Crise cardiaque silencieuse : Comment la reconnaître et agir rapidement

Voici les différents symptômes d'une crise cardiaque silencieuse et vous donnerons des conseils sur la marche à suivre pour obtenir une assistance médicale.

Une crise cardiaque silencieuse, également appelée « mini » crise cardiaque, se produit sans les symptômes classiques de douleur ou de pression thoracique, essoufflement soudain, étourdissements ou transpiration. Selon les recherches, entre 20% et 50% de toutes les crises cardiaques sont des crises cardiaques silencieuses. Les symptômes subtils et inexpliqués tels que la fatigue, l’inconfort général, les troubles digestifs et les douleurs thoraciques peuvent indiquer cette condition et nécessiter un appel aux urgences. Voici les différents symptômes d’une crise cardiaque silencieuse et vous donnerons des conseils sur la marche à suivre pour obtenir une assistance médicale.

Les symptômes d’une crise cardiaque silencieuse

Une crise cardiaque silencieuse se produit souvent sans les symptômes typiques d’une crise cardiaque. Les symptômes d’une crise cardiaque silencieuse sont généralement légers et brefs, ce qui les fait souvent confondre avec ceux d’autres problèmes de santé ou les ignorent. Il est important de demander une évaluation médicale urgente si vous ressentez l’un des symptômes suivants :

  • Inconfort physique général
  • Indigestion
  • Nausées ou étourdissements
  • Transpiration légère soudaine
  • Symptômes similaires à ceux de la grippe
  • Faiblesse ou fatigue que vous pourriez attribuer au stress ou à la suractivité
  • Inconfort au niveau du centre de la poitrine, des bras, du dos, du cou ou de la mâchoire, qui pourrait ressembler à une douleur musculaire.

Comme une crise cardiaque, une crise cardiaque silencieuse perturbe la circulation sanguine et provoque des cicatrices et des dommages au cœur, c’est pourquoi il est important de prendre ces symptômes au sérieux. La seule façon de savoir avec certitude que vous êtes en train de vivre une crise cardiaque silencieuse est de vous rendre à l’hôpital pour des tests et un diagnostic.

Différents types de crises cardiaques

Il existe différentes classifications des douleurs thoraciques liées aux crises cardiaques : l’infarctus du myocarde avec élévation du segment ST (STEMI), l’infarctus du myocarde sans élévation du segment ST (NSTEMI) et l’angine de poitrine.

STEMl : L’élévation du segment ST fait référence aux changements de la conduction électrique du cœur tels qu’ils sont notés sur un électrocardiogramme (ECG). Un STEMI se produit lorsque une ou plusieurs artères cardiaques sont bloquées.

NSTEMI : Un NSTEMI se produit lorsque une ou plusieurs artères cardiaques sont partiellement bloquées, ce qui entraîne une réduction significative du flux sanguin.

Angine de poitrine : Il existe deux types d’angine de poitrine : stable et instable. L’angine de poitrine stable se produit lorsque le muscle cardiaque a besoin de plus d’oxygène, par exemple lors d’un stress ou d’une activité physique. L’angine de poitrine instable se produit au repos, même pendant le sommeil, et peut entraîner une crise cardiaque. Si vous ressentez une douleur thoracique au repos, vous devez demander une assistance médicale d’urgence.

Complications d’une crise cardiaque silencieuse non traitée

Une crise cardiaque, qu’elle soit silencieuse ou non, peut endommager le cœur. Les complications d’une crise cardiaque silencieuse peuvent inclure :

  • Cicatrisation des muscles cardiaques
  • Risque accru d’une crise cardiaque plus sévère
  • Risque de décès par maladie des artères coronaires jusqu’à trois fois plus élevé

Comprendre vos facteurs de risque

Les facteurs de risque d’une crise cardiaque silencieuse ressemblent aux facteurs de risque de maladie cardiovasculaire en général. Certaines conditions de santé, comportements, antécédents familiaux et âge avancé peuvent tous contribuer à votre risque.

Conditions de santé : Hypertension artérielle, taux de cholestérol élevé, diabète et obésité.

Comportements : Une alimentation riche en graisses saturées et trans, une activité physique insuffisante, une consommation excessive d’alcool et l’utilisation du tabac.

Antécédents familiaux : Certaines prédispositions génétiques peuvent vous rendre plus vulnérable aux maladies cardiaques ; les choix de mode de vie transmis de génération en génération (par exemple, les habitudes alimentaires, l’utilisation du tabac, etc.) peuvent également contribuer au risque de maladie cardiaque.

Âge avancé : Le risque de maladie cardiaque augmente avec l’âge.

Comprendre vos facteurs de risque peut vous aider à être plus attentif à votre corps et à reconnaître les symptômes d’une crise cardiaque silencieuse qui pourraient passer inaperçus autrement.

Appelez les urgences ou rendez-vous à l’hôpital

Si vous présentez des facteurs de risque et que vous ressentez l’un des symptômes d’une crise cardiaque silencieuse, il est essentiel de consulter rapidement un professionnel de la santé. Plus vous demandez des soins médicaux d’urgence rapidement, plus le traitement médical peut commencer rapidement, minimisant ainsi les dommages causés au cœur. Dans ces situations, appeler les urgences peut rapidement faire venir des professionnels de santé qualifiés pour vous prodiguer des soins médicaux immédiats.

Une crise cardiaque silencieuse, également connue sous le nom de « mini » crise cardiaque, peut passer inaperçue en raison de symptômes légers ou inexistants. Cependant, une crise cardiaque silencieuse peut endommager le cœur de la même manière qu’une crise cardiaque classique, c’est pourquoi il est essentiel de demander une assistance médicale immédiate pour minimiser les dommages au cœur. Si vous présentez des facteurs de risque de crise cardiaque et que vous ressentez l’un des symptômes inexpliqués mentionnés précédemment, appelez le 911 pour obtenir des soins médicaux d’urgence et réduire les risques de dommages au cœur.

4.3/5 - (3 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Francois Lehn