Coronavirus: smartphone, courrier: quels sont les risques de contagion par ces supports?

Beaucoup de personnes se demandent quel rôle les smartphones et les livraisons de courrier et/ou de colis peuvent jouer dans le risque de transmission du coronavirus.

Pour mieux comprendre le risque et ce que vous pouvez faire pour le réduire, il est utile de réfléchir à la manière dont votre téléphone ou votre courrier pourrait entrer en contact avec le coronavirus, et à ce que disent les preuves sur la durée de vie de ce virus sur diverses surfaces.

Que savons-nous sur la durée de vie du coronavirus sur un téléphone ou un courrier ?

Le principal article de revue à comité de lecture sur ce sujet a été publié il y a environ une semaine par le New England Journal of Medicine. Cet article a trouvé que : Le coronavirus était plus stable sur le plastique et l’acier inoxydable que sur le cuivre et le carton, et le virus viable a été détecté jusqu’à 72 heures après son dépôt sur ces surfaces. Sur le carton, aucun virus viable du SRAS-CoV-2 n’a été mesuré après 24 heures.

Il est également possible qu’en réalité, le virus dure plus longtemps sur les téléphones que ne l’indiquent les récentes expériences en laboratoire.

Des données publiées récemment ont permis de détecter la faible signature génétique de virus (ARN viral) qui avaient survécu 17 jours sur des surfaces dans des bateaux de croisière. Cela ne signifie pas que des particules virales infectieuses ont été trouvées après 17 jours, seule une partie du virus a été détectée dans cette étude, mais cela suggère qu’il y a peut-être lieu de s’inquiéter de la durée de vie de ce coronavirus sur des surfaces inertes. D’autres recherches sont nécessaires sur cette question.

Puis-je attraper le coronavirus par le courrier ou les colis ? Dois-je désinfecter mon téléphone ?

Idéalement, vous devriez nettoyer vos téléphones, tablettes et claviers avec des lingettes à base d’alcool, si vous pouvez les obtenir.

Comment des particules de virus peuvent-elles se retrouver sur un téléphone ?

Parler au téléphone génère un jet invisible de gouttelettes en suspension dans l’air. Une personne atteinte de COVID-19 peut avoir beaucoup de virus dans le mucus à l’arrière de sa gorge, donc il est probable qu’elle pulvérise le virus sur son téléphone à chaque fois qu’elle passe un appel.

Si une personne infectée tend son téléphone à une autre personne, le virus peut se transférer au bout des doigts de la nouvelle personne, puis dans son corps si elle touche sa bouche, ses yeux ou son nez. C’est pourquoi le lavage fréquent des mains au savon est si crucial.

Et le courrier ?

Il est techniquement possible qu’un paquet ou un courrier arrivant chez vous soit contaminé par un virus ramassé quelque part sur le chemin par des personnes qui le manipulent ou qui toussent dessus. Le risque d’infection est toutefois très faible car, comme l’a constaté l’étude du New England Journal of Medicine, le temps de survie sur le carton serait d’un jour.

Et contrairement aux surfaces en plastique, le carton est poreux. Cela signifie qu’une gouttelette pénétrerait probablement dans le matériau et pourrait ne pas être aussi facilement ramassée lorsque vous touchez l’emballage.

Que puis-je faire pour réduire mon risque ?

Pour commencer, faites ce qui est évident : lavez-vous les mains fréquemment, réduisez vos contacts avec les autres (et si vous voyez d’autres personnes, restez à au moins 1,5 mètre de distance, surtout si vous parlez). Ne sortez surtout pas si vous n’êtes pas bien.

Gardez votre téléphone pour vous. Ne partagez pas votre propre téléphone avec quelqu’un en ce moment, surtout s’il semble malade.

Le rôle des enfants dans la transmission de ce coronavirus n’est pas clair, mais, au cas où, les enfants devraient se laver les mains avant de toucher le téléphone de leurs parents. Cela dit, il semble plus probable à l’heure actuelle que les adultes le transmettent aux enfants que l’inverse.

Idéalement, vous devriez nettoyer vos téléphones, tablettes et claviers avec des lingettes à base d’alcool (qui doivent contenir environ 70 % d’alcool). Elles sont assez efficaces pour désactiver les virus. La plupart des lingettes pour bébés ne contiennent qu’un faible pourcentage d’alcool et sont donc moins efficaces, mais le simple fait de les essuyer aiderait à éliminer les particules virales.

Dans le pire des cas, vous pouvez essayer d’utiliser un chiffon humide avec une petite quantité d’eau et de savon pour nettoyer votre téléphone, mais ne laissez pas l’eau pénétrer à l’intérieur de votre téléphone et l’abîmer.

En ce qui concerne la livraison du courrier et des colis, essayez de vous tenir à l’écart du livreur. De nombreux livreurs renoncent déjà à la signature habituelle sur la tablette, ce qui signifie que vous n’avez pas à toucher un appareil ou un stylo que beaucoup d’autres ont déjà manipulé.

En fin de compte, le risque n’est jamais nul mais ne paniquez pas trop non plus, l’anxiété et la peur font vivre cette période de confinement encore plus difficilement.