonnes conditions au réfrigérateur et les consommer dans les deux jours au maximum après la cueillette
  • Consommer les champignons en quantité raisonnable après une cuisson suffisante et optimale (10 à 30 minutes) et de ne jamais les consommer crus
  • Ne jamais proposer de champignons cueillis à de jeunes enfants

Un réflexe utile: photographier la cueillette avant cuisson!

La photo sera utile au pharmacien ou au médecin du Centre Antipoisons

en cas d’intoxication, pour décider du traitement adéquat.

En cas de suspicion d’intoxication ou de symptômes (diarrhées, vomissements, nausées, tremblements, vertiges, troubles de la vue, etc.), un seul numéro, le 15.

Lien vers la page complète de l’ANSES sur les champignons

https://www.anses.fr/fr/content/cueillette-et-consommation-de-champignons