Science

Crise cardiaque ou insuffisance cardiaque : comment faire la différence?

Cet article explore les différences entre les crises cardiaques et l'insuffisance cardiaque

Le cœur est un organe vital qui pompe le sang dans tout le corps. Si le cœur est incapable de remplir cette fonction, il peut provoquer de graves problèmes de santé. Les gens peuvent confondre crise cardiaque et insuffisance cardiaque. Une crise cardiaque se produit lorsqu’il y a une perte soudaine de l’apport sanguin au cœur, tandis que l’insuffisance cardiaque se produit lorsque le cœur est incapable de pomper le sang efficacement. Les maladies cardiaques désignent plusieurs types d’affections cardiaques, notamment les crises cardiaques et l’insuffisance cardiaque.

Cet article explore les différences entre les crises cardiaques et l’insuffisance cardiaque. Il examine les symptômes, les causes, le diagnostic et les traitements de ces deux pathologies.

Définitions

Le cœur est une pompe musculaire qui fait circuler le sang vers tous les tissus de l’organisme. Il s’agit d’une fonction vitale, car sans un apport continu de sang frais, les cellules sont incapables de fonctionner correctement et finissent par mourir. Il est essentiel de maintenir le cœur en bonne santé et de prévenir toute maladie cardiaque susceptible d’empêcher le cœur de fonctionner correctement.

Une crise cardiaque, ou infarctus du myocarde, se produit lorsqu’il y a une réduction soudaine du flux sanguin vers une section du cœur. En général, cela résulte d’un blocage empêchant l’écoulement normal du sang, mais cela peut aussi être dû à une inadéquation entre l’offre et la demande. Si le flux sanguin ne revient pas à la normale, la section du muscle cardiaque concernée peut commencer à mourir.

L’insuffisance cardiaque, est une condition dans laquelle le cœur est incapable de pomper suffisamment de sang dans le corps. Cela peut être dû au fait que le cœur ne se remplit pas suffisamment de sang ou que le cœur est trop faible pour pomper correctement. Malgré son nom, il ne s’agit pas d’un arrêt du cœur. Les deux pathologies sont assez répandues.

Causes des crises cardiaques

Une grande variété de facteurs peuvent provoquer une crise cardiaque. Une cause fréquente de crise cardiaque est la maladie coronarienne. Il s’agit d’un rétrécissement ou d’une obstruction des artères coronaires, qui fournissent au cœur un sang riche en oxygène, en raison d’une accumulation de plaques. Le sang a alors plus de mal à les traverser. Un spasme des artères coronaires peut également entraîner une crise cardiaque. Il s’agit d’un resserrement ou d’un spasme important d’une artère coronaire, dont les parois sont constituées de muscles, qui peut interrompre la circulation du sang dans l’artère.

Causes de l’insuffisance cardiaque

De nombreux facteurs peuvent également contribuer à l’insuffisance cardiaque. En général, l’insuffisance cardiaque est le résultat d’autres problèmes médicaux qui font travailler le cœur de manière excessive, ou d’une blessure ou d’une infection qui endommage le cœur. L’insuffisance cardiaque peut toucher aussi bien le côté gauche que le côté droit du cœur. Le côté gauche pompe le sang riche en oxygène dans tout l’organisme, tandis que le côté droit recueille le sang pauvre en oxygène et le pompe vers les poumons pour qu’il s’oxygène. Il est plus fréquent que l’insuffisance cardiaque affecte le côté gauche et la capacité du cœur à pomper le sang dans l’organisme. Il existe deux types d’insuffisance cardiaque du côté gauche : la fraction d’éjection réduite et la fraction d’éjection préservée.

La fraction d’éjection réduite, également appelée insuffisance cardiaque systolique, se produit lorsque le cœur ne peut pas se contracter efficacement. Cela peut être dû à

– une maladie coronarienne
– une cardiomyopathie génétique
– des valves cardiaques défectueuses
– un rythme cardiaque irrégulier
– une maladie cardiaque acquise
– alcool
– cocaïne, méthamphétamine ou autres toxines.

On parle de fraction d’éjection préservée, également appelée insuffisance cardiaque diastolique, lorsque le cœur est trop rigide pour se contracter complètement. Cela signifie qu’il ne peut pas se remplir de suffisamment de sang et qu’il en pompe moins vers l’organisme. Cela peut être dû à

– l’hypertension artérielle
– l’obésité
– le diabète

En cas d’insuffisance cardiaque du côté droit, le cœur n’est pas en mesure de pomper suffisamment de sang vers les poumons pour qu’ils reçoivent suffisamment d’oxygène. Elle survient généralement à la suite d’une insuffisance cardiaque du côté gauche. Elle est due à une accumulation de sang qui augmente la pression dans les vaisseaux sanguins qui transportent le sang du cœur vers les poumons.

Symptômes de la crise cardiaque

Les crises cardiaques ne se manifestent pas toujours par des symptômes visibles. Les médecins peuvent les qualifier de crises cardiaques silencieuses. Les symptômes d’une crise cardiaque peuvent varier d’une personne à l’autre. Les personnes qui ont déjà eu une crise cardiaque peuvent remarquer des symptômes différents. En général, les symptômes les plus courants sont les suivants :

– une douleur ou une gêne au niveau de la poitrine
– gêne dans la partie supérieure du corps, par exemple dans les bras, le dos, les épaules, le cou, la mâchoire ou l’estomac
– un essoufflement.

D’autres symptômes possibles peuvent inclure

– transpiration
– fatigue
– nausées et vomissements
– étourdissements ou vertiges soudains

Symptômes de l’insuffisance cardiaque

Les symptômes de l’insuffisance cardiaque dépendent du type et de la gravité de l’affection. L’essoufflement est un symptôme courant de l’insuffisance cardiaque gauche et droite. Les symptômes s’aggravent généralement à mesure que le cœur s’affaiblit.

Les symptômes de l’insuffisance cardiaque gauche peuvent inclure:

– une faiblesse générale
– difficulté à respirer
– somnolence
– difficulté à se concentrer
– toux
– fatigue
– couleur bleuâtre des doigts et des lèvres
– difficulté à dormir à plat

Les symptômes de l’insuffisance cardiaque droite peuvent être les suivants :

– gonflement
– prise de poids
– nausées
– perte d’appétit
– douleurs abdominales
– miction fréquente

 

Articles similaires